Publié le 28 août 2019

ENTREPRISES RESPONSABLES

34 multinationales s’engagent à réduire les inégalités dans leur business models

Danone, Ikea, Accenture, Sodexo, AXA, BNP Paribas, L'Oréal, Groupe Renault ou Veolia… 34 grandes entreprises internationales s’engagent à intensifier leur action pour faire progresser les droits humains dans leurs chaînes de valeur, à mettre en place des environnements de travail inclusif et à renforcer l’inclusion dans leurs écosystèmes internes et externes. Elles emploient plus de quatre millions de salariés dans le monde et totalisent 1 000 milliards de chiffre d’affaires.

B4 I G
La coalition Business for inclusive growth, lancée à l'occasion du G7 de Biarritz, engage les 34 grandes entreprises signataires à réduire les inégalités dans leur modèle d'affaires.
@OCDE

Rendre les modèles d’affaires moins inégalitaires, c’est l’engagement pris lors du G7, par 34 multinationales. Emmenée par le PDG de Danone, Emmanuel Faber, parrainée par le président français Emmanuel Macron et soutenue de l’OCDE, l’initiative regroupe des entreprises de grande consommation, banques, assureurs et industriels représentent ensemble quatre millions de salariés et 1 000 milliards de chiffres d’affaires. On y trouve Ikea, JP Morgan Chase, Axa, Henkel, Unilever, BASF ou Veolia.

Baptisée B4IG, pour Business for Inclusive Growth (Les entreprises pour une croissance inclusive), la coalition s’est donnée pour but de faire en sorte que les avantages de la croissance économique soient plus largement partagés. Elle répond en cela de manière plus opérationnelle à plusieurs initiatives plus générales qui ont vu le jour récemment pour donner un rôle plus sociétal aux entreprises.

Revenu décent, intégration des réfugiés et diversité

"Les membres de la coalition B4IG s'attaqueront aux inégalités persistantes, réduiront les disparités régionales et lutteront contre la discrimination fondée sur le sexe", assure la coalition. Parmi les engagements : instaurer des revenus décents (living wage) pour les travailleurs de l’entreprise et de l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement, promouvoir la diversité au sein des conseils d’administration et des comités exécutifs des entreprises, intégrer les réfugiés dans les entreprises, mettre en place des programmes de formation pour aider les employés à s’adapter à l’avenir du travail, soutenir financièrement les petites entreprises, etc.

Pour les y aider, un incubateur de modèles d’affaires va être mis en place. Certains des 50 programmes identifiés existent déjà, dans les pays développés, mais aussi émergents ou en développement. L’objectif est de leur faire changer d’échelle.

Répondre à l’un des grands défis sociaux du monde actuel

L’initiative, lancée pour trois ans, va s’appuyer sur des mécanismes de financements innovants entre les entreprises, les pouvoirs publics et les acteurs philanthropiques. Le financement privé est annoncé comme tournant autour du milliard d’euros, notamment avec la Fondation Gates.

La question des inégalités avait en effet été annoncée comme le sujet phare de ce G7 présidé par la France, mais a finalement peu pesé face aux autres sujets comme l'Iran ou l'Amazonie. Leur augmentation dans de nombreux pays du monde fait peser une menace sur le soutien des populations au système économique actuel.

"L’OCDE documente et sonne la sonnette d’alarme concernant l’accroissement des inégalités de revenus et des opportunités dans les pays de l’OCDE depuis des décennies, souligne ainsi la chef de l’Initiative de croissance inclusive de l’OCDE, Gabriela Ramos. Elles nuisent non seulement à la cohésion sociale et à la confiance, mais entravent également la croissance en empêchant nos économies de tirer pleinement parti du talent de ses citoyens et de ses entreprises". Cécile Duflot, directrice générale d'Oxfam France, souligne "les écarts de salaires dans les grandes entreprises sont de plus en plus vertigineux"... 

Béatrice Héraud @beatriceheraud


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

[Édito vidéo] Le militantisme salarial chez Google, une alerte pour toutes les entreprises du monde

Depuis plus d’un an, les salariés de Google bousculent la direction sur des questions éthiques et de responsabilité sociétale. Au point que le géant a dû faire l’impasse sur de fructueux contrats, en particulier avec l’armée ou les autorités américaines. L’entreprise essaie, non sans mal, de...

Bruno le maire pacte 12 09 19

Loi Pacte : Bruno Le Maire demande aux entreprises dont l’État est actionnaire de se doter d’une raison d’être d’ici 2020

Alors que la loi Pacte offre la possibilité aux entreprises volontaires de se doter d’une raison d’être et de l’intégrer dans ses statuts, l’État doit être exemplaire, a déclaré le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire. Les entreprises dans lesquelles l’État est actionnaire devront se doter d’une...

États-Unis : une grande entreprise implique une grande responsabilité, selon la candidate démocrate Elizabeth Warren

Si les Américains ont élu un entrepreneur ultra-libéral à la tête de leur pays en 2016, le prochain Président - ou la prochaine Présidente- pourrait en revanche être celui qui encadrera le capitalisme. C’est en tous cas l’un des programmes phares de la sénatrice Elizabeth Warren, actuellement bien...

Ref19bis

Au Medef, l’entreprise appelée à prendre de nouvelles responsabilités face aux défis mondiaux

No(s) futur(s). Avec cet intitulé, l’organisation patronale a donné le ton de "La rencontre des entrepreneurs de France" (REF), nouveau nom de l’université d’été du Medef. Face au changement climatique, aux inégalités et aux conflits, le capitalisme est à la croisée des chemins. Certains y voient la...