Publié le 22 septembre 2020

FINANCE DURABLE

5 ans des Objectifs de développement durable (ODD) : quelles solutions pour accélérer les financements

Il y a cinq ans, l’ONU adoptait les Objectifs de Développement durable, soit 17 priorités environnementales, sociales et économiques pour 2030. Mais aujourd'hui, le compte n’y est pourtant pas. Seuls 2 500 milliards d'euros sont mobilisés chaque année alors que 5 000 à 7 000 seraient nécessaires. Et les pays en développement reçoivent de moins en moins d’aide publique au développement. Focus sur cinq outils qui pourraient inverser la tendance.

FINANCEMENT ODD
Les besoins de financement pour espérer atteindre les Objectifs de développement durable se font de plus en plus sentir, notamment dans les pays en développement
@BH

Financer des projets grâce à l’impact investing

Investir dans les solutions destinées à résoudre les grands défis mondiaux à l’échelle locale ou planétaire, c’est l’objectif de l’impact investing. Pas question de philanthropie ici. L’objectif est d’allier rentabilité et impact positif. Le marché 2020 est estimé à 715 milliards de dollars par le Global Impact Investing network (GIIN) et la crise sanitaire pourrait accélérer la cadence. Jusque-là plutôt réservé aux sociétés de gestions spécialisées, il séduit désormais les grands financiers comme BlackRock, le plus important gestionnaire d'actifs au monde. Il a annoncé en avril le lancement d’un fonds à impact pour investir dans les entreprises contribuant aux ODD. Parmi les sujets de prédilection : l’accès au logement, à l’éducation, la santé ou les énergies renouvelables.

Intégrer les ODD dans les stratégies d’investissement

Au-delà du financement des solutions, il est essentiel que les investissements ne nuisent pas aux ODD. Pour cela, les investisseurs responsables qui scrutent les enjeux ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) sont aux avant-postes. Avec 89 000 milliards de dollars d’actifs sous gestion, les 3 000 signataires des Principes pour l’Investissement responsable (PRI) peuvent "jouer un rôle unique pour aider le monde à atteindre les ODD", assurent-ils, grâce à leurs investissements ou leur dialogue avec les entreprises. Les PRI leur demande de "prendre systématiquement en considération les problématiques sociétales et environnementales dans leurs stratégies d’investissement et d’adopter des actions collaboratives contribuant aux ODD". Ceux-ci seront d’ailleurs intégrés à leur cadre de reporting dès 2021.

Sécuriser les flux de financement grâce au numérique 

En facilitant les transactions (paiement par mobile, crowdfunding, transferts d'argent), en sécurisant les données et en traçant les flux (blockchain) ou en utilisant le stock de données disponibles pour affiner les analyses d’impact (Big data), la finance numérique pourrait avoir "un impact transformationnel sur le développement durable", estime un groupe de travail sous l’égide de l’ONU. D'autant que la numérisation pourrait permettre aux citoyens - consommateurs ou investisseurs - d'être davantage acteurs de cette transformation, souligne-t-il. Pour les professionnels, il existe "de nombreuses possibilités dans des domaines comme la mesure du risque climatique ou des logiciels de conseils pour l’épargne durable...", souligne de son côté Anne-Claire Roux, la directrice générale de Finance for Tomorrow qui lance un challenge sur le sujet aux fintech françaises

Développer les ODD bonds

Après les green bonds, la saga continue avec les ODD bonds. Et l’ONU espère bien le même succès pour ces nouvelles sorte d'émissions de dettes. En 2019, l’énergéticien italien Enel marquait le coup en lançant deux ODD bonds d’un montant total de quatre milliards de dollars pour développer sa stratégie dans les énergies renouvelables. Depuis, la Banque mondiale et le Mexique s’en sont emparés avec une émission à 890 millions de dollars. Reste à savoir si cette forme d'obligation va devenir habituelle. Certaines banques en sont convaincues mais des experts du développement durable, comme l’IDDRI, s’interrogent. Si ces obligations peuvent soutenir la mise en œuvre de plans nationaux ou d'entreprises, "apportent-elles vraiment une additionnalité et attirent-elles les capitaux vers des investissements plus novateurs ?", se demande le think-tank.

Recourir à la blended finance pour les pays en développement

Mixer des fonds philanthropiques, aides et prêts publics ou privés est l’un des outils les plus mis en avant pour financer les ODD dans les pays en développement. Ces montages sont "complexes" mais l’effet de levier de ces financements mixtes est significatif, notamment pour le financement des infrastructures, assure l’Agence française de développement (AFD). Ceux-ci permettent en effet d’"allouer conjointement des ressources, de partager les coûts de transaction et de réduire les risques d’investissements dans une perspective de long terme", souligne l’IDDRI. L’initiative AGR13, par exemple, va débloquer 1 milliard de dollars en faveur de l’agriculture durable et de la lutte contre la déforestation en mixant les fonds (entre autres) de Mirova et du programme environnement de l’ONU (PNUE).

Béatrice Héraud, @beatriceheraud  


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Froid texas Ron Jenkins GETTY IMAGES NORTH AMERICA Getty Images via AFP

Le coût des catastrophes naturelles atteint des sommets... et inquiète les assureurs

Les événements climatiques du premier semestre 2021 auront causé près de 40 milliards de dollars de dommages assurés, selon une étude de Swiss Re. L’enchaînement de tempêtes, inondations, grêle, etc., en raison du dérèglement climatique fait monter le prix de ces catastrophes naturelles, qui...

Paiement monnaie CCO

Le jour où les citoyens ont imposé les monnaies locales en Europe

Dans les années 2020, les citoyens ont décidé de reprendre en main la finance, en se réappropriant leur monnaie. Les systèmes de paiement locaux se sont multipliés, puis généralisés, au point qu’en 2033, les banques centrales ont décidé d’intervenir pour valider et régulariser les monnaies locales....

Banque centrale europenne Christine Lagarde Martin Lamberts ECB

La Banque centrale européenne va prendre en compte la surchauffe climatique

Dôme de chaleur en Amérique du Nord et gouttes froides en Europe matérialisent le risque climatique. Il pèse sur les entreprises sans qu’on sache très bien comment, à l’exception du secteur pétrolier. Pour le savoir la Banque centrale européenne dirigée par Christine Lagarde a annoncé, à la surprise...

Bridge siege social du Groupe Orange Orange

Orange veut développer l’impact sociétal et environnemental de ses investissements dans les start-ups

Dans le cadre de la politique RSE d'Orange, sa filiale d'investissement va prendre des participations au capital de startups qui génèrent des impacts positifs dans les domaines sociaux ou environnementaux. Le plan stratégique du groupe ambitionne de réduire son empreinte climatique et favoriser...