Publié le 22 octobre 2018

FINANCE DURABLE

La Nef en appelle à la mobilisation citoyenne pour changer d’échelle

Epargnants en quête de sens, mobilisez-vous ! C’est le message qu’adresse la Nef, la banque qui finance exclusivement des projets ayant un "impact positif" sur la société, aux Français avec une campagne citoyenne lancée aujourd’hui pour deux mois. Son appel à une souscription est signé par les grands acteurs de l’économie responsable : Biocoop, Enercoop, Emmaüs France, Zeo Waste France, l’Adie, Les Amis de la Terre…

La Nef lance une campagne citoyenne ce 22 octobre 2018 pour lui permettre de changer d'échelle
La Nef

Changer la finance est une condition essentielle de la transition écologique et sociale. Mais si cette dernière demande la mobilisation de tous les grands acteurs financiers, elle requiert aussi l'engagement de petits acteurs comme la Nef, une banque française qui finance depuis 30 ans l’agriculture bio, l’économie sociale et solidaire (ESS) ou tous les projets qu’elle considère comme "ayant un impact positif, écologique, social ou culturel".

Face à l’ampleur du défi de la transition écologique et sociale, "la politique des petits pas n’est plus possible. Nous devons changer d’échelle pour permettre aux projets que l’on finance de prendre plus d’ampleur et pour cela nous avons besoin de peser davantage, de montrer que les citoyens nous soutiennent et aussi de pouvoir leur proposer ce dont ils ont besoin au quotidien pour franchir le pas du changement de banque ce qui, pour beaucoup, veut dire un compte courant", explique le président du directoire de la Nef, Bernard Horenbeek.

Faire de la Nef une banque de plein exercice

C’est pourquoi la Nef, qui compte 40 000 sociétaires et 20 000 clients, lance ce 22 octobre une campagne de mobilisation et de souscription. L’objectif affiché est d’ouvrir 10 000 nouveaux comptes d’ici la fin de l’année. Et à horizon trois ans, d'acquérir 150 000 nouveaux clients. De quoi leur permettre de peser auprès des autorités pour obtenir l’agrément nécessaire à la proposition de comptes courants pour les particuliers - cette offre n’est aujourd’hui disponible que pour les professionnels, les particuliers ne pouvant ouvrir que des comptes à terme - et "devenir une alternative à la finance traditionnelle".

"Je suis convaincu que nous avons un fort potentiel pour une banque coopérative, citoyenne et transparente de plein exercice", estime Bernard Horenbeek. Le dernier baromètre Finansol-La Croix, paru en début d’année, lui donne raison : en 2017, les Français ont consacré une somme record à l’épargne solidaire, soit 1,8 milliard d’euros. Mais la marge de progression est forte : l’épargne solidaire pèse 11 milliards d’euros d’encours, un montant encore marginal dans l’épargne totale des Français (plus de 5 000 milliards).

"Gérer son argent, c’est comme faire attention à ce qu’on mange"

L’idée est notamment d’amener les consommateurs qui se dirigent déjà vers les produits bio ou la mobilité douce à en faire autant avec leur argent. "Gérer son argent, c’est comme faire attention à ce qu’on mange et c’est comme un bulletin de vote. On peut faire une marche pour le climat mais cela n’est pas cohérent si en même temps son argent finance une centrale nucléaire, une centrale à charbon ou de l’armement", souligne Léo Miranda, le directeur marketing de La Nef.

L’appel est déjà signé par une cinquantaine d’acteurs de la transition : des entreprises de l’ESS (économie sociale et solidaire) comme Enercoop, Lita.com, Simplon ou Biocoop ainsi que par des réseaux et associations tels que Zéro Waste, les Amis de la Terre ou France Nature Environnement.

Béatrice Héraud @beatriceheraud


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Siege Banque Mondiale Washington WorldBank

Allègement de la dette des pays pauvres contre investissements verts : l'idée venue du FMI et de la Banque Mondiale

Les pays à faibles revenus se retrouvent pris en étau d’une dette trop élevée et de la nécessité de réaliser des investissements verts pour assurer l’avenir de leur pays. La Banque Mondiale et le Fonds monétaire international (FMI) ont monté un groupe de travail pour tenter d’apporter une réponse...

Emissions CO2 Olivier Moal

43 grandes banques s’allient pour atteindre la neutralité carbone d'ici 2050

Les banques sont souvent pointées du doigt pour leurs financements à des projets qui ne vont pas dans le sens de la transition énergétique. Celles-ci sont bien décidées à donner des gages en lançant une initiative pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Les assureurs préparent une annonce...

European Commission CCO

Taxonomie européenne sur les activités vertes : pourquoi tout le monde en parle

La Commission européenne doit publier les détails de la taxonomie des activités vertes. Ces décrets d’application, dits actes délégués, permettront de définir ce qu’est, en Europe, une activité contribuant à l’atténuation du réchauffement climatique. Les milieux d’affaires sont en train de s'emparer...

Declin energies fossiles

Une coalition de sept pays européens veut supprimer tout soutien pour les énergies fossiles à l'export

Sept pays européens veulent interdire le soutien public aux projets liés aux énergies fossiles. France, Allemagne, Royaume-Uni, Danemark, Espagne, Pays-Bas et Suède lancent la coalition "Export Finance for Future" dans laquelle ils s’engagent à refuser les garanties publiques pour les projets...