Publié le 01 août 2017

ENVIRONNEMENT

La Chine ne veut plus importer les déchets européens

La Chine vient d'annoncer l'interdiction, dès la fin de l'année 2017, de l'importation de 24 types de déchets européens. En cause : la protection des "intérêts environnementaux de la Chine et la santé des gens". Un coup dur pour les entreprises de recyclage, notamment les françaises qui exportent chaque année 9 millions de tonnes de plastiques vers la Chine. 


Marina Fabre

La Chine dit stop. Le 18 juillet, le pays a annoncé à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) vouloir interdire l'importation de 24 types de déchets provenant de l'Union européenne et ce, dès la fin de l'année 2017. Sont concernés les papiers non triés et certaines matières plastiques et textiles.

"Pour protéger les intérêts environnementaux de la Chine et la santé des gens, nous devons d'urgence ajuster la liste des déchets solides importés et interdire l'importation de déchets solides fortement polluants", précise la note remise à l'OMS. Une décision prise dans le cadre du programme "National SWORD" destiné à limiter globalement l'importation de déchets sur le territoire.

Un "impact grave sur l'industrie mondiale du recyclage"

Une annonce qui passe mal chez les recycleurs. "Le BIR souligne l'impact grave qu'une telle interdiction aurait sur l'industrie mondiale du recyclage ainsi que sur la production domestique chinoise s'appuyant sur des matériaux recyclés", écrit le Bureau International de Recyclage dans une lettre envoyée à l'OMC et demande plutôt "d'assurer des normes de qualité élevées sans nuire à l'industrie mondiale du recyclage et à l'économie chinoise".

La France, exportatrice de 9 millions de tonnes de plastique chaque année vers la Chine, a elle aussi réagi par la voix de la Federec, la Fédération Professionnelle des Entreprises du Recyclage. "À ce jour, la capacité des autres usines mondiales n'est pas en mesure de consommer les volumes importés par la Chine. Cette absence de débouchés oblige notre profession à prendre des mesures drastiques sur les volumes et les qualités aujourd'hui collectés (sur-tri, lavage, valorisation alternative) et à chercher en urgence des solutions de substitution afin d'en limiter les productions". 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Déchets

Electroniques, toxiques, plastiques, les déchets s’accumulent de façon vertigineuse sans qu’ils soient traités de façon adaptée. Tri, collecte, recyclage et réduction sont les différentes formes de lutte contre cette pollution envahissante.

Generalisation port du masque Attal Castex

Généralisation du port du masque : indispensable mais mauvaise nouvelle pour la planète

Face à la recrudescence des cas de Covid-19 en France, plusieurs villes obligent désormais à porter un masque en extérieur. C'est notamment le cas à Lille où le Premier ministre s'est rendu le 3 août. Si ces mesures sanitaires sont nécessaires pour éviter un reconfinement, elles pèsent sur...

Grand Canyon pluie de plastique Istock KikeArnaiz

Les pluies de plastique, un phénomène qui pollue jusqu’aux endroits les plus reculés du monde

Il pleut du plastique et ce, même dans les régions les plus isolées du monde. Des chercheurs américains, qui ont étudié onze zones protégées des États-Unis, ont découvert qu'il avait plu près de 1 000 tonnes de microplastiques, soit l'équivalent de 120 millions de bouteilles, en un an. Les grosses...

Masques gants dechets operation mer propre

Face au désastre écologique en cours, le gouvernement double l'amende pour les masques jetés par terre

Jeter un masque, un gant, un mégot dans la rue va coûter plus cher. Face à la hausse des incivilités, le gouvernement va doubler l'amende pour ce type de délits passant de 68 à 135 euros. Partout en France, les éboueurs retrouvent des masques chirurgicaux qui jonchent les trottoirs. Une association...

Dechets parcs Guillaume Semene

Parcs, canaux, quais... Quand le déconfinement rime avec déchets

La réouverture des parcs et jardins dans la capitale a été une bouffée d'air pour tous les Parisiens en mal de nature. Mais cette bonne nouvelle a été de courte durée. Des internautes ont photographié des espaces verts jonchés de paquets de chips, bouteilles, sacs... Une situation similaire a été...