Publié le 27 février 2019

FINANCE DURABLE

Le bras de fer entre Elon Musk et le gendarme de la Bourse continue

Elon Musk ne peut décidément pas s’empêcher de tweeter. Malgré le compromis signé avec la SEC, le gendarme des marchés financiers américains, le patron de Tesla a de nouveau partagé des informations sur l’entreprise susceptibles de modifier le cours de Bourse. La SEC a aussitôt saisi le juge pour violation des termes de l’accord. Incorrigible, Elon Musk a répliqué… sur Twitter.

Elon Musk, fondateur du constructeur américain de véhicules électriques Tesla.
@Tesla

Elon Musk continue de casser les codes de la communication financière. Au risque de hérisser la Security and exchange commission (SEC), le gendarme américain de la Bourse équivalent de l’Autorité des marchés financiers en France. La SEC a placé le fondateur de Tesla dans son viseur en raison de ses nombreux tweets susceptibles d’influencer le cours de Bourse.

Le dernier épisode en date a eu lieu le mardi 26 février 2019. Le PDG de Tesla a vertement critiqué le gendarme américain de la Bourse en fustigeant tout particulièrement ses mécanismes de contrôle. Ce qui risque d'envenimer des relations déjà tendues entre les deux parties.

Vertes critiques contre la SEC

"Il y a quelque chose qui ne fonctionne plus dans les mécanismes de surveillance et de contrôle de la SEC", écrit Elon Musk sur son compte Twitter, répondant à un tweet d'un fan prenant sa défense dans le bras de fer opposant le dirigeant au régulateur.

La SEC a accusé lundi soir, 25 février 2019, le patron de Tesla d'avoir violé les termes d'un accord à l'amiable conclu mi-octobre 2018, suite à la série de Tweets de l’été 2018 laissant entendre que Tesla pourrait sortir de la cote. Ce compromis prévoyait que le chef d'entreprise devait éviter d'envoyer tout Tweet intempestif pouvant influer sur le cours de l'action de l'entreprise. Selon l’accord trouvé avec la SEC, il est censé faire approuver ses Tweets par l’entreprise lorsque ceux-ci sont de nature à révéler des informations importantes pour les actionnaires.

Or le 19 février 2019, le dirigeant du constructeur de voitures électriques a récidivé. Il a tweeté que Tesla allait produire 500 000 voitures en 2019, quand le groupe ne parlait jusqu'ici que d'environ 400 000 unités du fait de problèmes de production rencontrés par son Model 3.

De l’huile sur le feu

Quatre heures plus tard, le milliardaire rectifiait le tir. "Je voulais dire que le taux de production annualisé à la fin de 2019 serait probablement d'environ 500 000 (unités), c'est-à-dire 10 000 voitures par semaine. Les livraisons pour cette année demeurent attendues à environ 400 000" unités.

 

Les followers d’Elon Musk, prenant fait et cause pour l’industriel, ne se sont pas gênés pour mettre de l’huile sur le feu. "Ça n'a pas fait bouger l'action mais la plainte de la SEC si", ironisait mardi un fan d’Elon Musk, en référence au plongeon de plus de 3 % de l'action Tesla dans les échanges électroniques lundi soir suivant la saisine de la Justice par la SEC. "Exactement. C'est déjà arrivé plusieurs fois", opine l’industriel, répondant à cet internaute.

L'affaire est désormais dans les mains de la justice, la SEC ayant saisi le juge fédéral. Elon Musk risque gros, la justice américaine appréciant en général assez peu les récidives notamment dans ces dossiers impliquant la crédibilité des marchés financiers américains.

La rédaction avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Accusé de fraude, Elon Musk quitte le conseil d'administration de Tesla, mais reste le patron

L'emblématique fondateur de Tesla, Elon Musk a réussi à sauver l'essentiel dans l'accord à l'amiable négocié avec le gendarme de la bourse américaine. Il va quitter la Présidence du Conseil d'administration mais conserver la direction des opérations du constructeur. Cette nouvelle...

Déjà 500 000 clients pour la Model 3, la voiture électrique "grand public" de Tesla

Ça y est, Tesla a mis en vente sa première voiture électrique grand public. Le tarif de 35 000 dollars a déjà attiré 500 000 acheteurs, qui seront tous livrés au mieux fin 2018. Un énorme succès alors que fin 2016, seuls 2 millions de véhicules électriques circulaient dans le monde. 

Selon les autorités américaines, l’annonce du retrait de Tesla de la Bourse par Elon Musk serait une fraude

Le gendarme américain de la Bourse, la SEC, poursuit le PDG de Tesla Elon Musk en justice. Il l'accuse d'avoir trompé les investisseurs au mois d'août dans un tweet affirmant qu'il pensait retirer le constructeur de voitures électriques de la Bourse.

Tesla en crise : les fournisseurs s’inquiètent de ne pas être payés

Tesla ne sort pas la tête de l'eau. Alors que son action a chuté de 20 % en Bourse après un tweet du patron Elon Musk, les fournisseurs s'inquiètent. Selon une enquête du Wall Street journal, Tesla a demandé à plusieurs d'entre eux de baisser drastiquement leur prix et tarde à les payer....

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

[Investir près de chez vous] L’épargne fait son retour à la terre

Comme une forme de retour à la terre… Il est possible de donner du sens à son épargne en finançant des projets d’agricultures durables. L’association Terre de Liens permet aux Français d’aider à acheter des terres agricoles pour y installer des fermiers. Le crowdfunding permet, lui, de développer de...

Panneaux solaires Pixabay

[Investir près de chez vous] Le crowdfunding rend accessible l’investissement direct dans les énergies renouvelables

Le financement des énergies renouvelables passe de plus en plus par le crowdfunding. Un moyen pour les épargnants de voir, concrètement, à quoi sert leur épargne et de financer en direct l’économie verte. Cette semaine, Novethic fait le tour des solutions qui permettent d’épargner de manière verte...

Epidemie Ebola OMS

Ebola : La Banque mondiale est incapable de débloquer les fonds pour lutter contre l’épidémie

Alors que l’épidémie d’Ebola se propage en République Démocratique du Congo (RDC), la Banque Mondiale suscite des interrogations car elle n’est pas en mesure de débloquer les fonds d’urgence levés sur les marchés précisément pour circonscrire une situation de pandémie.

Foret Pixabay

[Investir près de chez vous] EcoTree fait pousser des arbres avec votre épargne comme engrais

Vous n’avez pas les moyens de vous acheter une forêt ? Les trois jeunes fondateurs d’Ecotree démocratisent cet investissement réputé très traditionnel. Ils achètent des forêts en France, les gèrent de manière durable et proposent aux épargnants d’acheter un ou plusieurs arbres en échange d’un...