Publié le 05 octobre 2022

ÉNERGIE

Climat : aucun des pays du G20 n’est sur la bonne trajectoire de décarbonation

Une nouvelle étude, publiée par le cabinet PwC, montre qu'aucun des pays du G20 n'a pris les mesures nécessaires pour décarboner son économie, au rythme imposé par l'Accord de Paris. Cela reporte l'effort sur les prochaines années, avec une baisse de l'intensité carbone qui doit désormais atteindre 15,2 % en moyenne annuelle... contre 0,5 % atteinte en 2021. En France notamment, les émissions de gaz à effet de serre ont encore stagné au premier semestre 2022, à rebours des engagements pris.

Decarbonation transition neutralite carbone CO2 istock Galeanu Mihai
Désormais, il faut atteindre un taux annuel de décarbonisation de 15,2 % d'ici 2030 pour rester sous un réchauffement limité à 1,5°C.
@iStock / Galeanu Mihai

Il va désormais falloir aller onze fois plus vite sur la décarbonation de nos économies. C’est ce qu’indique la dernière édition du Net Zero Economy Index, publié par le cabinet PwC, qui se base sur les émissions liées aux énergies fossiles dans les pays du G20. Ainsi, aucune des vingt premières économies – qui représentent 80 % des émissions mondiales liées à l’énergie – n’a respecté le niveau requis de -5 % de décarbonation en 2021. En moyenne, l’intensité carbone (soit les émissions de CO2 par point de PIB) au sein du G20 n’a reculé que de 0,5 % l’année dernière, le niveau le plus bas de ces deux dernières décennies.

Graph PWC 2022

Les trajectoires de décarbonation des pays du G20, en tonnes de CO2 par million de dollars de PIB. Source : Net Zero Economy Index 2022, PwC UK.

"Les résultats de cette année sont un rappel urgent que nous devons agir pour atteindre des objectifs ambitieux de neutralité carbone", réagit Emma Cox, responsable climat mondial au sein de PwC UK. "Désormais, il faut atteindre un taux annuel de décarbonisation de 15,2 % pour combler le fossé entre l'urgence climatique et une économie forte et durable", complète Dan Dowling, associé, stratégie et transformation Net Zero. Cela équivaut à une réduction de l’intensité carbone de 77 % d’ici 2030 pour limiter le réchauffement à 1,5°C.

En Chine, des baisses d’émissions de CO2 record

Dans le détail, en 2021, le pays le plus performant sur le plan de la décarbonation de son économie a été l’Afrique du Sud (-4,6%), devant l’Australie (-3,3%) et la Chine (-2,8%). Pékin vient d’aligner un quatrième trimestre consécutif de baisse de ses émissions de gaz à effet de serre, avec un record de -8% d’avril à juin 2022, selon des données publiées par Carbon Brief.

"La dernière baisse trimestrielle a été entraînée par la crise immobilière en cours en Chine, les mesures strictes de contrôle de Covid, la faible croissance de la demande d'électricité et la forte croissance de la production d'énergie renouvelable", explique le site. "Si ces données se confirment et se prolongent, ce serait une excellente nouvelle en matière de lutte contre le réchauffement climatique", réagit sur Twitter l'économiste Maxime Combes. 

"Des résultats très alarmants" en France

A contrario, les États-Unis (+0,1%), l’Inde (+2,9%), le Japon (+0,6%), l’Allemagne (+1,7%) et la France (+1,4%) ont tous connu des augmentations de leur intensité carbone en 2021, en partie en raison de la reprise post pandémie. L’Hexagone, qui reste l’économie mondiale la plus décarbonée parmi le G20, a vu ses émissions de gaz à effet de serre augmenter de 6,4 % par rapport à 2020. Selon l'observatoire Climat-Énergie, mis en place par le Réseau Action Climat (RAC), la France ne respecte ainsi pas son objectif d’émissions nettes pour l’année 2021. "Le principal écart vient de la moindre absorption des émissions par les forêts et les sols", alerte le RAC.

