Publié le 07 avril 2018

ENVIRONNEMENT

[VIDEO] Des centaines de milliers de Volkswagen entassées dans des parkings géants depuis le dieselgate

Depuis le scandale de Dieselgate, Volkswagen a récupéré plus de 350 000 voitures aux États-Unis. Elles sont garées en plein milieu du désert, dans des parkings ou même des stades. Le groupe allemand attend de les mettre aux normes antipollution, mais des milliers de véhicules ont déjà été détruits. 

Le groupe allemand Volkswagen a racheté plus de 350 000 véhicules depuis le scandale du dieselgate.
Capture d'écran BBC News

Un véritable cimetière à Volkswagen. Voilà ce qu’a filmé la BBC en Californie en plein désert, près de la ville de Victorville. Les images montrent des voitures à perte de vue, entassées dans un immense parking. En tout, 350 000 véhicules seraient entreposés dans différents lieux aux États-Unis, notamment un stade de foot vers Detroit et une ancienne papeterie du Minnesota.

En cause, le dieselgate. Le scandale a touché le constructeur allemand en 2016. Celui-ci avait reconnu avoir installé sur ces voitures diesel un logiciel qui faussait le résultat des tests antipollution. Les émissions dépassaient en réalité 40 fois les normes autorisées.

Des véhicules exportés ou détruits

Depuis ces révélations, le groupe allemand a dû ainsi racheter 350 000 véhicules pour un coût de 7,4 milliards de dollars, a révélé l’agence Reuters. Ces voitures sont parquées sur 37 sites aux États-Unis. "Ces véhicules sont entreposés provisoirement et régulièrement entretenus de manière à assurer leur opérabilité et leur qualité à long terme. De sorte qu’ils puissent être remis sur le marché ou exportés lorsque les autorités américaines auront approuvé les modifications appropriées concernant les émissions", a déclaré à Reuters une porte-parole de Volkswagen, Jeannine Ginivan. Au total, 13 000 des 350 000 véhicules auraient été vendus et 28 000 détruits.

Depuis 2015, le groupe allemand a affecté plus de 26 milliards d’euros aux conséquences du Dieselgate (dommages et intérêts, réparations, amendes…). Toutefois, tout n'est pas encore réglé. Le 12 mars, l’Association australienne de l’automobile (AAA) a affirmé que les voitures réparées dépassaient encore, en condition réelle, les normes antipollution. 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Voir nos offres