Un vortex polaire ou tourbillon polaire est une dépression installée durablement en altitude, entre la moyenne troposphère et la stratosphère. D’une taille importante, ces vortex se localisent à proximité des pôles géographiques et sont constitués de vents de haute altitude, formés à partir de la différence de température entre l’équateur et les pôles. Cet écart thermique se réduisant en été, le vortex polaire s’affaiblit durant la saison estivale et va au contraire s’intensifier en hiver, pouvant alors atteindre un rayon de 1000 km. La rotation rapide des vents qui forment le vortex polaire assure en principe le maintien de l’air glacial à des latitudes élevées, près du pôle : il arrive cependant que le jet-stream se détende, laissant échapper des « bulles » d’air froid qui se dirigent alors vers des latitudes plus basses, causant ainsi d’importantes vagues de froid. C’est ce phénomène qui est à l’origine de la vague de froid qui frappe le Texas en février 2022