Publié le 03 février 2022

ÉCONOMIE

Carrefour, L’Oréal, Renault... Découvrez le palmarès des employeurs les plus engagés selon les jeunes diplômés

Une première ! Les classements d’Universum dressent habituellement la liste des entreprises les plus attractives aux yeux des futurs diplômés et jeunes actifs. Cette fois, le cabinet de conseil leur a demandé celles qui étaient les plus impliquées sur les sujets de transitions environnementale et sociétale. Une donnée désormais clé dans le choix de carrière des Bac +5.

Entreprise iStock Vasyl Dolmatov
Les entreprises s'engagent pour séduire la jeune génération
@Vasyl Dolmatov sur iStock

Les traditionnels classements des entreprises les plus attractives évoluent. Leur degré d’engagement sur les sujets environnementaux et sociaux devient désormais un critère majeur pour les étudiants, au point que le cabinet Universum a dressé un palmarès en fonction de ces données. La France sert de pays pilote à cette première édition révélée par Les Echos Start.

"Depuis quelques années déjà, Universum observe chez les candidats un intérêt grandissant pour tout ce qui touche au sens et à l’engagement", constate le spécialiste de la marque employeur. "La crise n’a fait qu’accentuer cette tendance qui se confirme d’ailleurs partout dans le monde", ajoute-t-il. Ainsi, pour établir son palmarès, le cabinet de conseil a interrogé près de 600 candidats, étudiants de Grandes Écoles et d’Universités ainsi que des jeunes actifs diplômés de ces mêmes établissements de niveau bac+5 (jusqu'à 3 ans d'expérience).

TotalEnergies prend la 10e place

Résultat, Carrefour prend la tête de ce hit-parade des sociétés les plus engagées. Il est suivi par Engie, L’Oréal et Veolia Environnement, Crédit Agricole puis Renault. TotalEnergies prend la 10e place de ce classement précédé d’Airbus, Danone et Orange. Tous les secteurs sont donc représentés.

Pour établir ce classement les étudiants et jeunes diplômés ont d'abord partagé leurs préférences en termes d'engagement RSE parmi l'environnement (gestion des déchets, recyclage, biodiversité…) ; le social (égalité femmes-hommes, bien-être au travail, emploi des jeunes, égalité des chances…) ; et l'économie (soutien de l'économie locale, investissements socialement responsables et durables, redistribution équitable des bénéfices aux salariés…).

Ensuite, ils ont dû déterminer les engagements qui comptent le plus à leurs yeux et distinguer trois champions sur une liste de 44 entreprises (dont les 40 entreprises du CAC 40) qui sont le plus avancés sur les thèmes sectionnés. Résultat, le classement se base sur le taux de sélection des entreprises en tant que champions sur les engagements préférés des répondants.

Les jeunes diplômés affichent leur scepticisme

Ainsi, sur le thème de l’environnement, Engie prend la tête du palmarès suivi de Veolia Environnement puis Carrefour. Sur le volet social, c’est cette fois, Carrefour qui se distingue suivi de L’Oréal puis Orange. Enfin, concernant le critère économique, Carrefour conserve la tête du palmarès, suivi de Crédit Agricole et BNP Paribas complète le podium.

Toutefois, les jeunes diplômés affichent leur scepticisme car concernant la crédibilité accordée aux actions de communication menées par les employeurs sur les sujets RSE, ils sont 67% à répondre qu’ils n’y croient "pas vraiment mais ils accordent le bénéfice de doute". Seuls 28% pensent qu’ils sont réellement engagés. Malgré tout, ce classement pourrait inciter les entreprises, adeptes des classements qui forgent leur réputation, à s’engager plus sincèrement sur la voie de la transition écologique et sociale pour attirer les nouveaux talents. Cet argument est d’autant plus pertinent dans un contexte de pénurie de profils d’un côté et de quête de sens de la part des jeunes diplômés.

Les étudiants sont en effet de plus en plus nombreux à se mobiliser pour le climat et à maintenir la pression sur les entreprises pour qu'elles revoient leurs pratiques. C'était d’ailleurs le but du Manifeste pour un réveil écologique signé par plus de 33 000 étudiants de grandes écoles et transformé en collectif très impliqué auprès des entreprises. Bruno Le Maire a d'ailleurs récemment reconnu que "toute entreprise qui ne s’engage pas contre le réchauffement climatique n’a aucun avenir. Elle ne recrutera pas. Elle aura du mal à attirer les meilleurs talents". 

Mathilde Golla @Mathgolla


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Legislatives Amelie de Montchalin Alain JOCARD AFP

Législatives : La canicule a dopé l’abstention, pas la place du climat dans une soirée électorale disruptive

La transition écologique version Emmanuel Macron est-elle terminée avant d’avoir commencé ? La défaite électorale de celle qui en avait la charge, Amélie de Montchalin, remet en cause un échafaudage considérablement fragilisé par le recul global du parti du Président de la République. La déclaration...

Legislative premier tour ludovic marin afp

Législatives 2022 : Victoire de l’abstention, défaite du climat

C’est un record sous la Vème République. L’abstention a dépassé les 52 %, une chute de participation qui s’inscrit dans une tendance de fond. La non-campagne législative n’aura pas soulevé les foules alors que les députés sont en première ligne dans la lutte contre le changement climatique. Si les...

Gouvernement macron

Un casting gouvernemental multi-cibles : transition écologique, diversité et souveraineté

Difficile de décrypter le message d’un gouvernement où le principal fait nouveau est le changement radical sur l’éducation confiée à l’historien Pap Ndiaye. Pour le reste c’est un trio de femmes précédemment ministres (Élisabeth Borne, Amélie de Montchalin et Agnès Pannier-Runacher) qui doivent...

Elisabeth borne premiere ministre LUDOVIC MARIN POOL AFP

Élisabeth Borne, Première ministre, sera-t-elle la femme d’un second souffle ?

30 ans après Édith Cresson, c’est Élisabeth Borne qui a enfin brisé le plafond de verre de Matignon. Après trois semaines d’attente, Emmanuel Macron a décidé de remplacer Jean Castex, représentant des terroirs, par Élisabeth Borne, une femme dont il a éprouvé la loyauté puisqu’elle a été...