Publié le 10 octobre 2018

ENTREPRISES RESPONSABLES

[Objectif RSE] Chez Unibail-Rodamco-Westfield, tous les salariés ont des objectifs environnementaux ou sociaux

Comment mieux diffuser la RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) en interne et dans son écosystème ? Cette question, toutes les entreprises engagées se la posent. Novethic a recensé des bonnes pratiques des grands acteurs économiques, qui ont fait leurs preuves. Cette semaine, nous vous présentons le cas d’Unibail-Rodamco-Westfield. Pour mieux impliquer ses salariés dans la stratégie RSE, le premier groupe d’immobilier commercial mondial a attribué des objectifs environnementaux et sociaux à chacun.

Objectif RSE iStock Sarinyapinngam
Tous les collaborateurs d'Unibail-Rodamco ont désormais des objectifs généraux et opérationnels liés à la RSE.
SARINYAPINNGAM

Quand Unibail-Rodamco-Westfield, le plus grand groupe d’immobilier commercial mondial, a mis en place sa stratégie RSE "Better Place" en 2016, la question de l’implication des collaborateurs s’est tout de suite posée. "Pour mettre en place nos différents engagements, la participation de nos parties prenantes et surtout de nos collaborateurs est crucial. Pour ce faire, nous avons décidé de fixer des objectifs individuels RSE d’abord à l’ensemble des membres du directoire, puis, depuis cette année, à chacun de nos salariés", explique Clément Jeannin, directeur RSE Groupe.

Décliner la stratégie RSE dans tous les métiers

Deux grandes typologies d’objectifs ont été fixées : ceux d’ordre généraux, comme des écogestes destinés à réduire la consommation énergétique ou de papier, et ceux opérationnels qui permettent de décliner la stratégie RSE dans le métier de chaque collaborateur. Par exemple, les équipes des services locatifs se voient fixer des objectifs d’inclusion de "baux verts", qui répondent à certaines normes énergétiques, dans les nouveaux contrats signés.

"Nous avons travaillé avec toutes les directions pour faire en sorte que tous les enjeux soient bien adressés, au niveau global et par zones. En fonction des différents métiers, nous avons proposé aux managers entre 3 et 20 objectifs, à eux de sélectionner les plus pertinents, en discussion avec leurs collaborateurs, et de suivre leur progression", précise Sabine Pompey, la responsable RSE.

La démarche est encore récente mais 96 % des collaborateurs sont déjà concernés. Et l’équipe RSE estime en voir les premiers bénéfices. "Les collaborateurs se sont vite approprié la démarche, souligne Sabine Pompey. Des challenges ont ainsi été organisés sur les écogestes. Et dans les métiers, cela a conduit à des réflexions par équipe pour repenser certains processus comme la relance des impayés".

Une piste intéressante, sous conditions

À terme, le succès de la démarche sera validé par la réussite de la stratégie RSE globale, estime Clément Jeannin. "Nous allons faire des points d’étapes réguliers et cela sera reporté dans notre document de référence pour impliquer l’ensemble de nos parties prenantes. Nous en faisons un point de différenciation fort et c’est d’ailleurs déjà un sujet de discussion avec nos investisseurs", précise-t-il.

Pour les experts de la gouvernance, la fixation généralisée d’objectifs individuels liés à la RSE est une bonne piste pour impliquer l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise. À quelques conditions toutefois. "L’un des gros enjeux est la cohérence entre les critères retenus pour fixer les objectifs individuels et la stratégie RSE de l'entreprise", souligne ainsi Sylvain Lambert, associé en charge du département Développement durable de PwC. 

Dans le cas où l’atteinte des objectifs n’est pas liée à rémunération, il faut également veiller à ce que celui-ci soit suffisamment "enthousiasmant" et pertinent pour le collaborateur, précise-t-il. Autre point de vigilance : celui de la gouvernance, insiste de son côté Mélanie Czepik, chargée de mission gouvernance-Performance & reporting à l’Orse (Observatoire de la RSE). "Pour que le dispositif soit un succès, le pilotage managérial, du management intermédiaire aux membres du directoire, est absolument crucial. Et ce, sur la durée", prévient-elle.

Béatrice Héraud @beatriceheraud

 

Retrouvez d'autres bonnes pratiques RSE d'entreprises sur la plateforme BIPIZ, soutenue par Novethic


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Commission europeenne

[Europe] La première puissance commerciale du monde se veut aussi responsable

Le marché unique européen, basé sur la libre circulation des biens, des capitaux et des personnes, est à la base de la création et de la construction de l’Union européenne. Un marché que l’Union européenne veut "inclusif et durable" en intégrant les principes de la responsabilité des entreprises...

Claire Navian l heure des pro CNews

Pascal Praud contre Claire Nouvian : Halte à la télé clash qui favorise le climato scepticisme !

Le buzz du moment est une vidéo extraite d’une émission consternante de C News animée par Pascal Praud, notre Trump français. Ce mâle à lunettes rouges s’en prend violemment à Claire Nouvian, défenseure de l’environnement, candidate aux Européennes sur la liste PS Place Publique, et l’insulte au nom...

Open source iStock z wei

RSE en open source : les entreprises se mettent à nu

Laisser libre accès aux données brutes d'une entreprise concernant l’emploi des femmes ou l’impact environnemental de ses activités, c’est la nouvelle tendance. S'y mettent des sociétés publiques comme la SNCF, des industriels comme Vallourec, des banques et des assureurs. Cette transparence poussée...

Siege UBS 3

Pratiques fiscales illégales d'UBS : les actionnaires rappellent le management à l’ordre

Les actionnaires d’UBS ont rejeté la décharge des membres du conseil d’administration et de la direction lors de l’Assemblée générale de la banque suisse. Ce vote marque la volonté de certains actionnaires de ne plus donner de blanc-seing aux pratiques des grandes entreprises. Ils n’ont pas digéré...