Publié le 17 novembre 2021

ENVIRONNEMENT

La COP26 bat des records…d’émissions de CO2 !

Selon des estimations encore provisoires, le bilan carbone de la COP26 dépasserait les 100 000 tonnes de CO2. C'est deux fois plus que pour la COP21 de Paris et quatre fois plus que la COP15 de Copenhague. Le gouvernement britannique a promis de compenser. 

Jets prives pixabay
Plus de 400 jets privés ont atterri à Glasgow pour la COP26.
@CC0

Décidément, cette COP accumulent les faux-pas. Considérée comme la plus chère de l'histoire, mais aussi la moins inclusive, elle est aussi celle qui aura l'empreinte carbone la plus élevée. Selon des estimations encore provisoires, réalisées par le cabinet britannique Arup, la COP26 devrait dépasser les 100 000 tonnes de CO2, soit l’équivalent des émissions annuelles de 8 000 britanniques ou encore 100 000 sri-lankais, selon les calculs du Washington Post, qui révèle l’information.

C’est plus de deux fois l’empreinte carbone de la COP21 de Paris, et quatre fois plus que la COP15 de Copenhague. En cause, les vols internationaux, qui comptent pour 60 % du total, et notamment les nombreux allers-retours en jets privés, dix fois plus émetteurs que les vols commerciaux. Selon le Daily Mail, 400 jets privés ont atterri à Glasgow pour se rendre à la COP26. L’afflux était tel sur le tarmac qu'il a créé un embouteillage, obligeant certains avions à faire 50 kilomètres à vide pour trouver une place de stationnement.

Boris Johnson, Ursula von der Leyen ou Joe Biden critiqués

Le premier ministre Boris Johnson, hôte de la COP26, a tout de suite été raillé pour son retour à Londres en jet privé. Un trajet de 640 km depuis Glasgow, réalisable en 4h30 par le train. Mais il n’est pas le seul. Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, à l’origine du Green Deal, a elle aussi choisi le jet privé pour rejoindre le sommet. Joe Biden a quant à lui été critiqué pour son cortège de plusieurs dizaines de voitures.

"La réunion de Glasgow n'est pas censée être une démonstration de modes de vie durables, et elle ne devrait pas être jugée en ces termes", a déclaré Doug Parr, de Greenpeace UK, dans un communiqué. "Mais l'échec à parvenir à un accord significatif sur la limitation des émissions de l'aviation met vraiment en évidence le manque d'équité dans ces pourparlers", a-t-il ajouté.

Le gouvernement britannique s’était engagé à organiser une conférence neutre en carbone et a déclaré qu'il mettrait en œuvre une stratégie de compensation carbone, notamment l'achat de crédits carbone et le financement de projets visant à remplacer l'électricité produite à partir de combustibles fossiles par des énergies renouvelables. Ce qui apparaît assez ironique quand on sait que les militants pour le climat n'ont cessé de dénoncer le greenwashing autour de la compensation carbone à l'œuvre à Glasgow.

Concepcion Alvarez @conce1


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

COP26 en live : un accord a été trouvé

Alors qu'un accord semblait proche, l'Inde a fait une intervention de dernière minute pour reculer sur le charbon. Et a eu gain de cause. Le texte final acte une "réduction" du charbon sans technologie de capture et stockage de CO2 et non plus une "sortie". 

COP26 : Le pacte de Glasgow, reflet du déni climatique des pays riches

Le dénouement de la COP26, marqué par l’intervention de l’Inde pour demander non plus une sortie du charbon mais une réduction, n’est en fait que le résultat de décennies de déni climatique de la part des pays riches. Sur la réduction des émissions, la solidarité avec les pays du Sud et la...

La COP26 accouche d'un accord décevant

Baptisé le "Pacte de Glasgow pour le climat", le texte a été adopté samedi 13 novembre après un changement de dernière minute accordé à l'Inde sur le charbon. Le président de la COP26 s'est dit d'une voix émue et les larmes aux yeux "profondément désolé". L'accord a également échoué sur la...

Malgré la déception, la COP26 a propulsé la question des pertes et dommages en haut de l'agenda climatique

Jamais il n'aura autant été question des pertes et dommages dans une COP. Si aucun nouveau financement n'a été acté, au grand dam des pays vulnérables, le sujet a toutefois été mis en haut de l'agenda. Et les pays développés ne pourront plus trouver d'issue de secours pour éviter d'y faire...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Haut conseil pour le climat JULIEN DE ROSA AFP

Le Haut conseil pour le climat appelle à un "sursaut" de la France

C'est un appel à un "sursaut" qu'a lancé le Haut Conseil pour le climat dans un nouveau rapport publié le 29 juin. L'instance pointe un "risque majeur" de ne pas atteindre les objectifs climatiques renforcés pour 2030. Un message fort qui intervient au moment où la ministre de la Transition...

New normal meteoo

Réchauffement climatique : Météo France revoit à la hausse ses "normales" saisonnières

Paris prend les températures de Bordeaux, Strasbourg celles de Lyon... La mise à jour des normales de saison dessine une France plus chaude et plus sèche, particulièrement dans l'Est, et au printemps et en été. Sur la nouvelle période de référence 1990-2020, Météo-France a calculé une hausse des...

G7 club climatique JOHN MACDOUGALL POOL AFP

Le G7 créé un "club climatique", une diplomatie "commando" contre le réchauffement

Les dirigeants du G7 réunis en Allemagne ont annoncé le 28 juin la création d'un "club climatique". Face à l'échec des pays actuels à respecter la trajectoire de l'Accord de Paris, ce "commando" sera chargé de coordonner et de renforcer la lutte contre le changement climatique. Si l'initiative est...

Ampoule eteinte sobriete energetique pixabay neymark195

Engie, EDF, TotalEnergies... Quand les trois plus grands énergéticiens français appellent à une certaine "sobriété"

Dans une tribune inédite, les trois dirigeants des plus grandes entreprises de l'énergie en France appellent les consommateurs et les entreprises à la "sobriété". Face à des approvisionnements, en gaz russe notamment, de plus en plus incertains, ils craignent de devoir faire face à de nombreuses...