Publié le 12 juillet 2017

ÉNERGIE

100 entreprises responsables de 71% des émissions de gaz à effet de serre

71% des émissions globales de gaz à effet de serre depuis 1988 sont dues seulement à… 100 entreprises. Et la moitié de ces émissions est à imputer à 25 d'entre elles. Le Carbon Disclosure Project, auteur du rapport dont sont issus ces chiffres, appelle les investisseurs à peser de tout leur poids pour changer la stratégie de ces sociétés.

Ces 100 entreprises, dont Shell fait partie, ont émis autant de gaz à effet de serre en 28 ans qu'en 237 ans.

China Coal Mining, Saudi Arabian Oil Company, Gazprom, Exxon Mobil, Shell, BP, Chevron, Total… À elles seules, une centaine d’entreprises - pétrolières, gazières ou charbonnières - sont responsables de 71 % des émissions de gaz à effet de serre depuis 1988. Le calcul a été réalisé par le Carbon Disclosure Project (CDP) en partenariat avec le Climate Accountability Institute (CAI), et mis en évidence dans le rapport Carbon Majors Report 2017 (1) paru le 10 juillet. Plus de 50 % de ces émissions de CO2 proviennent de seulement 25 entreprises et pays.

"En 1988, le changement climatique lié à l’activité humaine a officiellement été reconnu par la création du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), expliquent les auteurs. Depuis, alors qu’elles étaient censées être au courant, les industries liées aux énergies fossiles ont doublé leur contribution au réchauffement climatique en émettant autant de gaz à effet de serre en 28 ans qu’en 237 ans".

Les investisseurs jouent un rôle clé

Les deux plus gros émetteurs sont deux entreprises publiques, China Coal Mining et Saudi Arabian Oil Company, responsables respectivement de 14,3 % et 4,5 % des émissions globales de gaz à effet de serre depuis 1988. Total, qui est la seule entreprise française de la liste, a contribué à 1% des émissions.

Pour changer la donne, le CDP compte sur les investisseurs. En effet, un cinquième des émissions provient d’entreprises bénéficiant de fonds publics et 41% des émissions émanent d’entreprises cotées. Le rapport invite donc ces derniers à peser dans la transition énergétique en se positionnant en faveur d’investissements dans des énergies plus propres.

Selon les auteurs, si l’extraction des énergies fossiles continue au rythme des 28 dernières années, les températures devraient augmenter de 4°C d’ici à la fin du siècle alors que l’Accord de Paris prévoit une augmentation des températures de 1,5 à 2°C maximum.

Concepcion Alvarez @conce1

(1) Carbon Majors Report 2017


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies fossiles

L’extraction des énergies fossiles se fait à un coût environnemental de plus en plus élevé. Si leur épuisement est encore lointain, les modèles économiques qui ont fait la fortune des grandes compagnies pétrolières sont aujourd’hui bousculés.

Arctic LNG2 Total projet gazier arctique Novatek RU

La France ne soutient pas le projet gazier TotalEnergies en Arctique

C'est une victoire en demi-teinte. La France a finalement décidé de ne pas soutenir le projet gazier de TotalEnergies en Arctique, de même qu'aucune banque française. Mais l'énergéticien vient d'annoncer avoir quand même bouclé son tour de table. Le projet est situé dans une région déjà largement...

IStock kruwt centrale charbon RWE allemagne

L'Allemagne va sortir du charbon d'ici 2030

L'Allemagne accélère sa transition. Le pays, premier émetteur de CO2 en Europe, très dépendant du charbon, va sortir, "dans l'idéal" de ce combustible fossile d'ici 2030. C'est ce qu'a annoncé la nouvelle coalition gouvernementale mercredi 24 novembre. Une mesure arrachée par les Verts, ce qui...

IStock @lyash01 Forage pétrolier Arctique

Pétrole et gaz en Arctique : à chacun sa définition des frontières pour autoriser les forages

Il n'existe pas de définition officielle des contours de l'Arctique. Si bien que la majorité des banques et des acteurs de la finance ont adopté un périmètre restreint de la région, là où les associations environnementales et du Conseil de l'Arctique donnent une aire bien plus vaste. L'enjeu est de...

IStock vichie81 Wawasaki (Japon) baril de pétrole

Réchauffement climatique : l'humanité doit se passer de 60% du pétrole et du gaz et de 90 % du charbon

Pour atteindre l'objectif climatique porté par l'Accord de Paris, l'humanité doit décroître sa production de pétrole et de gaz de 3 % par an d'ici 2050. Cela signifie qu'il est nécessaire de laisser sous terre plus de la moitié de ces réserves de pétrole et 90 % des réserves de charbon, indique une...