Publié le 04 août 2015

ÉNERGIE

Énergies renouvelables : la stratégie africaine des start-up allemandes

L’industrie du solaire stagne en Allemagne, suite aux dernières réformes adoptées par Berlin. Pour contrer l’atonie du marché intérieur, des start-up allemandes découvrent tout le potentiel offert par le continent africain. Et développent leurs propres modèles économiques. Fait nouveau : il ne s’agit pas d’aide au développement, mais bien d’un engagement économique avec recherche de bénéfices à la clé. Décryptage.

Caravane de chameaux passant devant des éoliennes dans le nord de l'Ethiopie.
Jenny Vaughan / AFP

L’entrée en matière est directe : "Rendre le monde meilleur est bien sûr un bel objectif, mais si en tant qu’entrepreneur on ne peut pas gagner d’argent avec son idée, on se retrouve vite sur le carreau". Le but de Thomas Gottschalk, ingénieur dans les énergies renouvelables (EnR) en Allemagne, est clair. Pour parvenir à ses fins, il a mis le cap sur l’Afrique. C’est un ami qui lui a ouvert les yeux sur le continent.

En 2010, il crée sa start-up, Mobisol, spécialisée dans l’installation de panneaux solaires en Afrique de l’Est (Tanzanie, Kenya et Rwanda). La particularité de son modèle économique : un paiement mensuel d’environ 20 dollars sur 36 mois, via un téléphone mobile. D’où le nom de l’entreprise. Passée cette période, l’installation appartient entièrement au client, qui devient de fait le consommateur d’une énergie qu’il produit lui-même. Exit les factures d’électricité.

 

8 millions d’euros générés en Afrique de l’Est

 

À ce jour, Mobisol a équipé plus de 10 000 habitations, représentant une production totale d’énergie solaire d’un MegaWatt. En 2014, son chiffre d’affaires atteignait 8 millions d’euros. Pour lancer son entreprise, Thomas Gottschalk a bénéficié d’un crédit de la KfW, l’équivalent allemand de la Caisse des Dépôts.

L’ingénieur berlinois n’est pas le seul dans l’industrie allemande des EnR à se tourner vers l’Afrique. C’est également le cas de Torsten Schreiber, qui a créé Betterverst, une plateforme de crowdinvesting basée à Francfort. L’un de ses derniers projets ? Le financement d’une mini-centrale solaire mobile en Afrique. En quatre jours, les 107 700 euros nécessaires au projet ont été réunis.

Nico Peterschmidt, le fondateur d’Inensus, a quant à lui choisi la voie d’un partenariat avec un producteur d’énergie local, le Sénégalais CSI Matforce. Depuis 2010, ils fournissent de l’électricité produite à base d’EnR dans les zones rurales du pays.  

Crédit de la KfW pour l’un, crowdfunding pour l’autre, partenariat industriel avec une entreprise locale pour le troisième… Chacune des trois start-up allemandes a développé son propre modèle économique, centré sur les EnR. Avec un objectif commun : tirer parti du fort gisement de croissance qu’offre le continent africain en matière d’énergies renouvelables.

 

Le solaire et l’éolien, encore largement sous-exploités en Afrique

 

De fait, les études sur le potentiel - encore sous-exploité - des EnR en Afrique se font toujours plus nombreuses.

Trois chiffres clés en ressortent : le continent reçoit en moyenne 6 kWh d’énergie solaire par kilomètre carré, 500 millions de personnes vivent sans électricité, et près de 625 millions dépendent du bois ou du charbon. Autre chiffre à ne pas négliger, celui du taux de croissance annuelle du continent, de l’ordre de 4 %.

Outre-Rhin, les start-ups ont rapidement fait le lien entre ces données. Et se sont rapidement positionnées sur un marché prometteur.

Claire Stam, correspondante à Francfort
© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Climat : l’Éthiopie s’engage à se développer sans polluer davantage

C’est un engagement fort, qui peut servir de modèle aux pays en développement. L’Éthiopie, qui a publié sa contribution nationale en prévision de la Conférence Climat de Paris (COP 21) ce mercredi 10 juin, prévoit de maintenir son niveau d’émission de gaz à effet de serre en 2030 au niveau...

COP 21 : le Maroc publie une contribution climatique "assez ambitieuse"

Le Maroc est le deuxième pays africain à publier sa contribution nationale de lutte contre le changement climatique, en vue de la Conférence climat de Paris (COP 21). Le pays s’engage dans celle-ci à ralentir ses émissions de gaz à effet de serre jusqu'à 32% à l’horizon 2030, s'il...

COP 21 : les citoyens du monde favorables à un accord climatique juridiquement contraignant pour tous les pays

Alors que les délégations des États négocient actuellement à Bonn le futur accord mondial sur le climat, une enquête d’opinion réalisée à l’échelle planétaire par la CCNUCC (Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques) montre qu'après une journée de sensibilisation...

Torchage du gaz : les communautés Egi demandent à Total de se comporter au Nigeria comme en France

Pascal Canfin : "Nous sommes à un point de basculement vers l'économie bas carbone"

À 192 jours de la Conférence de Paris sur le climat, plus d'un millier de leaders économiques et financiers sont réunis dans la capitale française pour parler de la prise en compte du changement climatique dans la sphère business. Décryptage des enjeux avec Pascal Canfin, ancien ministre...

Crédit Agricole met un frein à ses financements dans le charbon

À quelques mois de la COP21, Crédit Agricole fait un geste fort en annonçant son désengagement dans les projets liés à l’extraction de charbon. Si la banque, en revanche, continuera de financer des centrales thermiques, le temps de la transition, elle affirme qu’elle sera plus restrictive...

Desmond Tutu demande à son ancienne université de désinvestir les énergies fossiles

La pétition lancée par les étudiants et les professeurs de l'université de King's College l'an dernier, pour convaincre la direction de retirer les 8 millions de livres qu'elle a investis dans le secteur des énergies fossiles, n'a pas suffi. Mais le Prix Nobel de la Paix Desmond Tutu ne...

En Afrique, la Fondation Gates fait le choix des OGM

La Fondation Bill-et-Melinda-Gates a consacré 3 milliards de dollars au développement agricole en Afrique. En une décennie, elle est devenue incontournable. Mais selon un rapport de l’ONG Grain, l’organisation philanthropique donne surtout aux pays du Nord. Seules 5% des subventions vont...

République Démocratique du Congo: au Port de Kinkolé, le contrôle de la dernière chance

À 25 km de Kinshasa, dans le port de Kinkolé, les grumes patientent sur les rives du Pool Malebo. C’est ici, sur le fleuve transformé en lac, et après avoir parcouru des milliers de kilomètres, que les radeaux qui transportent le bois finissent leur long périple fluvial. Là, aussi, que les...

"En Afrique, ce sont les organisations patronales qui portent la Responsabilité sociale des entreprises !"

Si la conception de la Responsabilité sociale des entreprises reste encore associée à de la philanthropie en Afrique, les mentalités changent sous l’impulsion des entreprises elles-mêmes. L’Institut RSE Afrique met tous ses moyens pour accompagner et renforcer ce mouvement. État des lieux...

ÉNERGIE

Energies renouvelables

Le développement des énergies renouvelables est chaotique un peu partout dans le monde mais les habitudes de production énergétique changent et la promotion des technologies vertes se développent. Photovoltaïque (énergie solaire), éolien, agrocarburants ou encore biodéchets, les possibilités sont nombreuses.

Usine biogaz Fonroche

Fonroche, premier producteur français de gaz vert, entre dans le giron de Total

Le géant pétrolier Total vient de faire une très belle prise dans le paysage énergétique tricolore. Il s’empare de Fonroche, le leader du biogaz, ce gaz naturel d’origine non fossile. Cette acquisition s’inscrit dans la stratégie du géant français qui vise la neutralité carbone en 2050.

Ombriere photovoltaique centrale disneyland paris disney

Disneyland Paris installe sur son parking l’une des plus grandes centrales solaires d’Europe

L'énergie solaire est désormais la moins chère à fabriquer, selon l'Agence internationale de l'énergie. Et de plus en plus d'entreprises se lancent dans les renouvelables. Disneyland Paris est ainsi en train de construire l'une des plus grandes ombrières photovoltaïques d'Europe. Elle va voir le...

Forage geothermie Fonroche Strasbourg FrederikFlorin AFP

Un séisme à Strasbourg dû à un chantier de géothermie met toute la filière en danger

C’est une énergie renouvelable pleine de promesses mais dont le développement est difficile. Le pompage d’eau à très haute température à plusieurs kilomètres de profondeur permet de produire de l’électricité et de la chaleur. Mais le projet pionnier en France près de Strasbourg, développé par...

Installation solaire de Total au Chili Total

Électricité : les énergies renouvelables plus importantes que le charbon dès 2025

Selon l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE), les renouvelables ont connu une croissance exceptionnelle en 2020, à peine freinée par la crise du Covid-19. Des aides publiques ont soutenu cette croissance. À ce rythme, solaire, éolien et hydraulique seront la première source d’électricité devant...