Publié le 07 septembre 2020

ÉCONOMIE

Plan de relance : la Caisse des dépôts, bras armé de l’État pour la transition écologique et solidaire

Dans le cadre du grand plan de relance de 100 milliards d’euros annoncé par l’État pour soutenir l’économie, 26 milliards vont être apportés par la Caisse des Dépôts. Celle-ci va se concentrer sur quatre axes prioritaires : la transition écologique, le logement, le soutien aux entreprises et la cohésion sociale.

CDC on a un plan CDC
La Caisse de Dépôts va apporter 26 milliards d'euros au plan de relance français.
@CDC

Un massif plan de relance de 100 milliards d’euros a été annoncé par le gouvernement le 3 septembre dernier. Si la majorité vient de l’Union européenne et de l’État, 26 milliards seront issus des fonds propres de la Caisse des dépôts et consignations (dont Novethic est une filiale), véritable bras financier de l'État. "Nous allons investir l’argent des Français, l’épargne du livret A que nous gérons, pour accélérer la transition écologique et le passage à une économie plus inclusive", explique Éric Lombard, directeur général de la CDC.

Cette somme sera consacrée à quatre grand chantiers. Premièrement, 11,1 milliards d’euros iront au logement. L’objectif est de "permettre à tous de se loger", assure l’institution financière. Entre autres chantiers, la CDC va accélérer la construction de 40 000 logements sociaux neufs en un an. Par ailleurs, elle vise à "déployer un plan de 5 000 logements pour les travailleurs clés, avec un ciblage particulier du personnel soignant".

Rénovation thermique et transports propres

Deuxièmement, 6,3 milliards d’euros sont mobilisés pour la transition écologique. Il s’agit ainsi de financer la rénovation thermique de 22 millions de mètres carrés de logements sociaux, de bâtiments publics et de bâtiments tertiaires privés. Elle va aussi financer 8,8 GW de nouvelles capacités hydrauliques, éoliens et solaires (l’équivalent de huit réacteurs nucléaires en termes de puissance). Une grosse part ira vars la mobilité avec le financement de 11 000 véhicules bas carbone (véhicules électriques, au gaz naturel, véhicules à hydrogène) et de 50 000 bornes de recharge électrique.

Troisièmement, 8,3 milliards d’euros iront au "soutien des entreprises et de l’économie". Sur cette somme, un milliard financera les territoires d’industrie pour favoriser la relocalisation des entreprises. Il s’agira également d’accélérer le déploiement du très haut débit en France ou d’aider la reprise des petits commerces. Quatrièmement, 500 millions d’euros alimenteront la cohésion sociale à travers l’amélioration de l’insertion professionnelle des personnes handicapées ou la création/rénovation de 15 000 places en EHPAD.

Éric Lombard donne la mesure de l’effort financier de la CDC. Alors que la planification pré-crise visait un investissement de 4 milliards d’euros par an, ce sont 10 milliards d’euros par an qui vont être investis sur les deux prochaines années. "Soit une hausse de 150 %", assure-t-il. En sus, la CDC réaffirme sa volonté d’une décarbonation totale de son portefeuille d’actifs de 170 milliards en 2050, avec la publication prochaine d’objectifs intermédiaires pour 2025.

Ludovic Dupin


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Georgia Meloni Fratelli d Italia FridaysForFuture Piero Cruciatti AFP et CCO

Suède, Italie, France : l’absence du changement climatique dans les campagnes électorales fait progresser l’extrême droite

Si l’Europe paye un lourd tribut aux catastrophes climatiques, l’enjeu est paradoxalement quasi absent des campagnes électorales. En Suède et en Italie, comme en France il y a quelques mois, elles restent centrées sur la sécurité et l’immigration ce qui fait progresser l’extrême droite et conduit...

Valerie Masson Delmotte Aurelien Barrau

Aurélien Barrau au Medef et Valerie Masson-Delmotte au gouvernement lancent l'alerte : avec quel impact ?

Aurélien Barrau au Medef, Valerie Masson-Delmotte face au gouvernement, la semaine de rentrée des dirigeants économiques et politiques s’est faite sur le mode alerte générale. Les deux scientifiques, dans des styles différents, ont résumé l’urgence climatique et environnementale. Leurs discours...

Macron conseil des ministres MOHAMMED BADRA POO AFP

Pour Emmanuel Macron, la rentrée est celle de la "grande bascule" pour laquelle il ne dessine pas de projet d’adaptation

L’été de tous les dangers climatiques, sera-t-il celui de la "grande bascule" dans un monde transformé par les pénuries de biens essentiels comme l’eau, les crises de l’énergie et la guerre en Ukraine ? C’est la tonalité qu’Emmanuel Macron a donné à son discours de rentrée pour le gouvernement, sans...

Academie des futurs leaders Davood Maeili

Alice Barbe, cofondatrice de l’Académie des futurs leaders : "La politique ce n’est pas gouverner, c’est servir"

Qui veut encore entrer en politique ? Peu de personnes, toutes les mêmes en tout cas, sorties de grandes écoles et du même moule alors même que des entrepreneurs sociaux, des activistes pourraient se lancer. Pour rétablir des ponts entre ces agitateurs de la société civile et la politique, Alice...