Publié le 04 juillet 2017

ÉNERGIE

Le Premier ministre, Édouard Philippe, vise la neutralité carbone de la France pour 2050

Mercredi 4 juillet, le Premier ministre a présenté son discours de politique générale devant la nouvelle Assemblée nationale. Très concret, il n’a pas fait l’impasse sur la transition écologique. Il annonce ainsi une France neutre en carbone en 2050, un alignement de la fiscalité du Diesel et de l’essence dès 2022, ou encore une division par deux des déchets mis en décharge.


Dans la foulée d’Emmanuel Macron au Congrès de Versailles le 3 juillet, le Premier ministre Édouard Philippe a présenté son discours de politique générale devant l’Assemblée nationale. Après un exposé parfois très conceptuel du Président de la République, le chef du gouvernement s’est axé sur des mesures concrètes en matière de santé, d’éducation, d’immigration... Il a également laissé une place importante à l’environnement.

 

Neutralité carbone en 2050

Édouard Philippe a indiqué vouloir "embrasser avec enthousiasme l'incroyable défi que pose (...) la transition écologique", avec pour objectif "d’arriver à la neutralité carbone d’ici 2050". Pour cela, il assure que le pays "n'accordera plus de permis d’exploration d’hydrocarbures" et assure vouloir "taxer la pollution plutôt que le travail", c'est-à-dire en accentuant le principe "pollueur-payeur".

 

Alignement de la fiscalité du Diesel avec l’essence

Il promet des mesures sur le diesel, mis en cause dans les épisodes de pollutions urbaines. "La convergence de la fiscalité essence-diesel (aura lieu) avant la fin de la mandature", déclare-t-il. Aujourd'hui, le Diesel est moins taxé que l'essence. En parallèle, il assure que "la montée en puissance de la fiscalité carbone sera accélérée".

 

Des assises de la mobilité

Il annonce également des efforts sur les transports. "Le temps des très grandes infrastructures de transport doit céder la place à des politiques tournées vers des nouveaux modes de mobilité (…) Les Assises de la mobilité associeront, dès la rentrée, les usagers, les opérateurs, les collectivités, les ONG, pour orienter les investissements en faveur des déplacements quotidiens, plus sûrs, qui désenclavent les territoires". Édouard Philippe ne met en avant aucun type de mobilité, là où le gouvernement précédent avait tout misé sur l’électrique.

 

Diviser par deux les mises en décharges

Le premier ministre juge que "notre rapport aux ressources doit être modifié". Aussi, il promet que "nous diviserons par deux les déchets mis en décharge et recyclerons 100 % des plastiques sur tout le territoire d'ici 2025".

 

Plus d’efficacité énergétique dans les logements

Outre une simplification des permis de construire dans les bassins d’emplois les plus actifs, Édouard Philippe promet : "Dans les dix ans, nous nous fixons aussi pour objectif de supprimer les passoires thermiques, principales sources de gaspillage énergétique, qui grèvent les budgets des ménages les plus modestes".

 

Un plan d’investissement de 50 milliards d’euros

"Nous lancerons un grand plan d'investissement de 50 milliards d'euros dans les domaines de la transition écologique, du développement des compétences, de la santé, des transports, de l'agriculture et de la modernisation de l'État", assure le Premier ministre.

Ludovic Dupin, @LudovicDupin


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

WEO 2021 AIE

Un nouveau secteur énergétique décarboné émerge mais encore trop lentement, alerte l'Agence internationale de l'énergie

En pleine crise de l'énergie et à l'approche de la COP26 sur le climat à Glasgow, le World Energy Outlook de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), publié ce mercredi 13 octobre, sonne le rappel pour que les gouvernements respectent l'Accord de Paris. L'agence note l'émergence d'un nouveau...

Carbon tax istock

L’explosion du prix du gaz menace la transition énergétique

Face à la flambée des prix du gaz, en partie due à la hausse du prix carbone, certains appellent à faire marche arrière, quitte à freiner la transition énergétique. Mais pour d'autres, il faut au contraire maintenir une trajectoire ambitieuse de prix carbone, tout en accélérant sur le développement...

bruxelles tce @Friendsofearth

Traité sur la charte de l'énergie : la cour de justice européenne veut protéger la transition énergétique des États

La Cour de justice de l'Europe a tranché. Non, le mécanisme permettant à un investisseur d'attaquer un État sur sa politique climatique n'est pas applicable. C'est une victoire pour les organisations environnementales. Peu connu, le Traité sur la charte de l'énergie est accusé aujourd'hui de...

Mountain pass mine

Créer une agence internationale des minerais, une solution pour une transition énergétique plus responsable

La création d'une Agence internationale des minerais permettrait de réguler le secteur en imposant des standards environnementaux et sociaux. C'est ce que propose le spécialiste Marc-Antoine Eyl-Mazzega alors que la pression sur les minerais et métaux rares est de plus en plus forte. Encore faut-il...