Publié le 28 août 2019

ENTREPRISES RESPONSABLES

34 multinationales s’engagent à réduire les inégalités dans leur business models

Danone, Ikea, Accenture, Sodexo, AXA, BNP Paribas, L'Oréal, Groupe Renault ou Veolia… 34 grandes entreprises internationales s’engagent à intensifier leur action pour faire progresser les droits humains dans leurs chaînes de valeur, à mettre en place des environnements de travail inclusif et à renforcer l’inclusion dans leurs écosystèmes internes et externes. Elles emploient plus de quatre millions de salariés dans le monde et totalisent 1 000 milliards de chiffre d’affaires.

B4 I G
La coalition Business for inclusive growth, lancée à l'occasion du G7 de Biarritz, engage les 34 grandes entreprises signataires à réduire les inégalités dans leur modèle d'affaires.
@OCDE

Rendre les modèles d’affaires moins inégalitaires, c’est l’engagement pris lors du G7, par 34 multinationales. Emmenée par le PDG de Danone, Emmanuel Faber, parrainée par le président français Emmanuel Macron et soutenue de l’OCDE, l’initiative regroupe des entreprises de grande consommation, banques, assureurs et industriels représentent ensemble quatre millions de salariés et 1 000 milliards de chiffres d’affaires. On y trouve Ikea, JP Morgan Chase, Axa, Henkel, Unilever, BASF ou Veolia.

Baptisée B4IG, pour Business for Inclusive Growth (Les entreprises pour une croissance inclusive), la coalition s’est donnée pour but de faire en sorte que les avantages de la croissance économique soient plus largement partagés. Elle répond en cela de manière plus opérationnelle à plusieurs initiatives plus générales qui ont vu le jour récemment pour donner un rôle plus sociétal aux entreprises.

Revenu décent, intégration des réfugiés et diversité

"Les membres de la coalition B4IG s'attaqueront aux inégalités persistantes, réduiront les disparités régionales et lutteront contre la discrimination fondée sur le sexe", assure la coalition. Parmi les engagements : instaurer des revenus décents (living wage) pour les travailleurs de l’entreprise et de l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement, promouvoir la diversité au sein des conseils d’administration et des comités exécutifs des entreprises, intégrer les réfugiés dans les entreprises, mettre en place des programmes de formation pour aider les employés à s’adapter à l’avenir du travail, soutenir financièrement les petites entreprises, etc.

Pour les y aider, un incubateur de modèles d’affaires va être mis en place. Certains des 50 programmes identifiés existent déjà, dans les pays développés, mais aussi émergents ou en développement. L’objectif est de leur faire changer d’échelle.

Répondre à l’un des grands défis sociaux du monde actuel

L’initiative, lancée pour trois ans, va s’appuyer sur des mécanismes de financements innovants entre les entreprises, les pouvoirs publics et les acteurs philanthropiques. Le financement privé est annoncé comme tournant autour du milliard d’euros, notamment avec la Fondation Gates.

La question des inégalités avait en effet été annoncée comme le sujet phare de ce G7 présidé par la France, mais a finalement peu pesé face aux autres sujets comme l'Iran ou l'Amazonie. Leur augmentation dans de nombreux pays du monde fait peser une menace sur le soutien des populations au système économique actuel.

"L’OCDE documente et sonne la sonnette d’alarme concernant l’accroissement des inégalités de revenus et des opportunités dans les pays de l’OCDE depuis des décennies, souligne ainsi la chef de l’Initiative de croissance inclusive de l’OCDE, Gabriela Ramos. Elles nuisent non seulement à la cohésion sociale et à la confiance, mais entravent également la croissance en empêchant nos économies de tirer pleinement parti du talent de ses citoyens et de ses entreprises". Cécile Duflot, directrice générale d'Oxfam France, souligne "les écarts de salaires dans les grandes entreprises sont de plus en plus vertigineux"... 

Béatrice Héraud @beatriceheraud


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Neutralité carbone, échanges d'émissions, alignement sur 1,5°C... Les entreprises attendent de la visibilité à la COP25

La COP25, qui se tient à Madrid du 2 au 13 décembre, est technique. Celle-ci doit préparer la relève générale de l’ambition des pays participants, ainsi qu’à la définition des mécanismes de coopération internationale volontaire. Les entreprises scrutent de près les discussions en cours car elles...

Nutriscore RSE

Le "nutri-score de la RSE", défendu par les socialistes, ne convainc pas le gouvernement

Les députés socialistes et apparentés ont déposé une proposition de loi portant sur la création d’une certification publique des performances sociales et environnementales des entreprises. Celle-ci entend créer un système de notation proche du nutri-score des produits alimentaires. Mais le...

Hackathon generation starteupeuses

Avec le club Génération Startupeuse, les startups aussi s’emparent des objectifs de développement durable

Beaucoup de startups veulent changer le monde. Mais bien peu mesurent leur contribution à ce stade de leur développement. Le club Génération startupeuse, qui incube des femmes entrepreneures, a tenté de relever le défi en faisant travailler 12 de ses membres sur les objectifs de développement...

Remuneration istock PrettyVectors jpeg

La rémunération des dirigeants, de plus en plus basée sur des critères extra-financiers, reflète une entreprise qui change

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est de plus en plus prise en compte dans la rémunération des dirigeants des sociétés cotées, selon une étude du cabinet Deloitte. C’est vrai pour la France, mais aussi ailleurs dans le monde. Cela prouve l’ancrage des questions environnementales et...