Obsolescence programmée

L’obsolescence programmée est l'ensemble des techniques destinées à réduire la durée de vie ou d'utilisation d'un produit pour en favoriser l’achat de nouveaux.

Elle est définie par la loi française comme « l'ensemble des techniques par lesquelles un metteur sur le marché vise, notamment par la conception du produit, à raccourcir délibérément la durée de vie ou d'utilisation potentielle de ce produit afin d'en augmenter le taux de remplacement ».

Il existe plusieurs types d’obsolescence programmée :

  • L’obsolescence psychologique. Il désigne l’obsolescence par effet de mode : le consommateur remplace le produit passé de mode ou ne répondant plus à ses demandes d’innovation (design, fonctionnalités …).
  • L’obsolescence fonctionnelle. Le produit arrête de fonctionner ou ne peut plus remplir sa fonction première du fait d’un défaut technique.
  • L’obsolescence indirecte. Le produit n’est plus utilisable à cause d’un produit associé qui ne fonctionne plus et qui n’est ni réparable ni remplaçable. Exemple : un chargeur de téléphone plus commercialisé.
  • L’obsolescence de service après-vente. Il s’agit d’un produit qui ne peut pas être réparé par le fabricant, car il n’y a pas de service après-vente à cet effet, et qui coûterait plus cher à faire réparer qu’à renouveler.

Les enjeux qui sont liés à l’obsolescence programmée sont majoritairement liés à des questions de protection de l’environnement. En effet, la production de produits avec obsolescence programmée engendre des pollutions et des coûts importants qui ne sont nécessaires que pour la pérennité des entreprises qui les produisent. Mais cela a également des implications sociales, en termes d’emplois dans les réseaux de réparations par exemple ou d’inégalités sociales. 

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

Destruction des invendus, obsolescence programmée, emballages en plastique… Les cinq principales mesures de la loi anti-gaspillage

La loi anti-gaspillage va-t-elle répondre aux attentes de la société civile ? Dans la nuit du 19 décembre, l'Assemblée a adopté ce vaste projet de loi qui contient plusieurs mesures phares comme la fin de la destruction des invendus non-alimentaires, la mise en place d'un indice de...

L’Assemblée vote la fin du plastique à usage unique en 2040... et ça ne plaît pas à tout le monde

Ni l’exécutif, ni les députés ne devaient s’attendre à une telle réaction. L'Assemblée a voté une fin des emballages en plastique à usage unique dès... 2040. Un délai jugé beaucoup trop long par les écologistes et beaucoup de citoyens. La secrétaire d'État Brune Poirson a tenté d'éteindre...

Réduire ses impôts en achetant des produits d’occasion ou écoconçus, c’est l’idée de la Camif et du BonCoin

Et si en achetant un meuble écoconçu, en faisant réparer votre lave-linge chez un professionnel, en dénichant un jean en fibre recyclé… vous payiez moins d’impôts ? C’est l’idée portée par le directeur de la Camif, Emery Jacquillat, et celui de LeBonCoin, Antoine Jouteau. Ils proposent un...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable