Publié le 09 décembre 2019

FINANCE DURABLE

Une gigantesque alliance de 631 investisseurs appelle les États à renforcer leurs engagements climatiques

À l’occasion de la COP 25, 631 investisseurs du monde entier représentant 37 000 milliards de dollars d’actifs ont signé une lettre commune à destination des chefs de gouvernement. Lancée en 2018 par l’initiative The Investor Agenda, cette déclaration demande aux États de renforcer leurs engagements pour atteindre l’objectif de réchauffement climatique de l’Accord de Paris, et de favoriser l’orientation des investissements vers des projets bas carbone. 

Cop25 UNCC
Les investisseurs institutionnels réunis par The Investor Agenda appellent notamment les États à sortir progressivement du charbon thermique.
@CCO

Le nombre est impressionnant. Pas moins de 631 investisseurs mondiaux, totalisant à eux tous 37 000 milliards de dollars d’actifs sous gestion, ont signé une lettre commune pour interpeller les États sur leurs engagements climatiques. Il s’agit de l’une des plus grandes alliances d’acteurs financiers recensée à ce jour pour sensibiliser au réchauffement climatique.

Le "Global Investor Statement to Governments on Climate Change" a été rédigé par The Investor Agenda, une initiative de 2018 pour rassembler les initiatives de la communauté financière. La déclaration en elle-même n’est pas récente. Elle a été lancée en amont du sommet du G7 de juin 2018 puis renforcé lors de la COP24 de décembre 2018, de la réunion du G20 de juin 2019 et du Sommet pour le climat des Nations-Unies de septembre 2019. Elle a, à chaque fois, réuni un nombre plus grand de signataires.

Renforcer les contributions nationales

Les investisseurs appellent les gouvernements réunis à Madrid pour la COP25 de renforcer rapidement leurs contributions nationales pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris. "La transition vers des énergies propres est en chemin, mais les gouvernements doivent faire beaucoup plus pour accélérer la transition vers une économie bas carbone et pour améliorer la résilience aux risques climatiques de notre économie, de notre société et du système financier", écrivent les investisseurs.

La communauté financière demande que les gouvernements prennent des mesures pour accélérer les investissements privés vers l’économie bas carbone. "Alors que les investisseurs en Asie et dans toutes les autres régions cherchent de plus en plus à allouer du capital dans des investissements bas carbone, ils pressent les régulateurs à lever les freins pour permettre la transition nécessaire vers des économies neutres en carbone", déclare ainsi Rebecca Mikula-Wright, directrice de l’Asia Investor Group on Climate Change, l’un des groupes fondateurs de l’Investor Agenda.

Pour renforcer les investissements verts, les 631 investisseurs veulent ainsi que les gouvernements donnent un prix significatif au carbone, arrêtent les subventions aux énergies fossiles et sortent progressivement du charbon thermique. Enfin, ils recommandent aux États l’adoption du dispositif de reporting sur le climat de la Task-force on Climate-related Disclosures (TCFD).

Arnaud Dumas, @ADumas5


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


Pour aller plus loin

La COP 25 doit sonner le rappel des troupes avant 2020, année décisive pour l’action climatique

Dans un an, les parties signataires de l'Accord de Paris devront relever leurs ambitions climatiques pour espérer rester sous un réchauffement global de 2°C, voire 1,5°C. À un an de cette échéance décisive, ils se retrouvent à Madrid jusqu'au 13 décembre pour se réengager dans l'Accord de...

Cinq questions pour tout comprendre à la COP 25 qui se tiendra finalement en Espagne

La 25e conférence sur le climat des Nations-Unies, la COP25, aura finalement lieu à Madrid, en Espagne. Elle se tiendra aux dates prévues initialement, du 2 au 13 décembre, mais sous présidence chilienne. Confronté à une grave crise sociale, le pays a dû renoncer à accueillir l’événement....

Neutralité carbone, échanges d'émissions, alignement sur 1,5°C... Les entreprises attendent de la visibilité à la COP25

La COP25, qui se tient à Madrid du 2 au 13 décembre, est technique. Celle-ci doit préparer la relève générale de l’ambition des pays participants, ainsi qu’à la définition des mécanismes de coopération internationale volontaire. Les entreprises scrutent de près les discussions en cours car...

Au G20, Les investisseurs portent la lutte contre le réchauffement climatique

Quelque 477 investisseurs internationaux ont lancé un appel aux gouvernements du G20, réunis les 28 et 29 juin à Osaka au Japon. Cette coalition, représentant 34 000 milliards de dollars d’actifs sous gestion demandent aux États de renforcer leurs engagements pour une économie bas carbone,...

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Assemblee generale AIrbus 2019 Airbus

Crise du Coronavirus : vers un confinement des dividendes versés aux actionnaires

De plus en plus de voix s’élèvent alertant sur les politiques de dividende des entreprises. Les plans massifs d’aides publiques, pour soutenir les sociétés confrontées à la crise du coronavirus, ne doivent pas se retrouver dans la poche des actionnaires. Certains grands groupes ont déjà annoncé...

Ouverture NYSE bourse coronavirus BryanRSmith AFP

[Coronavirus, le jour d’après] Réhumaniser la finance pour changer les paramétrages du trading à haute fréquence

Depuis le 20 février, les bourses mondiales ont perdu en moyenne 30 %, suivant des phases de chutes vertigineuses suivies de temporaires remontées. La cause est le recours massif au trading à haute fréquence, géré par des algorithmes préprogrammés qui surréagissent au moindre signal négatif. Pour y...

Coronavirus : la BCE injecte 750 milliards d’euros pour soutenir l'économie

La Banque Centrale Européenne (BCE) déploie un programme massif d’injection d’argent frais dans l’économie européenne. Un programme d’achat d’actifs d’urgence pandémie de 750 milliards d’euros est lancé jusqu’à la fin de l’année au moins, pour tenter d’aider les entreprises à traverser le choc de...

Gisement petrole CCO

Reclaim Finance, une nouvelle ONG pour tracer les investissements fossiles des banques

Une nouvelle ONG entend remettre la finance au service du climat. Reclaim Finance, fondée par deux professionnels des organisation non gouvernementale et affiliée aux Amis de la Terre France, a vu le jour mi-mars. Elle prévoit de mettre la pression sur les acteurs financiers pour qu’ils sortent des...