Publié le 30 septembre 2020

ÉNERGIE

Raffinerie de Grandpuits : Total mise sur les bioplastiques et les biocarburants

C'est bientôt la fin du pétrole dans la grande raffinerie de Grandpuits au nord de Paris, en fonctionnement depuis 1966. Total va désormais exploiter des outils de fabrication de bioplastique, de production de biocarburants et exploitera même deux centrales solaires.

Raffinerie Grandpuits Total
Les activités pétrolières de la raffinerie de Grandpuits vont être mises à l'arrêt par Total.
@Total

Le raffinage est un secteur en difficulté. Avec la demande en carburant légèrement déclinante ces dernières années et la concurrence de grandes raffineries au Moyen-Orient ou aux États-Unis, les marges du secteur sont très faibles. De 24 raffineries en France en 1975, il n’en reste aujourd’hui que huit, dont sept en métropole. Chaque fermeture d’un tel établissement est une page industrielle qui se tourne au niveau local. C’est même un nouveau chapitre qui va s’ouvrir pour la raffinerie de Grandpuits de Total, en Seine-et-Marne.

Le pétrolier français a annoncé la fin des activités historique du site pour le transformer en "plateforme zéro pétrole". "À horizon 2024, grâce à un investissement de plus de 500 millions d'euros, la plateforme s'articulera autour de quatre nouvelles activités industrielles : la production de biocarburants majoritairement destinés au secteur aérien, la production de bioplastiques, le recyclage de plastiques, l'exploitation de deux centrales solaires photovoltaïques", selon un communiqué du groupe.

L'arrêt du raffinage de pétrole brut est prévu pour le premier trimestre 2021, et la fin du stockage de produits pétroliers fin 2023.  Le projet prévoit la mise en service en 2024 d'une usine de biocarburants d'une capacité de traitement de 400 000 tonnes par an, "alimentée majoritairement par des graisses animales en provenance d'Europe et des huiles de cuisson usagées qui seront complétées par des huiles végétales". Une usine de recyclage de plastiques d'une capacité de traitement de 15 000 tonnes par an de déchets plastiques doit aussi être mise en service en 2023.

Craintes sociales

Le site accueillera aussi "la première usine européenne de PLA", un bioplastique fabriqué à partir de sucre, ainsi que deux centrales photovoltaïques d'une capacité de 28 MW à Grandpuits et 24 MW à Gargenville. L'arrêt de l'activité de la raffinerie n'aura "aucune incidence sur le bon fonctionnement des stations-service et des aéroports de la région Ile-de-France", qui seront approvisionnés par les raffineries de Donges, rassure le groupe.

Seront maintenus 250 postes sur les 400 que compte aujourd'hui le site. Selon Total, "aucun licenciement" n’aura lieu, la baisse des effectifs passant par des départs en retraite anticipée et des mobilités internes. "On est prêts à en discuter et à regarder les choses, mais on est très prudents sur le volet social", a commenté à l'AFP Geoffrey Caillon, délégué syndical raffinage FCE-CFDT. "Il y a l'écologie responsable, et il y a aussi les salariés. Il faut trouver un équilibre juste", ajoute-t-il.

De son côté, le délégué CGT à Grandpuits Adrien Cornet a sévèrement dénoncé la politique du groupe dans un tweet. "Total délocalise le raffinage de Grandpuits et laisse des familles à la rue sous couvert de transition énergétique, mais défonce les parcs naturels au Mozambique pour augmenter les profits", accuse-t-il. Le syndicat a appelé à une grève le 6 octobre.

Ludovic Dupin avec AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Neutralite carbone compensation credits carbone istock

Près de 100 milliards d'euros de quotas gratuits distribués aux industries : les failles du marché carbone européen

Le marché carbone, basé sur le principe du pollueur-payeur, est une chimère, selon le WWF Europe. L'ONG publie un nouveau rapport qui montre les défaillances de ce système d'échange de quotas carbone mis en place depuis 2005 et censé participer à la décarbonation de l'industrie européenne. Sa...

Hiver chauffage penurie sobriete energetique istock Helin Loik Tomson

Réduire sa facture d’énergie et lutter contre la précarité énergétique, c’est possible avec l’appli Don de chaleur

Une nouvelle application, baptisée Don de chaleur, a été lancée en pleine COP27. Il s'agit d'aider les Français à réduire leur consommation d'énergie à travers des défis ludiques. Mais elle va plus loin. Chaque kilowattheure économisé est ensuite reconverti en dons directement versés par des...

Europe union europeenne artJazz 01

Le Traité sur la charte de l’énergie modernisé n’a pas pu être adopté

[Mise à jour le 24 novembre] La modernisation du Traité sur la charte de l'énergie (TCE) devait être entérinée mardi 22 novembre, afin de maintenir en vie un texte accusé d'entraver la transition énergétique européenne. Mais plusieurs États-membres ont fait blocage et entendent bien sortir du TCE....

Tensions reseau electrique hiver RTE Erika Varga de Pixabay

Risque élevé de tensions sur le réseau électrique : le point énergie par énergie

Le gestionnaire du réseau électrique RTE a actualisé ses prévisions pour l'hiver. Si celles-ci prévoient désormais une baisse de la consommation d'électricité, elles tablent aussi sur une baisse de la production d'électricité nucléaire. Cela devrait à peu près se compenser. Malgré tout, RTE prévient...