Huile de palme

L’huile de palme est une huile végétale extraite de la pulpe des fruits du palmier à huile, arbre qui possède le rendement de production oléagineuse le plus important. Il permet un rendement de 22 kilogrammes d’huile pour 100 kg de fruits. Elle est principalement produite en Indonésie et en Malaisie et sert essentiellement à l’alimentation de plats traditionnels d’Afrique, d’Amérique du Sud et d’Asie. Mais elle peut aussi servir, à un niveau modéré, d’agro-carburant et dispose là aussi d’une productivité supérieure au colza et au soja.

Depuis plusieurs années, l’huile de palme est au centre de polémiques pour plusieurs raisons. Sur le plan de la santé, sa teneur élevée en acides gras saturés (environ 50%), qui était auparavant valorisée pour remplacer les acides gras trans, est désormais critiquée pour ses risques cardiovasculaires potentiels et ses effets sur le taux de cholestérol. Au niveau environnemental, la production d’huile de palme est dénoncée en raison de la déforestation tropicale qu’elle implique pour accroître la surface de terres arables. Par conséquent, des écosystèmes sont détruits et menacent de disparition des espèces déjà en danger, comme les orangs-outans ou les tigres. Par ailleurs, la production d’agro-carburant à base d’huile de palme s’est révélée être particulièrement polluante et donc émettrice de gaz à effet de serre – l’Union Européenne l’interdira en 2030. Enfin, l’ONG Amnesty International a dénoncé, fin 2016, les conditions de travail des femmes et des enfants au sein des plantations, qui ne disposaient notamment pas d’équipement de protection en dépit de l’emploi de pesticides.

Ces critiques, combinées à plusieurs campagnes de communication à forte résonance (en particulier celle de Greenpeace contre le KitKat de Nestlé), ont entraîné un rapide boycott de l’huile de palme. Des produits industriels utilisant auparavant cette dernière ont cessé son utilisation et précisent sur leurs étiquettes être « sans huile de palme ». À l’heure actuelle, elle reste néanmoins au centre de débats contradictoires. Un rapport de l’IUCN a ainsi souligné que mettre fin à la production de l’huile de palme déplacerait le problème vers d’autres types de culture d’huile sans pour autant le résoudre.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

Huile de palme : les États-Unis ferment la porte à un grand producteur mondial pour non-respect des droits humains

L’huile de palme de Sime Darby, un des principaux fournisseurs des géants de l’agroalimentaire, se voit fermer le marché américain par l’agence des douanes et de la protection des frontières (CBP). Une interdiction liée aux graves abus en matière de droits humains dont l’administration...

En Guyane, un projet de centrale porté par EDF illustre le casse-tête de la transition énergétique

Un projet controversé de centrale électrique, porté par EDF, doit voir le jour d'ici 2024 en Guyane. Elle fonctionnerait avec des biocarburants, qui ne doivent pas entraîner de changement d'affectation des sols et dont l'approvisionnement n'a pas encore été précisé. L'objectif est de...

Biocarburants : les députés excluent (une nouvelle fois) les résidus d’huile de palme, contre l’avis du gouvernement

La polémique autour des PFAD, ces résidus d'huile de palme, entamée l'année dernière, vient d'être relancée par un nouveau vote à l'Assemblée. D'une très courte majorité, les députés ont souhaité une nouvelle fois les exclure de la liste des biocarburants leur permettant de bénéficier...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable