Publié le 13 juillet 2017

ÉNERGIE

100 entreprises mondiales engagées pour s'alimenter à 100 % en énergies renouvelables

Axa, Burberry, AkzoNobel et Carlsberg ont rejoint l’initiative RE 100 qui regroupe des multinationales désireuses de s’alimenter à 100 % à partir d’énergies renouvelables. 100 entreprises de tailles mondiales sont désormais engagés dans cette démarche. 

Une installation de panneaux solaires pres de Ouarzazate au Maroc Fadel Senna AFP

Axa, Burberry, Carlsberg et AkzoNobel ont rejoint RE 100, une initiative regroupant des grandes entreprises qui s’engagent à s’alimenter exclusivement à partir d’énergies renouvelables. On y retrouve déjà Ikea, Apple, Coca-Cola, Crédit agricole, Facebook, Google, Microsoft, Nike, Wallmart… 

Avec ces quatre nouveaux entrants, RE 100 franchit le cap symbolique des 100 membres. Toutes ces entreprises consomment 146 TWh d’électricité, soit l’équivalent d’un pays comme la Pologne. Dans le détail, l'assureur français vise 100 % d'électricité renouvelable en 2025 contre 53 % en 2016. "Lorsque de grandes entreprises comme Axa passent aux énergies renouvelables, nous (…) aidons à accélérer la transition vers l'énergie verte", explique Alice Steenland, directrice du développement durable d’Axa.

Burberry vise le même objectif dès 2022. Le brasseur Carlsberg veut alimenter toutes ses brasseries aux énergies vertes dès cette année. Enfin, le chimiste AkzoNobel, deuxième consommateur du RE 100 après Wallmart, vise la neutralité carbone en 2050. 

"Nous voyons de plus en plus de grandes multinationales démontrer un leadership réel sur les énergies renouvelables parce que cela a un vrai sens en matière de business, tout en contribuant à réduire les émissions, à fournir des coûts d'énergie stables et à accroître la compétitivité. Nous demandons maintenant aux entreprises d'aller plus loin en incitant leurs fournisseurs et leurs pairs à suivre cet engagement afin que nous puissions accélérer la transition des combustibles fossiles vers les énergies renouvelables", explique Helen Clarkson, président de The Climate Group qui porte l’initiative RE 100.

 

 

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies renouvelables

Le développement des énergies renouvelables est chaotique un peu partout dans le monde mais les habitudes de production énergétique changent et la promotion des technologies vertes se développent. Photovoltaïque (énergie solaire), éolien, agrocarburants ou encore biodéchets, les possibilités sont nombreuses.

Panneaux solaires AFP

Le Parlement adopte la loi d’accélération sur les énergies renouvelables : les cinq mesures à retenir

Le Parlement a définitivement adopté mardi 7 février la loi d’accélération des énergies renouvelables, après un dernier feu vert du Sénat. Panneaux solaires obligatoires sur les parkings, zones d'accélération... le texte permet d'envoyer un "signal à la filière" estime le Syndicat des énergies...

Centrale geothermie istock danielsnaer

Projet de loi énergies renouvelables : la chaleur est la grande oubliée

Le projet de loi d’accélération des énergies renouvelables doit faire l’objet d’un vote à l’Assemblée nationale ce mardi 10 janvier. Il vise à accélérer le déploiement des projets éoliens et photovoltaïques. Les écologistes ont déjà annoncé qu’ils s'abstiendraient. Le texte présente de nombreuses...

Panneausolaire ParkingSupermarcheLot ACHT

Accélération des énergies renouvelables : les cinq mesures phares à retenir du projet de loi

L’examen du projet de loi sur l’accélération des énergies renouvelables en première lecture à l’Assemblée nationale s’est achevé dans la nuit de jeudi à vendredi 19 décembre. Un vote solennel doit avoir lieu le 10 janvier. Il devrait être favorable même si certains redoutent que le scrutin ne soit...

Eoliennes renouvelables retard france pixabay

Le retard de la France sur les énergies renouvelables va lui coûter plusieurs centaines de millions d’euros

Le retard de la France en matière d'énergies renouvelables va lui coûter plusieurs centaines de millions d'euros. En 2020, le pays était le seul à ne pas avoir tenu ses objectifs. Des objectifs contraignants qui poussent la France à négocier avec les bons élèves européens pour leur racheter leur...