Publié le 15 octobre 2014

ÉNERGIE

Transition énergétique : la loi adoptée en première lecture par l’Assemblée nationale

Après une semaine de débats agités, les députés ont voté le 14 octobre le projet de loi de transition énergétique pour la croissance verte à 314 voix pour et 219 voix contre. Plus de 110 articles ont été ajoutés aux 64 initiaux. Mais pour les associations écologistes, ces ajouts n’ont pas permis de hisser la loi à la hauteur des enjeux.

Ségolène Royal face à la presse en Août 2014.
© Patrick kovarik / AFP

"C’est un moment parlementaire et politique très important" qui consacre un texte "réconciliant la croissance, la protection de l’environnement et le progrès social". C’est ce que déclarait la ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, à la sortie du vote solennel sur la loi de transition énergétique, ce 14 octobre. Les députés ont adopté le projet de loi à une large majorité: 314 voix pour (PS, écologistes et radicaux de gauche) contre 219 voix contre (UMP et Front de gauche) et 32 abstentions (UDI). Fait assez inhabituel, le Premier ministre, Manuel Valls, est resté dans l’hémicycle pour le scrutin et a tenu à saluer un projet de loi qui "servira de référence partout en Europe et dans le monde".

L’examen n’a pourtant pas été de tout repos. Dans un premier temps, le débat a été accaparé par l’UMP sur les questions du nucléaire, en réplique au choix gouvernemental de pratiquer la procédure accélérée de l’examen de la loi  (une lecture par Chambre), ce qui n’a laissé que 5 jours de débats aux députés. Puis le groupe s’est retiré des débats et il a fallu aux autres députés examiner 63 des 64 articles et des centaines d’amendements, en un seul jour et jusqu’au petit matin dans la nuit de vendredi à samedi.

 

Le bâtiment au cœur des avancées

 

Au final, plus de 110 articles ont été ajoutés aux 64 initiaux. Les  apports sont  principalement concentrés dans les volets bâtiments (rénovation thermique, tiers financement, création du carnet numérique de suivi et d'entretien du logement...) et l’économie circulaire (interdiction des sacs plastiques à usage unique en 2016 et de la vaisselle jetable en 2020, intégration de l'économie circulaire dans la commande publique).

Mais les avancées obtenues par les députés restent insuffisantes au regard des enjeux, déplorent les associations écologistes. La ministre a beau clamer que la loi  n’est "pas un aboutissement mais bien un démarrage" de la transition dans laquelle la France entend s’engager, les organisations non gouvernementales (ONG) ne se veulent pas dupes. "Cette loi ne définit pas le modèle énergétique de demain, mais se contente de retaper un modèle vieux de 40 ans avec un vernis démocratique. La suppression de l’ecotaxe est l’illustration parfaite d’une volonté de ne surtout rien changer au modèle actuel dès lors que cela porte atteinte aux intérêts de quelques lobbies", a ainsi commenté Denez L’Hostis, le président de France Nature environnement.  

Le texte doit désormais être examiné par le Sénat.

Béatrice Héraud
© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Transition énergétique : le compte n’y est pas encore, selon les ONG

Demain, les députés examineront le projet de loi sur la Transition énergétique. Portée par Ségolène Royal, cette loi va-t-elle vraiment permettre à la France d’atteindre les objectifs qu’elle s’est fixés en matière d’efficacité énergétique ? Les ONG en doutent : l’aiguille de leur...

Arnaud Gossement : "La fiscalité, vrai levier de la transition énergétique"

Ségolène Royal a présenté en conseil des ministres, le 30 juillet, le projet de loi de programmation de la transition énergétique. Arnaud Gossement juge le texte relativement équilibré. Mais cet avocat spécialiste du droit de l'environnement, également membre de la Fabrique écologique,...

Chantal Jouanno : "Le projet de loi sur la transition énergétique manque de crédibilité."

L’ancienne secrétaire d’Etat de François Fillon estime que le texte actuellement débattu devant l’Assemblée nationale ne changera pas la société française en profondeur. C’est pourtant l’ambition de Ségolène Royal. Pour Chantal Jouanno, un tel bouleversement de société passe par une...

Denis Baupin : "Mobiliser les financements privés pour financer la transition énergétique."

L’Assemblée nationale débat actuellement du projet de loi de transition énergétique. Denis Baupin, co-rapporteur du texte, déplore l’attitude de l’opposition et le manque de lisibilité des débats. Mais pour le député écologiste de Paris, cette loi constitue une "vraie avancée".

Transition énergétique : le tiers financement prendra-t-il son essor en France ?

Le principe est incitatif : un organisme tiers avance les frais d’expertise, de diagnostic thermique et réalise les travaux de rénovation énergétique d’un bâtiment. Une fois l’opération terminée, le bénéficiaire des travaux rembourse le tiers grâce aux économies d’énergies réalisées....

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Methaniseur CC0 Martina Nolte

Le biogaz, une alternative made in France au gaz russe qui est loin de faire l'unanimité

Face aux tensions d’approvisionnement en gaz russe, la France mais aussi l’Union européenne misent sur le biogaz. Produit grâce à la fermentation de matières organiques, il pourrait fournir 7 à 10 % de la consommation dans l’Hexagone à l’horizon 2030, soit la moitié du gaz importé depuis Moscou....

bruxelles tce @Friendsofearth

Cinq entreprises de l’énergie réclament près de 4 milliards d’euros à des États européens pour leurs politiques climatiques

Cinq entreprises des énergies fossiles, parmi lesquelles RWE, Uniper ou Rockhopper, attaquent des États européens pour leurs engagements climatiques. Une aberration alors que les rapports du Giec se multiplient pour alerter sur l'accélération et les impacts du changement climatique. Cela représente...

Checklist liste verifier cocher crochet istock

Covoiturage, vélo, voiture électrique... La flambée des prix de l'énergie change les habitudes des Français

Face à l'envolée des prix du gaz et du pétrole, les Français cherchent des alternatives. Vélo, covoiturage, voiture électrique, chaudières bas-carbone... Cette crise énergétique pourrait ainsi ancrer de nouvelles habitudes dans notre quotidien, mais aussi entraîner des changements profonds dans nos...

Station essence istock JBorruel

Rabais à la pompe, "plan de résilience" : Des mesures d'urgence mais pas de virage écologique

Alors que la crise de l'énergie incluant le pétrole et le gaz va coûter près de 25 milliards d’euros à l’État cette année, celui-ci tente de répondre à l'urgence en multipliant les mesures court-termistes. Or ces dernières sont pointées du doigt par plusieurs observateurs car elles ne permettraient...