ANSM

L’ANSM est un établissement public français qui a pour but principal d’évaluer les risques sanitaires que peuvent présenter les médicaments et les produits de la santé.

C’est la seule autorité en ce qui concerne la régulation des recherches biomédicales.

L’agence a été créée par la loi du 29 décembre 2011 concernant le renforcement de la sécurité sanitaire des médicaments et des produits de santé en remplacement de l’Affsaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) mise en cause dans l’affaire du Médiator. Actuellement l’ANSM dépend du ministère chargé de la Santé.

On retrouve parmi les membres des représentants de l’État, des députés, des sénateurs, des représentants de l’Assurance maladie, de l’ordre des médecins, de l’ordre des pharmaciens, des associations d’usager du système de santé, du personnel de l’agence, des personnalités qualifiées et des membres ayant une voix consultative.  

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

La Commission européenne veut renforcer REACH, tout en préservant la compétitivité des entreprises

La Commission européenne fait le bilan d’une décennie d’application de sa législation concernant les produits chimiques. Ce règlement destiné à améliorer la transparence et la sécurité dans l’utilisation des substances toxiques ou dangereuses a permis des avancées selon le rapport publié...

Crises sanitaires : Carrefour lance une blockchain pour restaurer la confiance avec les consommateurs

Carrefour vient d'annoncer le lancement de la première blockchain alimentaire d'Europe sur neuf de ses filières. Le consommateur pourra scanner le QR code d'un poulet par exemple pour connaître le lieu d'abattage, les conditions d'élevage ou encore son alimentation. Une stratégie pour...

Maladie de Lyme : des patients portent plainte et dénoncent des collusions avec les labos

Une soixantaine de personnes atteintes de la maladie de Lyme ont déposé une plainte jeudi 15 février à Paris, qui dénonce de possibles conflits d'intérêts entre les autorités sanitaires et les laboratoires, dont les tests étaient peu fiables.