Publié le 20 juillet 2021

ENVIRONNEMENT

La France mettra fin au broyage des poussins mâles en 2022

Le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, a annoncé que la France mettrait fin d'ici 2022 à la pratique qui consiste à broyer ou gazer des millions de poussins de sexe masculin faute de ponte et de rentabilité. La France avait annoncé en 2019 vouloir y mettre un terme en 2021 mais, en l'absence d'alternative convaincante, l'objectif n'a pas été tenu.

Poussins cocoparisienne pixabay
En Europe, 300 millions de poussins mâles sont tués chaque année.
cocoparisienne de Pixabay

Broyés, gazés, jetés, encore agonisant dans des sacs-poubelles. En France, chaque année, plus de 50 millions de poussins mâles sont éliminés. Une situation à laquelle le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie, promet de mettre fin d’ici 2022. Celui-ci a annoncé dans un entretien au Parisien le 18 juillet que la fin du broyage des poussins mâles serait ainsi prévue dans un an. Un projet de décret est attendu "à la fin de l'été".

Pour bien comprendre, tous les poussins, mâles ou femelles, naissent dans des couvoirs industriels. Les femelles sont vendues aux éleveurs et deviendront des poules pondeuses. Les mâles eux, sont tués dès leur naissance car pas assez rentables. Ils ne produisent pas d’œufs et ne peuvent pas être vendus pour leur chair car leur croissance est trop lente. Aujourd’hui, quasiment tous les œufs bio ou conventionnels que nous mangeons sont issus d’une filière qui broie vivant les poussins mâles. 

Un centime d'euro en plus

Le ministère de l’Agriculture compte ainsi rendre obligatoire des appareils permettant aux producteurs d’utiliser la technique du sexage dans l’œuf. Cette technologie, appelée la spectrophotométrie permet de "distinguer, à travers la coquille, la couleur des plumes des embryons mâles, différente de celle des embryons femelles", a précisé Julien Denormandie. Il assure que "les machines seront installées pour deux tiers de la production en France dès la fin du premier trimestre 2022".

Pour accompagner les professionnels dans un investissement de "plusieurs millions d'euros", "l'État accordera 10 millions d'euros sous forme de subventions, dans la limite de 40 % du montant de chaque investissement", dans le cadre du plan France Relance. Pour le consommateur, "le surcoût" est "estimé à un centime d'euro" sur le prix d'une boîte de six œufs, a détaillé le ministre. Le Comité national pour la promotion des œufs en France (CNPO) appelle, lui, à une décision européenne pour ne pas "créer de distorsions de concurrence", avance son président, Philippe Juven, sur France Info. Quant aux associations de bien-être animal, elles saluent cette décision mais proposent d’aller plus loin.

Changer de modèle

"Le sexage in ovo est l’une des solutions. Le retour à l’élevage de volailles de souches mixtes (destinées à la fois à la ponte et à la production de poulets de chair) en est une autre qui permettrait de prévenir certains problèmes de bien-être directement liés à l’hyper spécialisation des animaux", explique Ghislain Zuccolo, directeur général de Welfarm. 

Pour rappel, l’ancien ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, avait annoncé en 2019 vouloir mettre fin en 2021 au broyage des poussins. La France cherchait les meilleures alternatives possible, justifie l’actuel ministre Julien Denormandie. La castration à vif des porcelets sera, elle, interdite à partir du 1er janvier 2022 en vertu d'un récent texte réglementaire.

Marina Fabre, @fabre_marina avec AFP



© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

Levage vache agriculture MattKay istock

Les 20 plus grosses entreprises de viande et du lait émettent autant de CO2 que l'Allemagne

932 millions de tonnes de CO2. Cela correspond aux émissions des vingt plus grosses entreprises mondiales de la viande et du lait, sur une année seulement. L'industrie, sous pression des ONG et des investisseurs, tente de montrer patte verte mais face à l'augmentation de la consommation, difficile...

Agriculture changement climatique JEANNE MERCIER HANS LUCAS HANS LUCAS VIA AFP

2021, un avant-goût amer du changement climatique pour l’agriculture française

Épisodes dramatiques de gel sur les vignes, inondations qui retardent la moisson du blé, incendies qui ravagent les cultures... L'année agricole 2021 se place sous le signe du changement climatique. Entre une baisse des rendements et de la qualité, les agriculteurs français entrevoient les effets de...

Vigne vigoble raisin CCO

La filière viticole française présente une feuille de route pour s’adapter au réchauffement climatique

Vendanges plus précoces, degré alcoolémique plus élevé, plu grande acidité du raisin… le réchauffement climatique a déjà des conséquences concrètes sur la production de vin français. Pour en préserver la qualité et le rendement, les organisations professionnelles de la filière viticole ont présenté...

Ble dur climat meteo TatianaBuzmakova

Le climat extrême de l’été 2021 pourrait conduire à des pénuries de pâtes alimentaires

Entre les chaleurs extrêmes et les inondations monstres, les récoltes en France et dans le monde ont été considérablement affectées. À tel point que des manques et des baisses de qualité sont attendus dès cette année. Et dans les années à venir, à la faveur du changement climatique, la situation...