Publié le 20 février 2018

FINANCE DURABLE

Le succès de l’ISR de conviction témoigne de l’attractivité d’un investissement responsable qui fait entendre sa différence

Les 123 fonds classés ISR de conviction par Novethic ont affiché en 2017 une dynamique de croissance nettement plus forte (42.5 %) que celle de l’ensemble des 404 fonds ISR distribués sur le marché français (14 %) totalisant près d’un quart des encours totaux. 


Novethic a décidé, en 2016, de concentrer son analyse du marché sur le groupe de fonds distribués en France qui affichent les partis-pris ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) les plus visibles (fonds thématiques environnementaux et sociaux et best in universe). Cette décision a été prise dans un contexte de montée de nouvelles attentes des investisseurs. Sensibilisés au risque climat, ils sont en quête d’impact mesurable de leurs démarches d’investissement responsable. Un an plus tard, force est de constater que l’ISR de conviction connaît une vraie dynamique de collecte. Si le nombre de fonds est quasi-stable, les encours eux ont augmenté de 42,5 %. Le phénomène s’est accéléré en fin d’année autour du One Planet Summit qui a remis le financement de la lutte contre le changement climatique sur le devant de la scène.

Le succès de cette offre est dû en grande partie à la stratégie offensive des sociétés de gestion qui la portent et ont fait de l’investissement responsable un axe structurant de leur politique commerciale mais elle a un potentiel de développement encore plus important. L’ISR de conviction pourrait devenir le fer de lance d’une offre d’épargne ISR et environnementale pour les particuliers, non seulement en France mais aussi en Europe à condition de profiter des vents porteurs qui soufflent.

Début décembre 2017, un nouveau rapport de l’AMF sur l’investissement responsable faisait état des efforts de transparence des promoteurs de l’ISR mais soulignait la nécessité de délimiter et éclairer les épargnants sur l’existence d’un marché de fonds ISR dont "l’absence d’homogénéité nuit à la lisibilité auprès des investisseurs non professionnels".

Donner aux particuliers une offre d’investissement responsable

Lors du Climate Finance Day organisé dans son ministère le 11 décembre 2017, Bruno Le Maire,  ministre de l’Économie et des Finances,  a annoncé qu’un fonds labellisé climat devrait être proposé, dès 2018, dans le cadre de l’assurance vie en lien avec les engagements pris par la Fédération Française de l’Assurance (FFA). Cela constitue une opportunité pour les fonds bénéficiant d’un label TEEC.

Sur le plan européen, le rapport du groupe d’experts sur la finance durable (HLEG) a mis en avant la nécessité d’intégrer une stratégie de diffusion auprès des particuliers reposant sur une offre d’investissement responsable répondant à des exigences minimum de pratiques et de reporting et un écolabel pour les fonds environnementaux.

Si tous ces dispositifs prennent corps, l’année 2018 devrait être celle d’une diffusion massive d’un ISR de conviction capable de démontrer à l’investisseur final sa performance financière, environnementale et sociale avec des indicateurs ad hoc. L’enjeu est de taille puisqu’il s’agit encore d’une offre très modeste au sein d’un ensemble ISR qui est un peu plus large. Mais il représente moins de 5 % de l’offre globale de fonds en Europe.

Anne-Catherine Husson-Traore,  @AC_HT, Directrice générale de Novethic


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Assemblee generale AIrbus 2019 Airbus

Crise du Coronavirus : vers un confinement des dividendes versés aux actionnaires

De plus en plus de voix s’élèvent alertant sur les politiques de dividende des entreprises. Les plans massifs d’aides publiques, pour soutenir les sociétés confrontées à la crise du coronavirus, ne doivent pas se retrouver dans la poche des actionnaires. Certains grands groupes ont déjà annoncé...

Ouverture NYSE bourse coronavirus BryanRSmith AFP

[Coronavirus, le jour d’après] Réhumaniser la finance pour changer les paramétrages du trading à haute fréquence

Depuis le 20 février, les bourses mondiales ont perdu en moyenne 30 %, suivant des phases de chutes vertigineuses suivies de temporaires remontées. La cause est le recours massif au trading à haute fréquence, géré par des algorithmes préprogrammés qui surréagissent au moindre signal négatif. Pour y...

Coronavirus : la BCE injecte 750 milliards d’euros pour soutenir l'économie

La Banque Centrale Européenne (BCE) déploie un programme massif d’injection d’argent frais dans l’économie européenne. Un programme d’achat d’actifs d’urgence pandémie de 750 milliards d’euros est lancé jusqu’à la fin de l’année au moins, pour tenter d’aider les entreprises à traverser le choc de...

Gisement petrole CCO

Reclaim Finance, une nouvelle ONG pour tracer les investissements fossiles des banques

Une nouvelle ONG entend remettre la finance au service du climat. Reclaim Finance, fondée par deux professionnels des organisation non gouvernementale et affiliée aux Amis de la Terre France, a vu le jour mi-mars. Elle prévoit de mettre la pression sur les acteurs financiers pour qu’ils sortent des...