Publié le 25 avril 2019

FINANCE DURABLE

Serena Williams, championne de tennis et de la finance responsable

Loin des tournois du grand Chelem, Serena Williams gère désormais un portefeuille de participations dans des startups. La championne de tennis a révélé sur Instagram avoir créé, en 2014, un fonds d’investissement spécialisé dans les jeunes sociétés mettant en valeur la diversité. Baptisé Serena Ventures, il a déjà investi dans une trentaine d’entreprises, totalisant 12 milliards de dollars de valorisation cumulée.

La championne de tennis Serena Williams a créé sa société d'investissement.
@Edwin Martinez

Elle est connue pour l’une des joueuses de tennis les plus titrées. Serena Williams veut désormais s’illustrer dans le monde de la finance. Elle a annoncé sur son compte Instagram avoir créé une société de capital-investissement, baptisée Serena Ventures (rien à voir avec le français Serena Capital, spécialisé dans l’innovation numérique), pour investir dans des entreprises mettant en valeur la diversité et l’émancipation des individus.

La surprise ne vient pas tant de cette nouvelle carrière pour la célèbre joueuse de tennis. Mais plutôt du fait qu’elle ait créé son fonds d’investissement il y a cinq ans ! "Oui je sais, je sais garder un secret", s’amuse-t-elle dans son texte sur Instagram.

La société Serena Ventures est spécialisée dans le segment du capital-risque, elle investit en prenant une part du capital de startups venant d’être créées. Une activité risquée, l’entreprise n’ayant par définition pas encore fait ses preuves sur le marché. Mais Serena Williams compte sur son réseau pour aider les jeunes pousses à se développer. Et sur son associée, Alison Rapaport, vice-présidente de Serena Ventures, une spécialiste de la finance ayant fait ses armes chez J.P. Morgan Asset Management.

12 milliards de dollars de valorisation cumulée

Alison Rapaport gère le portefeuille de startups de la société et s’occupe de trouver les nouvelles opportunités d’investissement. Serena Ventures a déjà investi dans une trentaine d’entreprises depuis sa création, dont la valorisation cumulée atteint 12 milliards de dollars. Le fonds d’investissement vient juste de céder sa participation dans la startup californienne Olly Nutrition, une B Corp spécialisée dans les compléments alimentaires et les vitamines, au géant de l’agro-alimentaire Unilever.

Les sociétés du portefeuille de Serena Ventures viennent de secteurs très divers. De la mode (Rockets of Awesome, une marque de vêtements pour enfants), à la cosmétique (Brandless, des produits de beauté sans marque à prix abordable), en passant par le sport (Tonal, un équipement sportif pour la maison couplé à un coach virtuel) et l’éducation (Masterclass, des cours en ligne dispensés par des maîtres de leur discipline).

Leur point commun repose sur la promesse des startups de proposer des produits abordables pour le plus grand nombre et représentant mieux la diversité de la société. L’entreprise représentant sans doute le mieux la thèse d’investissement de Serena Ventures n’est d’ailleurs autre que "S by Serena", la propre marque de vêtement de la championne de tennis.

Arnaud Dumas @ADumas5


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Emmanuel Macron aux PRI In Person 2019 PRI

Les investisseurs responsables des PRI répondent à l’appel du Président Macron pour sauver l’Amazonie

Dès la révélation des incendies massifs qui dévastent la forêt amazonienne, Emmanuel Macron a appelé à la mobilisation générale en faveur de ce poumon de la Terre. 230 signataires des PRI, des investisseurs responsables, représentant 16 200 milliards d’actifs, ont répondu présent et lancent auprès...

Libra facebook iStock CHENG FENG CHIANG

La cryptomonnaie Libra de Facebook fait l’unanimité… contre elle

Les représentants de la cryptomonnaie de Facebook ont rencontré un aéropage de banquier centraux. Dans une ambiance peu chaleureuse… Les gouvernements et les autorités de régulation financières ne cessent d’afficher leur inquiétude face au libra qui pourrait être une menace aussi bien pour la...

London Stock Exchange Manakin

La Bourse de Londres émet un non catégorique à l'offre de rachat par Hong Kong

La réponse du London Stock Exchange est claire et nette : c'est non. L'offre de rachat dans laquelle s'est lancée la Bourse de Hong Kong sur son homologue britannique est jugée trop basse par Londres. Le chinois met plus de 35 milliards d’euros sur la table pour racheter le London Stock Exchange....

TimeaNagy PRI

Esclavage moderne et investissement responsable : témoignage choc pour appel à l’action !

Un message fort a été adressé aux 1700 participants des PRI in Person, en clôture de cet évènement international organisé à Paris du 10 au 12 septembre : être un investisseur responsable, c’est aussi mettre l’accent sur le S des critères ESG en faisant de la lutte contre l’esclavage moderne une...