Publié le 20 juillet 2021

ENVIRONNEMENT

La France mettra fin au broyage des poussins mâles en 2022

Le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, a annoncé que la France mettrait fin d'ici 2022 à la pratique qui consiste à broyer ou gazer des millions de poussins de sexe masculin faute de ponte et de rentabilité. La France avait annoncé en 2019 vouloir y mettre un terme en 2021 mais, en l'absence d'alternative convaincante, l'objectif n'a pas été tenu.

Poussins cocoparisienne pixabay
En Europe, 300 millions de poussins mâles sont tués chaque année.
cocoparisienne de Pixabay

Broyés, gazés, jetés, encore agonisant dans des sacs-poubelles. En France, chaque année, plus de 50 millions de poussins mâles sont éliminés. Une situation à laquelle le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie, promet de mettre fin d’ici 2022. Celui-ci a annoncé dans un entretien au Parisien le 18 juillet que la fin du broyage des poussins mâles serait ainsi prévue dans un an. Un projet de décret est attendu "à la fin de l'été".

Pour bien comprendre, tous les poussins, mâles ou femelles, naissent dans des couvoirs industriels. Les femelles sont vendues aux éleveurs et deviendront des poules pondeuses. Les mâles eux, sont tués dès leur naissance car pas assez rentables. Ils ne produisent pas d’œufs et ne peuvent pas être vendus pour leur chair car leur croissance est trop lente. Aujourd’hui, quasiment tous les œufs bio ou conventionnels que nous mangeons sont issus d’une filière qui broie vivant les poussins mâles. 

Un centime d'euro en plus

Le ministère de l’Agriculture compte ainsi rendre obligatoire des appareils permettant aux producteurs d’utiliser la technique du sexage dans l’œuf. Cette technologie, appelée la spectrophotométrie permet de "distinguer, à travers la coquille, la couleur des plumes des embryons mâles, différente de celle des embryons femelles", a précisé Julien Denormandie. Il assure que "les machines seront installées pour deux tiers de la production en France dès la fin du premier trimestre 2022".

Pour accompagner les professionnels dans un investissement de "plusieurs millions d'euros", "l'État accordera 10 millions d'euros sous forme de subventions, dans la limite de 40 % du montant de chaque investissement", dans le cadre du plan France Relance. Pour le consommateur, "le surcoût" est "estimé à un centime d'euro" sur le prix d'une boîte de six œufs, a détaillé le ministre. Le Comité national pour la promotion des œufs en France (CNPO) appelle, lui, à une décision européenne pour ne pas "créer de distorsions de concurrence", avance son président, Philippe Juven, sur France Info. Quant aux associations de bien-être animal, elles saluent cette décision mais proposent d’aller plus loin.

Changer de modèle

"Le sexage in ovo est l’une des solutions. Le retour à l’élevage de volailles de souches mixtes (destinées à la fois à la ponte et à la production de poulets de chair) en est une autre qui permettrait de prévenir certains problèmes de bien-être directement liés à l’hyper spécialisation des animaux", explique Ghislain Zuccolo, directeur général de Welfarm. 

Pour rappel, l’ancien ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, avait annoncé en 2019 vouloir mettre fin en 2021 au broyage des poussins. La France cherchait les meilleures alternatives possible, justifie l’actuel ministre Julien Denormandie. La castration à vif des porcelets sera, elle, interdite à partir du 1er janvier 2022 en vertu d'un récent texte réglementaire.

Marina Fabre, @fabre_marina avec AFP



© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

Poussins cocoparisienne pixabay

La France mettra fin au broyage des poussins mâles en 2022

Le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, a annoncé que la France mettrait fin d'ici 2022 à la pratique qui consiste à broyer ou gazer des millions de poussins de sexe masculin faute de ponte et de rentabilité. La France avait annoncé en 2019 vouloir y mettre un terme en 2021 mais, en...

Agriculture Dan Meyers on Unsplash

Glyphosate : la justice interdit la mise sur le marché du Roundup 360

Alors que l'Union européenne se penche sur la réautorisation de la licence du glyphosate qui arrive à échéance en 2022, Bayer vient de subir un revers en justice. La Cour administrative d'appel de Lyon a confirmé l'annulation de la mise sur le marché du Roundup 360 Pro, un produit phyto contenant du...

Agriculture PAC Marcin Jozwiak on Unsplash

Agriculture : l’Union européenne s’accorde sur une PAC plus verte qui devra passer le test du Green Deal

La nouvelle Politique agricole commune est désormais sur les rails. Après de longues négociations, les eurodéputés et les 27 États membres se sont accordés sur les modalités du verdissement de la PAC pour les sept ans à venir alors que la dernière version a été sévèrement jugée par la Cour des...

Amazonie deforestation gryffyn m on Unsplash

Le ministre de l’Environnement du Brésil, accusé d’exportation illégale de bois d'Amazonie, démissionne

Mis en cause dans une affaire d'exportation illégale de bois d'Amazonie, le ministre de l'Environnement du Brésil, Ricardo Salles, a présenté sa démission au Président Jaïr Bolsonaro qui l'aura défendu jusqu'au bout. Si les ONG se félicitent de son départ, elles craignent que l'accélération de la...