Publié le 02 juillet 2020

ENVIRONNEMENT

En Italie, un glacier est recouvert de draps pour ralentir sa fonte

Tous les moyens sont bons pour ralentir la fonte des glaces. En Italie, pour préserver le glacier Presena, qui a perdu un tiers de son volume depuis 1993 à cause du réchauffement climatique, la région a décidé de recouvrir  la zone d'une toile blanche qui reflète la lumière et protège la glace de la chaleur. En 55 ans, les glaciers mondiaux ont perdu plus de 9 000 milliards de tonnes de glace. 

Glacier draps MIGUEL MEDINA AFP
Des bâches géantes recouvrent le glacier Presena pour limiter sa fonte.
@MiguelMedian/AFP

Depuis 1993, le glacier Presena, situé dans le nord de l’Italie, a perdu plus d’un tiers de son volume. Pour limiter sa fonte, liée au réchauffement climatique, la région a mandaté une société pour qu’elle recouvre d’une toile blanche le flanc de la montagne. L’opération commence dès que la saison d’été est terminée et les remontées mécaniques arrêtées. "Cette zone se rétrécit de plus en plus, donc il nous faut la couvrir au maximum", explique Davide Panizza, 34 ans, à la tête de l’entreprise Carosello-Tonale company, mandatée par la région pour l’opération.

Le projet a débuté en 2008, avec près de 30 000 mètres carrés de toile déployés et posés sur la neige. Son équipe installe cette année 100 000 mètres carrés. "La toile est une bâche géotextile qui reflète la lumière, maintenant en dessous une température inférieure à la température ambiante. Elle aide donc à la préservation de la neige", précise-t-il. La neige a de fait un pouvoir réfléchissant élevé grâce à sa clarté. La glace, elle capte davantage de chaleur car elle est plus sombre. 

Six semaines d'installation

Dans cette vallée frontalière entre les régions du Trentin et de la Lombardie, à plus de 2 700 mètres d’altitude, les travailleurs déroulent de longues bandes de bâche reverbérantes, qui donnent à ce flanc de montagne emballé des allures de cadeau géant. Il faut coudre les bandes méthodiquement, pour éviter qu’elles ne glissent au bas de la pente ou se disjoignent sous l’effet du temps. Chacune de ces bandes mesure 70 mètres de long sur 5 mètres de large, pour un coût de fabrication de 400 euros. Leur couleur blanche ne se distingue guère de la neige blanchâtre déjà ramollie par la chaleur. Il faut près de six semaines pour les installer à la fin du printemps, et autant à l’automne pour les enlever.

"Il y a des expériences similaires sur des glaciers autrichiens, mais leur surface est plus petite" que celle du glacier de Presena, souligne Davide Panizza. Cette technique est aussi utilisée en Suisse dans la région du Valais. Dès 2005 Le Monde relatait cette idée "apparemment farfelue" de recouvrir les glaciers d’une couverture d’un blanc éclatant.

La fonte des glaces s'accélère 

Il faut dire que les glaciers sont particulièrement victimes du réchauffement climatique. Selon une étude publiée dans la revue Nature, les glaciers ont perdu plus de 9 000 milliards de tonnes de glace entre 1991 et 2016. "Globalement, nous perdons chaque année [l'équivalent] d'environ trois fois le volume de glace stocké dans l'ensemble des Alpes européennes", expliquait le glaciologue Emmanuel Thibert en janvier 2020.

Du côté des Alpes Françaises, une étude éditée en août 2019 par la Société française de la météorologie et du climat estimait que les deux plus grands glaciers de la zone, la mer de Glace et le glacier de l’Argentière, situés dans le massif du Mont-Blanc, risquaient de disparaître d’ici la fin du siècle. 

Marina Fabre, @fabre_marina avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Couv rob hopkins 01

[Les livres du changement] Et si on libérait notre imagination pour créer le futur que nous voulons ? de Rob Hopkins, chiche !

Replacer l'imagination au cœur de notre système de pensée et de décision. C’est le postulat de Rob Hopkins, le fondateur du mouvement des Villes en transition, pour gagner la bataille climatique et environnementale. Alors, osons imaginer le monde que nous voulons voir émerger. Le chemin sera moins...

À La Réunion, les climatiseurs d'un hôpital tourneront bientôt à l’eau de mer

Dans un territoire insulaire et non interconnecté comme La Réunion, l'une des clés sur le terrain énergétique est la maîtrise de la consommation. C'est pourquoi EDF a développé plusieurs solutions spécifiques. Parmi ses projets les plus innovants, le SWAC (Sea Water Air Conditioning), un système qui...

Baie de Balikpapan risque tsunami bnu khoirul fajar

Contraint de changer de capitale à cause du changement climatique, l’Indonésie choisit Bornéo menacée par les tsunamis

Jarkata s'enfonce peu à peu dans les eaux en raison d'une urbanisation galopante, combinée au pompage des nappes phréatiques et au réchauffement climatique. Face à cette situation, le Président indonésien a décidé de déplacer la capitale sur l'île de Bornéo. Mais une nouvelle étude met en avant un...

Ville permafrost degl MARC GARANGER AURIMAGES VIA AFP

La fonte du permafrost détruit les villes et les infrastructures industrielles de l'Arctique

La fonte du permafrost, sol gelé toute l'année au nord du globe, en particulier en Sibérie, menace des villes entières. En premier lieu Yakoutsk, la plus grande cité construite sur du permafrost. Plusieurs immeubles ont déjà été détruits par le dégel et des infrastructures industrielles se sont...