Publié le 24 février 2020

FINANCE DURABLE

Transparence et proximité, le financement participatif attire toujours plus de Français

L’engouement pour le crowdfunding ne se dément pas. Selon l’étude de l’association Financement Participatif France et de Mazars, la collecte de fonds par les sites de crowdfunding a bondi de 56 % en 2019. Les Français semblent de plus en plus attirés par cette forme d’épargne qui leur permet de savoir exactement dans quel type de projet leur argent est investi.

Les projets d'énergie renouvelable sont parmi ceux qui suscitent le plus d'intérêt des investisseurs particuliers.
@GE

"Transparence, traçabilité et proximité", c’est ce que proposent les plates-formes de financement participatif aux internautes. Et le triptyque semble bien fonctionner. Les chiffres publiés par Financement Participatif France (FPF) et le cabinet Mazars montrent une croissance spectaculaire des sommes collectées par les sites de crowdfunding en 2019.

Les Français ont placé 629 millions d’euros sur les plates-formes de crowdfunding, en progression de 56 % par rapport à l’année dernière. Ils ont financé près de 20 000 projets sous forme de prêts, d’investissement en capital ou de dons avec ou sans contrepartie. En comptant aussi les autres types de financements alternatifs (solidarité embarquée, cagnottes en ligne, fonds de prêts aux entreprises), ce sont en tout 1,4 milliard d’euros qui ont transité via des plates-formes en ligne (+33 %) et échappé au monde bancaire traditionnel.

Des projets facilement identifiables

Cet engouement, qui ne se dément pas depuis les débuts du crowdfunding juste après la crise financière de 2008, dénote de la volonté de plus en plus forte des Français de placer leur argent dans des investissements facilement identifiables. C’est tout le principe des sites de crowdfunding : elles informent sur la personne ou l’entreprise qui émet la demande, détaillent le projet à financer et le montant nécessaire pour le mener à bien. Ils permettent également souvent aux épargnants d’investir dans des projets situés près de chez eux. C’est le cas pour les énergies renouvelables qui utilisent de plus en plus le crowdfunding pour améliorer l’acceptation des projets éoliens ou solaires par les populations locales.

Les demandes de financement des entreprises attirent tout particulièrement les financeurs, le secteur économique s’arrogeant plus de 90 % des financements participatifs (579 millions d’euros). Le reste est réparti entre les projets culturels (32 millions d’euros) et sociaux (21 millions d’euros). "La croissance de la collecte a été en particulier portée par les secteurs de l’immobilier et des énergies renouvelables, auxquels s’identifient de plus en plus d’épargnants pour accompagner le développement de projets ambitieux", souligne Jérémie Benmoussa, le président de FPF et fondateur de Fundimmo, site de financement participatif dédié à l’immobilier.

L’immobilier demeure le secteur phare du crowdfunding et représente 57 % de la collecte de 2019 (328,3 millions d’euros). Les entreprises liées à l’environnement et aux énergies renouvelables arrivent en deuxième position des secteurs préférés des Français, avec 92,2 millions d’euros collectés.

Arnaud Dumas, @ADumas5


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Assemblee generale AIrbus 2019 Airbus

Crise du Coronavirus : vers un confinement des dividendes versés aux actionnaires

De plus en plus de voix s’élèvent alertant sur les politiques de dividende des entreprises. Les plans massifs d’aides publiques, pour soutenir les sociétés confrontées à la crise du coronavirus, ne doivent pas se retrouver dans la poche des actionnaires. Certains grands groupes ont déjà annoncé...

Ouverture NYSE bourse coronavirus BryanRSmith AFP

[Coronavirus, le jour d’après] Réhumaniser la finance pour changer les paramétrages du trading à haute fréquence

Depuis le 20 février, les bourses mondiales ont perdu en moyenne 30 %, suivant des phases de chutes vertigineuses suivies de temporaires remontées. La cause est le recours massif au trading à haute fréquence, géré par des algorithmes préprogrammés qui surréagissent au moindre signal négatif. Pour y...

Coronavirus : la BCE injecte 750 milliards d’euros pour soutenir l'économie

La Banque Centrale Européenne (BCE) déploie un programme massif d’injection d’argent frais dans l’économie européenne. Un programme d’achat d’actifs d’urgence pandémie de 750 milliards d’euros est lancé jusqu’à la fin de l’année au moins, pour tenter d’aider les entreprises à traverser le choc de...

Gisement petrole CCO

Reclaim Finance, une nouvelle ONG pour tracer les investissements fossiles des banques

Une nouvelle ONG entend remettre la finance au service du climat. Reclaim Finance, fondée par deux professionnels des organisation non gouvernementale et affiliée aux Amis de la Terre France, a vu le jour mi-mars. Elle prévoit de mettre la pression sur les acteurs financiers pour qu’ils sortent des...