Publié le 02 avril 2019

ENTREPRISES RESPONSABLES

Atos va intégrer une raison d’être dans ses statuts

L’entreprise de services informatiques devrait proposer une modification de ses statuts pour y inclure sa raison d'être lors de sa prochaine assemblée générale, selon le journal Les Échos. Il s’agirait d’une première pour le CAC 40. 

Atos, le géant des services informatiques veut intégrer sa raison d'être dans ses statuts comme le prévoit la loi Pacte, encore en discussion
@Romi/REA

Le concept de "raison d’être", une des mesures phares du volet sur la transformation des entreprises de la loi Pacte, séduit le CAC 40. Il y a quelques semaines, Veolia annonçait qu’il présenterait sa raison d’être lors de son assemblée générale. Selon Les Échos, Atos, a décidé d’aller plus loin en faisant voter ses actionnaires sur sa nouvelle raison d’être lors de sa future AG, le 30 avril. Et, dans le cas d’un vote positif de deux tiers de ses actionnaires, l’entreprise l’intégrera dans ses statuts, comme le permettra la future loi.

L’entreprise de services informatiques, qui se définit comme "le leader de la transformation digitale" a défini sa raison d’être avec ses équipes de direction, le conseil d’administration et plus généralement l’ensemble des salariés interrogés par questionnaire, précise Alexandre Menais, secrétaire général d'Atos, aux Echos.

Définir l'identité de l'entreprise

Elle est définie comme suit : "Notre mission est de contribuer à façonner l'espace informationnel. Avec nos compétences et nos services, nous supportons le développement de la connaissance, de l'éducation et de la recherche dans une approche pluriculturelle et contribuons au développement de l'excellence scientifique et technologique. Partout dans le monde, nous permettons à nos clients et à nos collaborateurs, et plus généralement au plus grand nombre, de vivre, travailler et progresser durablement et en toute confiance dans l'espace informationnel"

"L'idée derrière la raison d'être, c'est de donner du sens à la gestion de la société, de définir l'identité et la vocation et l'essence profonde d'Atos (…). Notre objectif a été de répondre à trois questions : où va l'entreprise, comment y va-t-elle et pour qui. Cela correspond aussi à un souhait de la part de nos grands actionnaires institutionnels", assure-t-il.

Béatrice Héraud

 

 


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Neutralité carbone, échanges d'émissions, alignement sur 1,5°C... Les entreprises attendent de la visibilité à la COP25

La COP25, qui se tient à Madrid du 2 au 13 décembre, est technique. Celle-ci doit préparer la relève générale de l’ambition des pays participants, ainsi qu’à la définition des mécanismes de coopération internationale volontaire. Les entreprises scrutent de près les discussions en cours car elles...

Nutriscore RSE

Le "nutri-score de la RSE", défendu par les socialistes, ne convainc pas le gouvernement

Les députés socialistes et apparentés ont déposé une proposition de loi portant sur la création d’une certification publique des performances sociales et environnementales des entreprises. Celle-ci entend créer un système de notation proche du nutri-score des produits alimentaires. Mais le...

Hackathon generation starteupeuses

Avec le club Génération Startupeuse, les startups aussi s’emparent des objectifs de développement durable

Beaucoup de startups veulent changer le monde. Mais bien peu mesurent leur contribution à ce stade de leur développement. Le club Génération startupeuse, qui incube des femmes entrepreneures, a tenté de relever le défi en faisant travailler 12 de ses membres sur les objectifs de développement...

Remuneration istock PrettyVectors jpeg

La rémunération des dirigeants, de plus en plus basée sur des critères extra-financiers, reflète une entreprise qui change

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est de plus en plus prise en compte dans la rémunération des dirigeants des sociétés cotées, selon une étude du cabinet Deloitte. C’est vrai pour la France, mais aussi ailleurs dans le monde. Cela prouve l’ancrage des questions environnementales et...