Publié le 22 octobre 2018

FINANCE DURABLE

La Nef en appelle à la mobilisation citoyenne pour changer d’échelle

Epargnants en quête de sens, mobilisez-vous ! C’est le message qu’adresse la Nef, la banque qui finance exclusivement des projets ayant un "impact positif" sur la société, aux Français avec une campagne citoyenne lancée aujourd’hui pour deux mois. Son appel à une souscription est signé par les grands acteurs de l’économie responsable : Biocoop, Enercoop, Emmaüs France, Zeo Waste France, l’Adie, Les Amis de la Terre…

Nef campagne citoyenne
La Nef lance une campagne citoyenne ce 22 octobre 2018 pour lui permettre de changer d'échelle
La Nef

Changer la finance est une condition essentielle de la transition écologique et sociale. Mais si cette dernière demande la mobilisation de tous les grands acteurs financiers, elle requiert aussi l'engagement de petits acteurs comme la Nef, une banque française qui finance depuis 30 ans l’agriculture bio, l’économie sociale et solidaire (ESS) ou tous les projets qu’elle considère comme "ayant un impact positif, écologique, social ou culturel".

Face à l’ampleur du défi de la transition écologique et sociale, "la politique des petits pas n’est plus possible. Nous devons changer d’échelle pour permettre aux projets que l’on finance de prendre plus d’ampleur et pour cela nous avons besoin de peser davantage, de montrer que les citoyens nous soutiennent et aussi de pouvoir leur proposer ce dont ils ont besoin au quotidien pour franchir le pas du changement de banque ce qui, pour beaucoup, veut dire un compte courant", explique le président du directoire de la Nef, Bernard Horenbeek.

Faire de la Nef une banque de plein exercice

C’est pourquoi la Nef, qui compte 40 000 sociétaires et 20 000 clients, lance ce 22 octobre une campagne de mobilisation et de souscription. L’objectif affiché est d’ouvrir 10 000 nouveaux comptes d’ici la fin de l’année. Et à horizon trois ans, d'acquérir 150 000 nouveaux clients. De quoi leur permettre de peser auprès des autorités pour obtenir l’agrément nécessaire à la proposition de comptes courants pour les particuliers - cette offre n’est aujourd’hui disponible que pour les professionnels, les particuliers ne pouvant ouvrir que des comptes à terme - et "devenir une alternative à la finance traditionnelle".

"Je suis convaincu que nous avons un fort potentiel pour une banque coopérative, citoyenne et transparente de plein exercice", estime Bernard Horenbeek. Le dernier baromètre Finansol-La Croix, paru en début d’année, lui donne raison : en 2017, les Français ont consacré une somme record à l’épargne solidaire, soit 1,8 milliard d’euros. Mais la marge de progression est forte : l’épargne solidaire pèse 11 milliards d’euros d’encours, un montant encore marginal dans l’épargne totale des Français (plus de 5 000 milliards).

"Gérer son argent, c’est comme faire attention à ce qu’on mange"

L’idée est notamment d’amener les consommateurs qui se dirigent déjà vers les produits bio ou la mobilité douce à en faire autant avec leur argent. "Gérer son argent, c’est comme faire attention à ce qu’on mange et c’est comme un bulletin de vote. On peut faire une marche pour le climat mais cela n’est pas cohérent si en même temps son argent finance une centrale nucléaire, une centrale à charbon ou de l’armement", souligne Léo Miranda, le directeur marketing de La Nef.

L’appel est déjà signé par une cinquantaine d’acteurs de la transition : des entreprises de l’ESS (économie sociale et solidaire) comme Enercoop, Lita.com, Simplon ou Biocoop ainsi que par des réseaux et associations tels que Zéro Waste, les Amis de la Terre ou France Nature Environnement.

Béatrice Héraud @beatriceheraud


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Galite homme femme BultSilvia

La mixité, le prochain combat de la finance durable

Des fonds thématiques sur la parité dans les entreprises commencent à voir le jour. Et ce n’est pas une mince affaire ! Les femmes continuent à rencontrer des difficultés à atteindre les fonctions de direction des entreprises. La société de gestion Mirova vient de créer un fonds à contre-courant des...

NGFS Carney villeroydeGalhau Elderson banque de France

Verdir le système financier : une nouvelle mission pour les banques centrales

La lutte contre le changement climatique peut faire des miracles. Elle est non seulement capable de transformer des banquiers centraux en apôtres de l’environnement mais ramène aussi la régulation prudentielle à des considérations concrètes sur les risques financiers liés au climat. C’est ce qu’a...

Rupture barrage Brumadinho Vale Bresil 25 janvier 2019 Douglas Magno AFP

Après la rupture du barrage minier au Brésil, les investisseurs posent un ultimatum aux compagnies minières

Après la rupture du barrage de Vale qui a causé la mort de centaines de personnes en janvier, les investisseurs internationaux demandent des comptes à l’industrie minière. Une centaine d’entre eux ont envoyé une lettre à 683 compagnies minières leur demandant des informations précises sur leurs...

Finance verte iStock jwohlfeil

Dans un contexte morose, les fonds durables attirent de plus en plus d’investisseurs

La finance durable continue de progresser à un rythme plus rapide que le reste du marché. L’indicateur Novethic dénombre 488 fonds responsables, dont 147 fonds thématiques. Ces derniers, qui revendiquent un impact sur la société, font le plus recette : leur encours progresse de 18 % en 2018. Mais...