Publié le 23 avril 2020

ENVIRONNEMENT

Microsoft veut mettre le Big data au profit de la biodiversité

Après son plan climat, Microsoft dévoile son plan biodiversité. Baptisé "Planetary Computer", celui-ci est axé sur l’analyse de larges volumes de données environnementales pour mieux comprendre la situation et agir. Des outils qui seront également mis à disposition des partenaires, entreprises et scientifiques.

Microsoft biodiversite
Microsoft veut utiliser le big data dans un ordinateur planétaire pour aider à mieux protéger la biodiversité
@Microsoft (capture d'ecran)

La préservation biodiversité est essentielle. Et les entreprises ont un rôle à jouer. C’est l’avis de Brad Smith, le PDG de Microsoft. En pleine crise du coronavirus, et quelques mois après avoir annoncé son engagement pour une empreinte carbone négative, le géant du numérique vient de lancer "Planetary Computer" (l'ordinateur planétaire), un projet qui vise à aider à la protection des écosystèmes et qui complète le programme plus large "AI on Earth" (L'intelligence artificielle pour la Terre) lancé en 2017.

Sachant que la biodiversité est aussi "cruciale pour notre santé et notre prospérité (…) il devrait être aussi facile pour quiconque dans le monde de rechercher l'état de la planète que de rechercher sur Internet des itinéraires ou des restaurants. Nous devons utiliser l'architecture de l'ère de l'information - données, calcul, algorithmes... - pour accélérer un avenir plus respectueux de l'environnement", assure ainsi Brad Smith sur son blog.

Le big data pour prendre les bonnes décisions

Planetary Computer regroupera et analysera, grâce au machine learning, des données environnementales à l'échelle planétaire, qui seront ensuite mises à disposition d’organisation ou d’entreprises prenant des décisions impactant l’environnement. Concrètement, la plateforme fournira des images satellites ou des données de pointe qui pourront aider les gestionnaires forestiers et les ONG à avoir une vue intégrée de la santé des forêts, à moindre coût. Les entreprises pourraient aussi utiliser ces modélisations dans le cadre de projets industriels et les urbanistes et les agriculteurs pourraient bénéficier de données précises et précieuses sur la gestion de la ressource en eau.

Autre volet du plan, devenu classique chez les entreprises : la compensation. D’ici 2025, Microsoft déclare qu’il compensera son impact direct sur les écosystèmes en protégeant, d'ici 2025, plus de superficie terrestre que Microsoft n'en utilise pour la conduite de ses activités, notamment via le financement de zones naturelles protégées. Peu de mesures sont décrites en revanche sur les actions de réduction de sa  propre empreinte biodiversité, notamment concernant les 4 000 hectares de terres qu'elle utilise via ses différents sites.

L’entreprise assure enfin qu’elle utilisera sa voix en faveur de politiques de préservation de la biodiversité et des écosystèmes à l'échelle locale et internationale. On attend donc ses positions lors des grands événements à venir comme la COP15 Biodiversité décalée à 2021 mais aussi sur le détricotage des normes environnementales par le président américain.

Béatrice Héraud, @beatriceheraud 


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Neymar PSG football PSG

Brésil : Neymar soutient Bolsonaro malgré son désastreux bilan sur l'Amazonie

Dans une vidéo sur TikTok, Neymar a affiché son soutien pour Jair Bolsonaro. Le président brésilien d’extrême droite, candidat à sa réélection dimanche prochain, est connu pour avoir accéléré la déforestation de la forêt amazonienne. Le soutien de la star du football arrive à point nommé pour le...

Peche en eaux prodondes John Wallace NOAA NMFS NWFSC FRAMD

L’Union européenne fait un premier pas pour encadrer la pêche en eaux profondes

Cette semaine, la Commission européenne a annoncé la fermeture d'une partie de l'Atlantique à tous les engins de pêche entrant en contact avec le fond, au-delà de 400 mètres, afin de protéger les écosystèmes marins vulnérables. Cela représente 16 000 km² et environ 1% des eaux communautaires de...

Déforestation Amazonie istock

Déforestation : l’Amazonie a atteint un point de non-retour, les chiffres à retenir en une infographie

Le Parlement européen a adopté mardi 13 septembre la première loi au monde visant à mettre fin à la déforestation importée pour plusieurs produits comme la viande, le soja ou encore l’huile de palme. Un vote historique qui intervient au moment où un nouveau rapport alerte sur l’état de dégradation...

Foret Jean Claude Nouard

Jean-Claude Nouard : "Arrêtons de voir les forêts comme des planches et des charpentes"'

Ancien technicien forestier, auteur de "Ce que les arbres nous murmurent", Jean-Claude Nouard décrypte pour Novethic la "malforestation" en France où les forêts traditionnelles sont peu à peu remplacées par des forêts de "production" de résineux. Un choix lourd de conséquences pour la biodiversité...