Publié le 07 septembre 2017

ENVIRONNEMENT

L’eau du robinet contaminée par des matières plastiques

Des chercheurs d'Orb Media ont trouvé des matières plastiques dans des échantillons d'eau du robinet d'une douzaine de pays. Les États-Unis sont particulièrement touchés, mais la France, même si elle s'en sort un peu mieux, n'est pas épargnée. Une situation qui pourrait s'aggraver tant notre consommation de plastique ne cesse de croître. 


Une étude exclusive publiée par Orb Media et relayée par The Guardian ce 6 septembre fait froid dans le dos. Elle porte sur l’eau du robinet. Des échantillons d’eau d’une douzaine de pays ont été passés au crible par les chercheurs. Les résultats sont sans appel : 83 % des échantillons sont contaminés par des fibres plastiques.

C’est aux États-Unis que les taux de contamination sont les plus élevés avec 94 % de fibres plastiques retrouvés dans les prélèvements. Ceux-ci proviennent de plusieurs sites symboliques : le Congrès, le siège de l’Agence de protection de l’environnement aux États-Unis et même la fameuse Trump Tower du Président. Sur le malheureux podium des eaux les plus contaminées, suivent de près l’Inde et le Liban.

L'eau du robinet est largement contaminée par du plastique (Infographie : Guardian Graphic)

Une source inconnue

Les pays européens s’en sortent mieux. La France, le Royaume-Uni et l’Allemagne ont les pourcentages les plus bas de contamination. Mais ne nous réjouissons pas trop vite, les taux s’élèvent tout de même à 72 %. Dans 500 ml d’eau, on trouve 4,8 fibres plastiques en moyenne outre-Atlantique contre 1,9 fibre en Europe.

"La façon dont les micro-plastiques se retrouvent dans l’eau potable est pour l’instant un mystère", affirme The Guardian. Plusieurs études évoquent la responsabilité des machines à laver et sèches-linges, qui libèrent énormément de fibres dans l’atmosphère et l’eau.

Les chercheurs de Orb Media appellent à des étudier l’impact sur la santé de ces microparticules. Déjà en janvier, une étude publiée par l’université de Gand, en Belgique, a montré que les consommateurs de produits de la mer (poissons, fruits de mer…) ingéraient jusqu’à 11 000 microparticules de plastique chaque année. Si 99 % de ces microparticules traversent le corps humain, 1 % est absorbé par les tissus corporels.

6 milliards de tonnes de déchets plastiques accumulés depuis 1950

Faut-il se tourner vers l’eau en bouteille ? Pas vraiment. Une étude de 2013 publiée par 60 Millions de consommateurs et la fondation France Libertés révélait des traces de pesticides et de médicament dans 20% des eaux en bouteille. D'autres études pointaient des résidus de perturbateurs endocriniens qui auraient migré du plastique des bouteilles vers l'eau minérale. 

Au-delà de l'impact sanitaire, c'est aussi la question de la pollution que les bouteilles en plastique soulèvent. En tout, depuis 1950, plus de 6 milliards de tonnes de déchets plastiques ont été produits. Chaque minute dans le monde, l'équivalent d'un camion d’ordures de déchets plastiques est versé dans la mer. D’ici 2050, c'est près de quatre camions par minute qui pourraient souiller les océans.

Marina Fabre @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Eau

Sécheresse, pollution, inondations, les ressources en eau se dégradent. Or l’eau est indispensable à de nombreuses activités industrielles, plus particulièrement dans le secteur de l’énergie. Les projets de grands barrages sont souvent contestés.

Veolia eau

En France, 20 % de l'eau potable fuit dans la nature et le plan de relance verte doit y remédier

Aujourd'hui, un litre sur cinq d'eau traitée et mise en distribution en France est perdue. En cause, un sous-investissement important dans le réseau de distribution vieillissant. Or, avec le réchauffement climatique, les épisodes de sécheresse et de canicule, l'enjeu devient primordial. La...

Un nouvel outil pour prédire les futurs conflits liés à l'eau

Plusieurs organisations viennent de créer le WPS, Water Peace Security, un outil qui permet de prédire près d'un an à l'avance les futurs conflits liés à l'eau. Son atout est de prendre en compte les données climatiques mais aussi les facteurs socio-économiques qui participent à la naissance de ces...

Eau robinet pixabay

[Municipales] Paris, Nice, Grenoble... ces villes qui ont repris le pouvoir sur la gestion de l'eau

Cherbourg, Rennes, Grenoble, Paris ou encore Nice, de plus en plus de villes tournent la page des privatisations en remunicipalisant la gestion de l'eau. Une question transversale qui a des incidences sur la santé, l'économie ou encore le changement climatique. Voici le neuvième épisode de notre...

Ocean vague rapport giec pixabay

Rapport du Giec sur les océans : le monde est déjà entré dans un cercle vicieux infernal

Après une nuit blanche de débats, les 195 États membres du Giec (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) ont adopté le rapport d'une centaine de scientifiques sur les impacts du changement climatique sur les océans et les glaciers. Le document de 900 pages démontre le cercle...