Say on Pay

Cette expression anglaise signifie que les entreprises cotées doivent permettre à leurs actionnaires de se prononcer sur les systèmes de rémunération des dirigeants. En une dizaine d'années, de nombreux pays se sont dotés de législation sur le sujet. Certains font le choix d'un vote consultatif, d'autres celui de soumettre à l'approbation des actionnaires les enveloppes de rémunération des dirigeants.

Le vote consultatif a lieu durant une Assemblée générale (AG) et concerne la rémunération de l'année précédente. Les actionnaires sont invités à donner leur avis sur le montant des sommes versées aux dirigeants : salaire, retraite, prime, indemnités de départ, stock option, etc.

Dans le cas où les actionnaires désavouent la rémunération (vote inférieur à 50%), le Conseil d'Administration s'engage à présenter publiquement des mesures à prendre le plus rapidement possible.

La France fait exception dans cette généralisation de la législation du Say on Pay puisqu'elle privilégie les démarches volontaires à travers le code éthique de gouvernance, défini conjointement par les deux organisations représentatives des entreprises, l'AFEP et le MEDEF. Une première version de ce code a été publiée en 2008. Elle a été réactualisée en 2013 par l'AFEP et le MEDEF. Ce document nommé "Transparence, Responsabilité et Contrôle. Pour une autorégulation efficace et exigeante" a introduit la notion de consultation sur la rémunération individuelle des dirigeants des entreprises du CAC40 et du SB 120.

En 2014, les salaires des patrons du CAC40 ont été soumis au système du Say on Pay (SoP), afin de modérer leur rémunération. Cette pratique, déjà largement répandue à l'étranger,  vise également à instaurer plus de transparence quant aux rémunérations des dirigeants.

Néanmoins, le Say On Pay a un impact limité sur les rémunérations effectives des dirigeants dont les salaires ne cessent d'augmenter. L'objectif pour les actionnaires est plutôt de vérifier la cohérence entre la rémunération des dirigeants et les performances de l'entreprise. La Commission Européenne a donc décidé de travailler sur la mise en place de directives plus contraignante que le SOP.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

AG 2017 : comment les entreprises ont-elles parlé de RSE à leurs actionnaires?

La saison des Assemblées générales vient de s’achever. Plus calme que prévu, elle n’en apporte pas moins des enseignements sur la façon dont les grandes entreprises françaises intègrent la RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) dans leurs stratégies et leurs relations avec les...

Social, environnement, gouvernance : Quel bilan du quinquennat de François Hollande ?

Il ne briguera pas un second mandat à la présidence de la République. François Hollande l’a annoncé jeudi dernier. L'heure du bilan a donc sonné. Que faut-il retenir du quinquennat concernant les thématiques liées à la RSE, c’est-à-dire en matière sociale, environnementale et de...

Rémunération des dirigeants, climat et parité : thèmes incontournables des AG 2016

Alors que la saison des assemblées générales des actionnaires s’achève, on se souviendra en particulier cette année du rejet de la rémunération de Carlos Ghosn, le patron de Renault. Mais au-delà de la question de la rémunération, la résilience climatique, la digitalisation de l’économie...