Publié le 10 avril 2019

ENTREPRISES RESPONSABLES

Fairphone a vendu tous ses téléphones…et a prouvé que le marché de l’électronique durable existe

En un peu moins de quatre ans, Fairphone a écoulé l’ensemble de ses Fairphone 2, soit 83 000 pièces. Une goutte d’eau dans le marché mondial des smartphones (1,4 milliard rien qu’en 2018), mais qui est loin d’être passée inaperçue. En montrant qu’un téléphone éthique et durable était viable, Fairphone a fait s’interroger consommateurs et producteurs sur les conditions de fabrication de ces appareils qui nous sont devenus indispensables.

L'ensemble de la production de Fairphone 2 sera bientôt écoulée, preuve qu'il existe un marché pour des téléphones plus durables
@Fairphone

Bientôt le Fairphone 2, le téléphone modulaire et éthique, sera collector. L’entreprise néerlandaise vient d’annoncer qu’elle n’a plus que quelques unités en stock avant l’arrêt total de sa production. En tout ce sont 83 000 terminaux de cette génération qui ont été vendus depuis 2015, à ajouter au 60 000 Fairphone 1 vendus entre 2013 et 2015.

Une expérience forte en enseignement : "Le Fairphone 1 était un premier pas, mais le Fairphone 2 nous a énormément appris car c’était vraiment un produit que nous avons construit de A à Z, design inclus. Nous avons appris à organiser une filière d’approvisionnement durable en or, certifié fairtrade, ainsi qu’en étain, tungstène et tantale issus de zones sans conflit", se réjouit Eva Gouwens, PDG de Fairphone. Elle ajoute que l'entreprise sait maintenant se "structurer pour la maintenance des appareils et à pratiquer les mises à niveau (upgrade)",  

Selon les dirigeants, cela signifie à la fois que la fabrication d’un téléphone éthique et durable est possible mais aussi qu’il existe un marché pour cela. Un "signal fort", adressé à l’industrie de l’électronique pour qu’elle change ses pratiques, ce qui est le but premier de Fairphone."Des pas sont faits dans la bonne direction, que ce soit au niveau de la production et du traitement des déchets. Et un dialogue a pu émerger entre les gros acteurs du secteur, les ONG et les gouvernements sur les questions de durabilité, souligne Eva Gouwens. Mais nous ne sommes évidemment pas au bout du chemin, loin de là."

Changer l’industrie, une gageure

De nombreux obstacles restent à lever pour changer les mentalités et passer à l’échelle supérieure. Les téléphones actuels vendus par les géants du secteur restent des "boîtes noires" et leur business model est basé sur un changement régulier des modèles, favorisé par une obsolescence technique et marketing programmée.

Quant à l’offre de minerais durable, elle reste encore minime face aux besoins du secteur. Mais il s’agit d’un cercle vicieux selon Eva Gouwens : "si l’offre n’est pas suffisamment importante, c’est que la demande est très faible : il n’y a pas de motivation à agir de façon plus responsable. Si les grands acteurs demandent aux producteurs de changer leurs pratiques, l’offre changera. C’est ce que nous avons fait nous-mêmes en nous associant à d’autres acteurs pour créer des débouchés viables".

En attendant, Fairphone prépare ses propres innovations. Un nouveau produit est actuellement en développement. Il s'agira d'une nouvelle génération de smartphones durables qui devrait sans peine trouver preneurs.

Béatrice Héraud @beatriceheraud


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Cannes Lion 2022 ban fossil fuel ads

Poussé par des agitateurs internes, le secteur de la publicité doit se réinventer

Encore une cérémonie bousculée ! Un ancien lauréat du Cannes Lion, grande fête de la publicité, a rendu son trophée pour dénoncer le soutien du festival aux "compagnies fossiles". Sous haute pression concurrentielle, parfois qualifié de verrouillé, le secteur de la publicité doit pourtant réinventer...

Arctic LNG 2 total energies russie novatek ru

Pourquoi TotalEnergies, de plus en plus isolée, s’accroche à la Russie

TotalEnergies est de plus en plus prise à partie pour sa présence en Russie. Des militants ont perturbé une table-ronde à laquelle participait son PDG tandis que deux ONG ont mis en demeure le groupe de cesser ses activités sur place, en s'appuyant sur son devoir de vigilance et le risque de...

Societes a mission CCO

La création du statut d’entreprise à impact, une "bascule" vers un nouveau modèle de capitalisme

Les patrons engagés signataires du "Manifeste pour l'économie de demain", dont la Maif, le groupe Le Bon Coin ou encore La Ruche qui dit oui, militent pour la création d'un statut à impact, à la fois plus contraignant mais aussi doté de contreparties comme des allégements de charges, des accès...

C I O

RSE : Pourquoi les "Chief Impact Officers" sont une bonne nouvelle pour réduire l'empreinte environnementale des entreprises

De plus en plus d’entreprises nomment des "Chief Impact Officers" au sein de leur comité exécutif. Si leurs missions s’apparentent à celle du "directeur développement durable" ou "de la RSE", elles permettent d'aller plus loin en amenant les entreprises à mesurer leurs progrès concrets en matière...