Publié le 11 septembre 2019

FINANCE DURABLE

Le climat et la finance durable au sommet de la nouvelle commission européenne, présentée par Ursula von der Leyen

La nouvelle commission européenne a été révélée par la Présidente Ursula von der Leyen le mardi 10 septembre. Au rang des priorités, l’Allemande réaffirme la place du climat avec une vice-présidence confiée à Frans Timmermans en charge du Green Deal européen. Les sujets des Gafa et de la finance durable sont également en haut de la liste des portefeuilles des nouveaux commissaires.

Ursula von der leyen PE
L'allemande Ursula Von der Leyen est la future présidente de la Commission européenne.
@UE

[Mise à jour le 10/10/2019 : La Française Sylvie Goulard a été choisie par le gouvernement français pour devenir commissaire européenne au marché intérieur, un large portefeuille qui englobe la politique industrielle, le marché unique numérique, ainsi que l'industrie de la défense et de l'espace. Elle sera sur le front du Brexit. Mais les soupçons d'implication dans l'affaire des emplois fictifs des assistants des eurodéputés MoDem ont fait que sa candidature a été rejetée par le Parlement.]

La future présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, qui prendra ses fonctions en novembre, avait promis de mettre l’urgence climat au rang des priorités de son mandat et d’agir en ce sens dans les 100 premiers jours. La présentation des 27 membres de sa commission semble prouver cette volonté. Celle-ci a placé le Néerlandais Frans Timmermans à la tête du "Green Deal" européen, un nouveau portefeuille sur-mesure qui s'ajoute à celui dédié à l'Environnement. Pour mener à bien sa mission, il devient l’un des trois vice-présidents de la Commission et a la tutelle sur la politique climatique, l’énergie, l’agriculture.

Il s’agit, pour ce poids lourd européen qui a raté de peu la présidence, d’accroître les objectifs climatiques de l'Union. Ursula Von der Leyen a promis un "pacte vert" dans lequel sera incluse la "première législation européenne sur le climat", afin de concrétiser l'objectif de neutralité climatique à l'horizon 2050. Pour l'instant, seuls 24 États membres sur 28 s’y sont engagés. Elle soutient également un objectif plus ambitieux de réduction des émissions CO2 de 50 % en 2030, voire de 55 %.

La Danoise Margrethe Vestager, également vice-présidente, hérite du portefeuille de la concurrence et du numérique. Celle-ci devra, entre autres, faire valoir la souveraineté et la protection européenne face aux Gafa américains. La troisième vice-présidence revient au letton Valdis Dombrovskis, qui récupère le dossier de la finance. À ce titre, il aura en charge les plans d'investissement durable et de donner une dimension sociale au marché européen. Il travaillera avec le commissaire italien social-démocrate Paolo Gentiloni, en charge notamment du pacte de stabilité européen et de la taxe carbone.

La concurrence pour la commissaire française

Mais l’un des commissaires qui a le plus braqué les projecteurs est le Grec Margaritis Schinas qui sera en charge de la "Protection du mode de vie européen". Derrière ce nom se cache sur le sujet des migrations, source de différends parmi les 28. Ce commissaire "sera en charge de la migration, mais aussi de la migration des travailleurs qualifiés et du sujet de la protection. Il travaillera donc sur toute la chaîne de la migration. Il s’agit d'une compétence à cheval sur plusieurs portefeuilles", a détaillé Ursula von der Leyen. Elle ajoute : "Notre mode de vie européen, c'est s'accrocher à nos valeurs. La beauté de la dignité de chaque être humain est l'une des plus précieuses valeurs".

Après la présentation mardi de la nouvelle équipe, tous ses membres seront auditionnés par le Parlement européen entre le 30 septembre et le 8 octobre. La possibilité que les eurodéputés écartent des noms n’est pas à exclure. Ensuite, cet exécutif doit encore passer le vote d'investiture le 22 octobre, pendant la session plénière à Strasbourg.

 

Liste des membres de la future commission :

Présidence : Ursula von der Leyen (Allemagne)

Green Deal : Frans Timmermans (Pays-Bas)

Concurrence : Margrethe Vestager (Danemark)

Marché intérieur : Sylvie Goulard (France)

Finance : Valdis Dombrovskis (Lettonie)

Politique étrangère : Josep Borrell Fontelles (Espagne)

Relations interinstitutionnelles : Maros Sefcovic (Slovaque)

Valeurs et transparence : Vera Jourova (Tchèque)

Démocratie et démographie : Dubravka Suica (Croate)

Mode de vie européen : Margaritis Schinas (Grec)

Budget : Johannes Hahn (Autriche)

Commerce : Phil Hogan (Irlande)

Justice : Didier Reynders (Belgique)

Innovation et la jeunesse : Mariya Gabriel (Bulgarie)

Emploi : Nicolas Schmit (Luxembourg)

Économie : Paolo Gentiloni (Italie)

Agriculture : Janusz Wojciechowski (Pologne)

Cohésion et réformes : Elisa Ferreira (Portugaise)

Élargissement : Laszlo Trocsanyi (Hongrie)

Santé : Stella Kyriakides (Chypre)

Transports : Rovana Plumb (Roumanie)

Égalité : Helena Dalli (Malte)

Affaires intérieures : Ylva Johansson (Suède)

Gestion des crises : Janez Lenarcic (Slovaquie)

Partenariats internationaux : Jutta Urpilainen (Finalnde)

Énergie : Kadri Simson (Estonie)

Environnement et océans : Virginijus Sinkevicius (Lituanie)

 

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

FDJ Capture ecran

La Française des jeux, un investissement pas si éthique

La FDJ, ex-Française des Jeux, a axé sa communication pour son entrée en bourse sur son utilité sociale avec son slogan : "une entreprise performante et utile à tous depuis 1933 !" Cette stratégie a une limite : l’investissement éthique qui vise à exclure des portefeuilles les valeurs qui posent des...

Les assureurs et les banques se sont engagés à sortir du charbon mais sont encore loin du compte

À quelques jours du Climate Finance Day, trois ONG interpellent les banques, assurances et sociétés de gestion sur leurs stratégies d’exclusion des entreprises du charbon. Selon un rapport des Amis de la Terre, Banktrack et Unfriend Coal, ces trajectoires demeurent encore insuffisantes et doivent...

Drapeau belge belgique macky ch

Finance durable : le standard belge Febelfin impose ses règles en Europe

L’homologation de 311 produits financiers conformes au standard Febelfin, change la donne en Europe. Le standard"Towards Sustainability" impose de nouvelles exigences de transparence, inspirées par les recommandations du groupe d’experts européens sur la diffusion des fonds durables auprès des...

Saudi Aramco : JP Morgan, HSBC, Goldman Sachs appelés à tourner le dos à la plus grande introduction en Bourse de l'histoire

Le plus grand pétrolier mondial, le saoudien Saudi Aramco, s’apprête à réaliser son entrée en Bourse. Il est en cela aidé par les plus grandes banques du monde qui accompagnent la colossale opération. Plusieurs ONG appellent les établissements financiers à faire machine arrière pour protéger le...