Publié le 30 avril 2018

ENTREPRISES RESPONSABLES

Le PDG de Danone, Emmanuel Faber, donne une action et une voix à chacun de ses 100 000 salariés

Danone va associer plus étroitement les 100 000 salariés du groupe à la gouvernance à long terme de l'entreprise, en mettant en œuvre le principe : une personne, une voix, une action, inspiré du modèle coopératif. C’est ce qu’a annoncé son PDG, Emmanuel Faber, lors de l’assemblée générale de l’entreprise, le 25 avril.

Danone AG 2018
Au cours de l'Assemblée générale de Danone le 25 avril 2018, le PDG Emmanuel Faber a annoncé une gouvernance plus participative pour le groupe.
@Danone

"Dès la fin de l’année 2018, chacun des 100 000 salariés de Danone sera invité à s’engager activement et à inventer l’avenir en contribuant à la construction de la feuille de route des Objectifs Danone 2030", a annoncé le groupe lors de son Assemblée générale le 25 avril. Ce "modèle de gouvernance participative" sera inspiré de celui des coopératives, avec le principe "une personne, une voix, une action".

Une action pour chaque salarié

"Notre objectif est de confier le futur à nos équipes", a ainsi expliqué Emmanuel Faber. "Toutes ces décisions ont été unanimement soutenues, après discussions, par le conseil d'administration et elles seront mises en place graduellement dans le courant de l'année", a-t-il assuré. 

"Il est temps pour chacun chez Danone de devenir co-actionnaire de l'entreprise", a déclaré Emmanuel Faber. Concrètement, Danone attribuera une action à chacun de ses 100 000 salariés sur le modèle d’une action liée à son contrat de travail. Cela sera assorti d'un mécanisme d'intéressement "fondé sur un multiplicateur du dividende annuel versé aux actionnaires". Et "un dispositif mondial comparable à celui de notre fond commun de placement d'entreprise (FCPE) permettant en France aux salariés d'acheter des actions à prix préférentiel sera graduellement mis en place", a ajouté le dirigeant.

Une gouvernance participative

Les salariés pourront apporter leur point de vue dès cette année, à la fois sur les priorités de l’entreprise et sur la définition des feuilles de route locales et mondiales pour 2030. Pour cela, ils auront à disposition une plateforme interne avec "des modules de formation approfondie en lien avec notre vision et nos objectifs".

Ces objectifs, au nombre de neuf, sont définis par la formule : "One Planet, One Health" (Une planète, une santé). Ils ont pour but d’assurer une croissance "durable et rentable" de l’entreprise, mais aussi "plus inclusive". Pour cela, ils sont reliés aux Objectifs de Développement Durable (ODD) définis par les Nations unie. Comme l'avait déjà indiqué son PDG, le groupe réaffirme aussi dans ses objectifs l'ambition d'être certifié B Corp, un label d'origine américaine exigeant en matière de RSE (responsabilité sociétale des entreprises). 

"Nous avons de plus l'intention, et en concertation avec nos partenaires sociaux, de créer un lien entre cette gouvernance participative avec nos salariés et notre conseil d'administration afin d'en exploiter toute la richesse et d'en reconnaître le rôle central en l'inscrivant dans la gouvernance même de Danone", a assuré le PDG.

Béatrice Héraud avec AFP

 

Pour aller plus loin :

Retrouvez les bonnes pratiques de Danone et de nombreuses autres entreprises françaises et internationales sur la plateforme Bipiz hébergée par Novethic.


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Vous aussi vous avez des bonnes pratiques à partager ? Faites-nous en part !

Sondage - Bonnes pratiques RSE

Vous aussi vous avez des bonnes pratiques à partager ? Faites nous en part !
captcha