Publié le 12 décembre 2017

FINANCE DURABLE

Les principales banques de développement, dont l'AFD, alignent leurs flux financiers sur l'Accord de Paris

L'Agence française de développement (AFD) ainsi que 22 banques de développement et l'ensemble des banques multilatérales ont pris l'engagement, lors du One Planet Summit, d'aligner 100 % de leurs financements sur l'Accord de Paris. Ces institutions jouent un rôle primordial dans la transition vers un monde bas-carbone.

Les principales banques de développement ont débloqué 185 milliards de dollars de financements verts en 2016.

Au One Planet Summit, les 23 banques de développement nationales et régionales, incluant l'Agence française de développement (AFD), et l’ensemble des banques multilatérales de développement s'engagent à aligner leurs financements sur l’Accord de Paris. Elles renforcent également leur contribution à la redirection des flux financiers vers des trajectoires bas carbone et résilientes. Réunies au sein de l’International Development Finance Club (IDFC) et des Banques multilatérales de développement (BMD), leurs financements climat ont atteint, fin 2016, 185 milliards de dollars, en hausse de 17 % par rapport à 2015.

Mais cette annonce, qui constitue un pas en avant, ne signifie pas pour autant que les institutions publiques ayant besoin de centrales à charbon pour leur développement, ne seront plus soutenues. Comme le précise Rémi Rioux, directeur général de l'AFD, "les énergies fossiles ne sont pas mentionnées dans l'Accord de Paris". "Notre objectif est d'être la première agence 100 % Accord de Paris. Ce qui ne signifie pas que nous ne financerons que des projets climats, mais nos projets suivront à long terme la trajectoire de l'Accord de Paris alors qu'aujourd'hui, 50 % de nos financements sont des projets climatiques", précise-t-il.

15 pays vulnérables soutenus

L'AFD a par ailleurs signé, lors de cette journée consacrée à la finance climat, les premiers financements de son fonds Adapt’action doté de 30 millions d'euros sur quatre ans. Il va ainsi soutenir 15 pays particulièrement exposés et vulnérables aux effets du changement climatique dans la mise en œuvre de leurs contributions, via une assistance technique. Les quatre premiers financements concernent le Niger, les Comores, la Tunisie et la République de Maurice. 

En 2016, l'AFD a engagé près de 3,6 milliards d’euros sur le "climat" représentant 52 % de ses financements dans les pays en développement. L'objectif est de passer à 5 milliards d’euros par an à horizon 2020 dont 1,2 milliard pour des projets contribuant à l’adaptation. 

L'AFD participe par ailleurs à l'initiative triple A pour adapter les agricultures africaines au changement climatique tout en augmentant leur production agricole à hauteur de 1 million d'euros. Sa vocation est de constituer un pôle d’expertise au service des pays africains. Et l'Agence participe à hauteur de 30 millions d'euros au fonds Land degradation neutrality (LDN), qui vise à lutter contre la dégradation des terres.

Concepcion Alvarez @conce1


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Froid texas Ron Jenkins GETTY IMAGES NORTH AMERICA Getty Images via AFP

Le coût des catastrophes naturelles atteint des sommets... et inquiète les assureurs

Les événements climatiques du premier semestre 2021 auront causé près de 40 milliards de dollars de dommages assurés, selon une étude de Swiss Re. L’enchaînement de tempêtes, inondations, grêle, etc., en raison du dérèglement climatique fait monter le prix de ces catastrophes naturelles, qui...

Paiement monnaie CCO

Le jour où les citoyens ont imposé les monnaies locales en Europe

Dans les années 2020, les citoyens ont décidé de reprendre en main la finance, en se réappropriant leur monnaie. Les systèmes de paiement locaux se sont multipliés, puis généralisés, au point qu’en 2033, les banques centrales ont décidé d’intervenir pour valider et régulariser les monnaies locales....

Banque centrale europenne Christine Lagarde Martin Lamberts ECB

La Banque centrale européenne va prendre en compte la surchauffe climatique

Dôme de chaleur en Amérique du Nord et gouttes froides en Europe matérialisent le risque climatique. Il pèse sur les entreprises sans qu’on sache très bien comment, à l’exception du secteur pétrolier. Pour le savoir la Banque centrale européenne dirigée par Christine Lagarde a annoncé, à la surprise...

Bridge siege social du Groupe Orange Orange

Orange veut développer l’impact sociétal et environnemental de ses investissements dans les start-ups

Dans le cadre de la politique RSE d'Orange, sa filiale d'investissement va prendre des participations au capital de startups qui génèrent des impacts positifs dans les domaines sociaux ou environnementaux. Le plan stratégique du groupe ambitionne de réduire son empreinte climatique et favoriser...