Publié le 20 février 2017

Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : quel programme RSE pour Jean-Luc Mélenchon ?

C’est "autour et à partir de l’exigence écologique" que se fonde le projet de Jean-Luc Mélenchon, qui a présenté hier son programme économique. Un plan keynésien qui prévoit 102 milliards d'investissements publics. Parmi les mesures proposées par le candidat de la France Insoumise, quelles sont les propositions portant sur la RSE ? Novethic fait le point.


Elyxandro Cegarra / Anadolu Agency / AFP

Agriculture 

Jean-Luc Mélenchon est partisan d’une "agriculture écologique et paysanne".

Il veut interdire les OGM et bannir immédiatement les pesticides les plus dangereux (glyphosate, néonicotinoïdes, etc.) 

Il souhaite favoriser les circuits courts, plafonner les marges de la grande distribution et "stopper les projets de fermes-usines".

Le candidat de la France insoumise prévoit une alimentation 100% biologique et locale dans la restauration collective. 

 

Chaîne de sous-traitance

L’eurodéputé veut "encadrer la sous-traitance et étendre la responsabilité juridique, sociale et écologique des donneurs d’ordre"

 

Conditions de travail

Jean-Luc Mélenchon souhaite abroger la loi travail. "L’accord d’entreprise ne doit primer que s’il est plus favorable aux salariés, estime-t-il. Avec la loi El Khomri, les ultrariches vont nous prendre 1,45 euros par heure supplémentaire travaillée." 

Il prévoit une réduction du temps de travail en généralisant une 6ème semaine de congés payés pour tous et appliquer "réellement et immédiatement" les 35h. Pour les salarié.e.s en travail de nuit et les métiers pénibles, il souhaite appliquer 32h. 

 

Égalité femmes-hommes 

Obligation de résultat plutôt qu’une obligation de moyen. C’est le principe que veut appliquer Jean-Luc Mélenchon quant à la loi obligeant les entreprises à adopter un plan d’action sur l’égalité femmes-hommes.

Il prévoit une sanction financière de 10% de la masse salariale, contre les 1% prévus aujourd’hui par la loi. "Nous supprimerons les subventions et les aides publiques aux entreprises hors-la-loi."

Il souhaite également "favoriser" les congés parentaux de durée identique entre les parents. 

De même, pour mettre à mal le "système patriarcal", il souhaite supprimer le quotient conjugal qui favorise les inégalités. 

 

Évasion fiscale 

La "révolution fiscale" prônée par le candidat passe par l’obligation pour les entreprises de déclarer leurs résultats pays par pays et "taxer les bénéfices des entreprises là où ils sont réalisés"

Jean-Luc Mélenchon souhaite interdire aux banques françaises toute activité dans les paradis fiscaux en "retirant les licences bancaires des établissements récalcitrants". Pour cela, il prévoit de renforcer la masse salariale dans l’administration fiscale et les douanes. 

 

Finance 

Jean-Luc Mélenchon fustige une France qui a "le record d’Europe de versement de dividendes". Il préconise une séparation des banques d’affaires et de détail et un contrôle des mouvements de capitaux. Il souhaite instaurer une taxe réelle sur les transactions financières. 

 

Fiscalité écologique 

Jean-Luc Mélenchon s’est prononcé pour l’introduction d’une taxe carbone sur les transports de marchandises et pour une "taxe kilométrique aux frontières de la France afin d’intégrer le coût écologique dans les produits, qui dépendra de la distance parcourue par les produits importés"

 

Gouvernance d’entreprise 

Le candidat souhaite instaurer un salaire maximum. Cela passe par une limitation des écarts de salaire de 1 à 20 entre le plus bas et le plus élevé. Ainsi, si Carlos Ghosn, PDG de Renault "veut gagner 7,2 millions d’euros, il le pourra. Mais à condition d’augmenter ses salariés à 30 000 euros par mois minimum"

 

Pollution 

Jean-Luc Mélenchon souhaite une sortie du diesel, sans évoquer d’échéance. "Cela commence en supprimant progressivement l’avantage fiscal pour les flottes d’entreprises", écrit-il dans l’Avenir en Commun, son livre-programme.

Il souhaite réduire la mobilité individuelle et développer l’auto-partage et le covoiturage.

Autre objectif : une France "0 déchet". Cela signifie combattre l’obsolescence programmée, lutter contre le suremballage, le gaspillage et refuser le "tout jetable", mais aussi rendre obligatoire le recyclage et le compostage. 

 

Transition écologique 

Enjeu central du programme de Jean-Luc Mélenchon. L’eurodéputé souhaite inscrire dans la Constitution la protection des biens communs que sont l’air, l’eau et la terre.

Il préconise une sortie du nucléaire, d’ici "20 à 25 ans" et prévoit d’atteindre les 100% d’énergies renouvelables d’ici 2050. "Il faut garantir la transition pour tous les emplois du nucléaire vers le non nucléaire. C’est un plan global qu’il faut avoir".

Marina Fabre
© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles