Publié le 13 juillet 2017

ÉNERGIE

100 entreprises mondiales engagées pour s'alimenter à 100 % en énergies renouvelables

Axa, Burberry, AkzoNobel et Carlsberg ont rejoint l’initiative RE 100 qui regroupe des multinationales désireuses de s’alimenter à 100 % à partir d’énergies renouvelables. 100 entreprises de tailles mondiales sont désormais engagés dans cette démarche. 

Une installation de panneaux solaires pres de Ouarzazate au Maroc Fadel Senna AFP

Axa, Burberry, Carlsberg et AkzoNobel ont rejoint RE 100, une initiative regroupant des grandes entreprises qui s’engagent à s’alimenter exclusivement à partir d’énergies renouvelables. On y retrouve déjà Ikea, Apple, Coca-Cola, Crédit agricole, Facebook, Google, Microsoft, Nike, Wallmart… 

Avec ces quatre nouveaux entrants, RE 100 franchit le cap symbolique des 100 membres. Toutes ces entreprises consomment 146 TWh d’électricité, soit l’équivalent d’un pays comme la Pologne. Dans le détail, l'assureur français vise 100 % d'électricité renouvelable en 2025 contre 53 % en 2016. "Lorsque de grandes entreprises comme Axa passent aux énergies renouvelables, nous (…) aidons à accélérer la transition vers l'énergie verte", explique Alice Steenland, directrice du développement durable d’Axa.

Burberry vise le même objectif dès 2022. Le brasseur Carlsberg veut alimenter toutes ses brasseries aux énergies vertes dès cette année. Enfin, le chimiste AkzoNobel, deuxième consommateur du RE 100 après Wallmart, vise la neutralité carbone en 2050. 

"Nous voyons de plus en plus de grandes multinationales démontrer un leadership réel sur les énergies renouvelables parce que cela a un vrai sens en matière de business, tout en contribuant à réduire les émissions, à fournir des coûts d'énergie stables et à accroître la compétitivité. Nous demandons maintenant aux entreprises d'aller plus loin en incitant leurs fournisseurs et leurs pairs à suivre cet engagement afin que nous puissions accélérer la transition des combustibles fossiles vers les énergies renouvelables", explique Helen Clarkson, président de The Climate Group qui porte l’initiative RE 100.

 

 

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies renouvelables

Le développement des énergies renouvelables est chaotique un peu partout dans le monde mais les habitudes de production énergétique changent et la promotion des technologies vertes se développent. Photovoltaïque (énergie solaire), éolien, agrocarburants ou encore biodéchets, les possibilités sont nombreuses.

Installation solaire de Total au Chili Total

Électricité : les énergies renouvelables plus importantes que le charbon dès 2025

Selon l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE), les renouvelables ont connu une croissance exceptionnelle en 2020, à peine freinée par la crise du Covid-19. Des aides publiques ont soutenu cette croissance. À ce rythme, solaire, éolien et hydraulique seront la première source d’électricité devant...

EDF Romanche Gavet centrale hydraulique barrage de livet @concepcion alvarez

À Romanche-Gavet, près de Grenoble, EDF inaugure le plus grand chantier hydroélectrique de France

EDF vient d’inaugurer sa toute nouvelle centrale hydroélectrique à Romanche-Gavet, dans l’Isère. Celle-ci va produire assez d’électricité pour alimenter 230 000 habitants, soit l’équivalent des villes de Chambéry et Grenoble. Mais cette épopée industrielle, qui a nécessité dix ans et quelque 400...

Oliennes trouble inquietude nuages pixabay

Face aux contraintes et aux polémiques, la filière éolienne inquiète pour son avenir

Contraintes géographiques et administratives, contestations locales, recours systématiques, polémiques … La filière éolienne est attaquée de toutes parts depuis plusieurs mois. Pourtant, dans sa feuille de route, le gouvernement lui accorde une place de choix dans le futur énergétique du pays. Reste...

Laurent Vincenti Total

En Corée du Sud, Total accélère sur l’éolien offshore

Le pétrolier français veut se renforcer dans la production d’électricité bas carbone. Cet objectif passe par la Corée du Sud où l’entreprise va déployer 2GW d’éolien offshore. Ce projet s’inscrit dans l’objectif de neutralité carbone en 2050.