Pour le premier semestre 2022, les premières estimations du Citepa ne sont pas non plus encourageantes, avec une baisse des émissions de seulement 0,6 %. Pour rappel, la France doit réduire ses émissions de 4,7 % par an jusqu’en 2030. C’est dans le secteur des transports que la plus forte hausse a été  enregistrée avec +7 % par rapport au premier semestre 2021. En revanche, l’industrie enregistre une baisse de 5 %, et le résidentiel tertiaire de 13 %.

"Ces résultats très alarmants concernant les émissions de gaz à effet de serre au 1er trimestre 2022 doivent être un électrochoc pour le parlement : ne pas baisser les dépenses néfastes pour le climat dans le PLF2023 (projet de loi de finances, ndr) et sous-investir dans la transition serait irresponsable", commente sur Twitter Anne Bringault, la coordinatrice des programmes au sein du RAC. Les députés viennent de démarrer l’examen du Projet de loi de finances pour 2023 qui prévoit notamment 45 milliards d’euros pour le bouclier tarifaire.

Concepcion Alvarez @conce1


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Budget 2023 : pourquoi la fin des crédits à l’export sur les énergies fossiles est décisive

C’est l’une des principales décisions du projet de loi de Finances pour 2023 sur le plan environnemental : la fin des crédits à l’export pour les projets d’énergie fossile à l’étranger sur l’ensemble de la chaîne de valeur, depuis l’exploration-production jusqu’au transport et au stockage....

Climat : Les émissions de gaz à effet de serre ont-elles baissé en France ?

En pleine vague de chaleur précoce, de nouvelles données sur les émissions de gaz à effet de serre en France en 2021 viennent d'être publiées. Mais leur interprétation suscite la polémique et l'incompréhension. D'un côté, le gouvernement se félicite d'une tendance qui reste à la baisse et...

Le Haut conseil pour le climat appelle à un "sursaut" de la France

C'est un appel à un "sursaut" qu'a lancé le Haut Conseil pour le climat dans un nouveau rapport publié le 29 juin. L'instance pointe un "risque majeur" de ne pas atteindre les objectifs climatiques renforcés pour 2030. Un message fort qui intervient au moment où la ministre de la...

Bilan écologique du quinquennat : "il n’y a pas eu de changement de logiciel sur la façon dont on pense la transition"

Entre ceux qui estiment que tout a été fait en matière d'écologie et ceux qui dénoncent un quinquennat perdu, la vérité est plus nuancée selon le bilan dressé par la consultante Marine Braud en collaboration avec l'institut Terra Nova. Si elle estime que de nombreuses mesures ont...

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Neutralite carbone compensation credits carbone istock

Près de 100 milliards d'euros de quotas gratuits distribués aux industries : les failles du marché carbone européen

Le marché carbone, basé sur le principe du pollueur-payeur, est une chimère, selon le WWF Europe. L'ONG publie un nouveau rapport qui montre les défaillances de ce système d'échange de quotas carbone mis en place depuis 2005 et censé participer à la décarbonation de l'industrie européenne. Sa...

Hiver chauffage penurie sobriete energetique istock Helin Loik Tomson

Réduire sa facture d’énergie et lutter contre la précarité énergétique, c’est possible avec l’appli Don de chaleur

Une nouvelle application, baptisée Don de chaleur, a été lancée en pleine COP27. Il s'agit d'aider les Français à réduire leur consommation d'énergie à travers des défis ludiques. Mais elle va plus loin. Chaque kilowattheure économisé est ensuite reconverti en dons directement versés par des...

Europe union europeenne artJazz 01

Le Traité sur la charte de l’énergie modernisé n’a pas pu être adopté

[Mise à jour le 24 novembre] La modernisation du Traité sur la charte de l'énergie (TCE) devait être entérinée mardi 22 novembre, afin de maintenir en vie un texte accusé d'entraver la transition énergétique européenne. Mais plusieurs États-membres ont fait blocage et entendent bien sortir du TCE....

Tensions reseau electrique hiver RTE Erika Varga de Pixabay

Risque élevé de tensions sur le réseau électrique : le point énergie par énergie

Le gestionnaire du réseau électrique RTE a actualisé ses prévisions pour l'hiver. Si celles-ci prévoient désormais une baisse de la consommation d'électricité, elles tablent aussi sur une baisse de la production d'électricité nucléaire. Cela devrait à peu près se compenser. Malgré tout, RTE prévient...