Publié le 28 juin 2019

FINANCE DURABLE

Au G20, Les investisseurs portent la lutte contre le réchauffement climatique

Quelque 477 investisseurs internationaux ont lancé un appel aux gouvernements du G20, réunis les 28 et 29 juin à Osaka au Japon. Cette coalition, représentant 34 000 milliards de dollars d’actifs sous gestion demandent aux États de renforcer leurs engagements pour une économie bas carbone, afin de tenir les objectifs de l’accord de Paris visant à limiter le réchauffement climatique à 1,5°. 

Les 477 investisseurs appellent notamment à arrêter progressivement les subventions aux énergies fossiles et à fermer les centrales à charbon.
@Pixabay

Alors que le sommet du G20 s’ouvre à Osaka, au Japon, une alliance de 477 investisseurs internationaux appelle les gouvernements mondiaux à l’action climatique. Ils représentent 34 000 milliards de dollars d’actifs sous gestion et ils s’inquiètent du fait que les engagements nationaux soient encore très loin d’être alignés avec les objectifs de l’accord de Paris. Ces positions, les investisseurs les avaient déjà défendues à l’occasion du G7 en juin 2018. Un an après, ils sont obligés de recommencer.

En France, le rapport du Haut conseil pour le Climat ne disait pas autre chose, en affirmant qu’au rythme actuel, la France ne tiendrait pas ses objectifs climatiques internationaux. Les investisseurs, menés par The Investor Agenda (CDP, Ceres, UNEP finance initiative, Institutional Investor Group on Climate Change, etc.), réclament la mise en place de politiques gouvernementales plus contraignantes pour assurer la transition vers une économie bas carbone.

"Il est vital pour notre planification à long terme et nos décisions d’allocation d’actifs que les gouvernements travaillent avec les investisseurs pour incorporer des scénarios alignés à l’accord de Paris dans leurs cadres réglementaires et leurs transitions énergétique", assurent-ils dans leur déclaration.

Sortir des énergies fossiles

Parmi leurs recommandations, les 477 investisseurs – dont les Français Amundi, Axa Investment Managers, BNP Paribas AM, CM-CIC asset management, Comgest, Ecofi, Edmond de Rotschild AM, Erafp, Mirova, etc. – demandent aux États de mettre à jour leurs engagement climatiques d’ici 2020 et d’accélérer les investissements privés dans l’économie bas carbone. Ils appellent notamment à arrêter les subventions aux énergies fossiles, imposer un prix du carbone significatif, fermer progressivement les centrales charbon ou encore à renforcer le reporting des entreprises sur le climat en soutenant les travaux de la TCFD (Task-Force on Climate-Related Financial Disclosures).

"En tant qu’investisseurs, à notre avis le développement de nouvelles centrales à charbon après 2020 met en risque à la fois le retour sur investissement et la possibilité pour le monde de limiter le réchauffement climatique en ligne avec les objectifs de l’accord de Paris", rappelle Carola van Lamoen, responsable de l’engagement actionnarial chez le néerlandais Robeco.

C’est donc d’une stratégie claire et d’un engagement fort en direction d’une économie bas carbone de la part des gouvernements mondiaux dont ont besoin les investisseurs. Ces réglementations sont capitales pour orienter les investissements des entreprises dans des activités plus vertes. Reste à savoir si les 477 investisseurs seront, cette fois, entendus. 

Arnaud Dumas @ADumas5


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

"Au rythme actuel, la France a peu de chances de tenir ses engagements climatiques", selon le Haut Conseil pour le climat

La sentence est tombée : la France n’est pas sur la bonne voie pour lutter efficacement contre le changement climatique. C’est la conclusion sévère du premier rapport du Haut conseil pour le climat sur l’évaluation des politiques publiques remis en plein épisode caniculaire. L’instance a...

L’Union européenne incapable de s’accorder sur un objectif de neutralité carbone en 2050

Quatre États, face à 24, ont réussi à bloquer les discussions. Réunis en Conseil européen jeudi 20 et vendredi 21 juin, les pays membres de l’Union européenne n’ont pas réussi à s’accorder sur un objectif de neutralité carbone en 2050, conformément à ce qui est inscrit dans l’Accord de...

Deux tiers des pays du G20 appliquent les recommandations de la TCFD pour une finance durable

Alors que le G7 a fait l'impasse sur le climat, une étude publiée par des chercheurs britanniques met en avant le fait que deux tiers des pays membres du G20 ont déjà commencé à appliquer les recommandations de la TCFD (Task Force on Climate Related-Financial Disclosures) sur le reporting...

TCFD : Plus de 500 organisations soutiennent les principes de transparence sur les risques financiers liés au climat

513 organisations ont exprimé à date leur soutien aux recommandations de la TCFD, la task force sur la transparence des risques financiers liés au climat, publiées en 2017. La majorité d’entre elles publient déjà des informations allant dans ce sens. Mais il reste encore du chemin pour...

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Bruno Le Maire AFP Eric Piermont jpg

G7 Finance : la France veut accélérer le développement de la finance verte

Le gouvernement français, dans le cadre de la présidence française du G7, veut rendre le capitalisme plus durable. Réunis à Chantilly, les ministres des finances du groupe des sept pays les plus riches vont discuter des moyens pour réorienter les flux financiers vers une économie bas carbone. Au...

Collective Climate Justice Bale credit suisse

Les banques suisses dans le viseur des activistes du climat

Le calme et la discrétion des banques suisses ont été rompus le lundi 8 juillet. Un collectif d’activistes pour le climat est venu occuper l’entrée des sièges sociaux du Crédit Suisse, à Zurich, et d’UBS, à Bâle, avant d’être délogés par les forces de l’ordre. Ils dénoncent les quelque 83 milliards...

Aux États-Unis, des milliardaires veulent payer plus d’impôts...et financer une économie bas carbone

Près d’une vingtaine de grandes fortunes américaines militent pour un impôt ciblé sur les Américains les plus riches. Ils ont envoyé une lettre aux futurs candidats aux prochaines élections présidentielles pour leur demander de soutenir leur initiative. Les revenus fiscaux supplémentaires dégagés...

One Planet Coalition Fonds souverain juillet2019 DR

Huit gérants d’actifs internationaux s’associent aux fonds souverains pour orienter la finance vers le climat

Emmanuel Macron a de nouveau réuni les plus grands fonds d’investissements internationaux à l’Élysée pour les inciter à financer la lutte contre le réchauffement climatique. Huit gérants d’actifs, représentant 15 000 milliards de dollars d’actifs sous gestion, ont décidé de rejoindre la coalition...