Publié le 16 mars 2021

FINANCE DURABLE

Charbon : Axa refuse désormais d'assurer RWE le plus gros émetteur de CO2 d'Europe

Axa devrait cesser d’assurer les opérations de RWE, selon les informations de Bloomberg. Pour l’assureur français, la stratégie de sortie du charbon de l’énergéticien allemand n’est pas assez rapide pour se conformer aux objectifs de l’Accord de Paris. Les stratégies d’exclusion du charbon avaient jusque-là conduit les compagnies d’assurance à refuser d’assurer des projets de développement spécifiques. Axa semble donc franchir une étape supplémentaire en n’assurant plus l’entreprise dans sa totalité.

RWE energies RWE Klaus Gorgen
Malgré ses investissements dans le renouvelable, l'énergéticien allemand RWE continue d'exploiter des centrales à charbon.
@RWE Klaus Gorgen

La décision est radicale. Selon les informations de Bloomberg, Axa a décidé d’arrêter d’assurer l’allemand RWE. Les activités de l’énergéticien, connu pour être le plus grand émetteur de CO2 européen, ne sont pas compatibles avec la politique de sortie du charbon adoptée par Axa en 2017 et remise à jour depuis. RWE a pourtant mis en place un plan de sortie du charbon en vue d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2040. Mais à un rythme jugé trop faible par l’assureur.

L’énergéticien allemand prévoit en effet de fermer toutes ses centrales de production d’électricité à partir de charbon dans les prochaines années. En 2030, il devrait avoir mis hors service près de 6 000 mégawatts d’énergie produite à partir de lignite, ce qui correspond à deux tiers de sa capacité totale. Le reste doit être soldé d’ici 2038, selon la feuille de route établie par RWE.

Beaucoup trop tard pour Axa ! L’assureur français s’est en effet engagé à être totalement sorti du charbon pour ses activités d’assurance et d’investissement d’ici 2030 en Europe et dans les pays de l’OCDE (2040 pour le reste du monde). RWE aura donc huit ans de retard. En application de sa politique charbon, Axa devrait donc arrêter d’assurer toutes les activités de RWE d’ici la fin de l’année, même celles concernant les énergies renouvelables, selon l’article de Bloomberg.

Alerté lors de son assemblée générale

Amundi, la société de gestion d’actifs filiale du Crédit Agricole, avait déjà alerté RWE lors de son assemblée générale de juin 2020 sur la faiblesse de sa feuille de route. Le gérant d’actifs avait adressé une lettre à l’énergéticien pour lui de demander de se conformer aux avis des scientifiques, qui préconisent la date de 2030 pour la sortie du charbon en Europe, afin de rester en ligne avec une trajectoire de réchauffement climatique de 1,5 degré. Visiblement sans succès.

Les assureurs s’en tenaient jusque-là principalement à refuser de couvrir les projets liés au charbon, qu’il s’agisse de projets d’extraction minière ou de centrale à charbon. La mine géante de Carmichael en Australie en est l’un des exemples les plus célèbres, pratiquement tous les assureurs européens s’étant engagés à ne pas assurer ce projet développé par l’indien Adani. 

Axa franchit donc une étape supplémentaire, en ne se limitant pas aux seuls projets charbon d’une entreprise, mais en étendant son exclusion à l’entreprise dans son ensemble. Une étape qui pourrait faire mal à des entreprises comme RWE. "Les grands assureurs comme Axa sont essentiels pour les énergéticiens et sont difficiles à remplacer", remarque Sébastien Roetters, militant spécialisé dans l’énergie de l’ONG Urgewald. De son côté, Insure our future écrit sur son compte Twitter : "maintenant, tous les assureurs doivent suivre l’exemple d’Axa et se tenir éloigné de RWE".

Arnaud Dumas, @ADumas5


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


Pour aller plus loin

Axa annonce une stratégie climat globale pour pousser les industriels vers la transition bas carbone

Au cours d’un événement organisé en marge du Climate Finance Day, Axa a dévoilé de nouveaux engagements pour renforcer sa stratégie climat. Alignement des portefeuilles sur une trajectoire à 1,5 degré, sortie totale du charbon, renforcement des investissements verts… Les annonces de...

Pandémies, changement climatique et cyberattaques… Les trois principaux risques qui pèsent sur la planète

C'est un classement chamboulé par l'arrivée du Covid-19 que vient de publier Axa. Comme chaque année, l'assureur établit un classement des risques qui pèsent sur le monde. Fin 2020, c’est le risque pandémique qui a bondi, prenant la tête du classement, devant le climat et les...

RWE, premier émetteur de CO2 en Europe, vise la neutralité carbone en 2040

La neutralité carbone à l’horizon 2050, voire 2040, est une ambition affichée par de plus en plus d’industriels. Mais c'est la surprise quand celle-ci provient de RWE, l’énergéticien le plus émetteur de gaz à effet de serre en Europe. Le groupe engage pour les 20 ans à venir une transition...

Une pétition appelle l’Europe à sortir du Traité sur la charte de l’énergie qui "protège les pollueurs"

Plusieurs organisations lancent une pétition pour demander la sortie collective de l'Union européenne du Traité de la Charte Energie (TCE). Un traité peu connu, qui pour les ONG et la nouvelle enquête publiée par le collectif de journaliste Investigate Europe freine la transition...

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Froid texas Ron Jenkins GETTY IMAGES NORTH AMERICA Getty Images via AFP

Le coût des catastrophes naturelles atteint des sommets... et inquiète les assureurs

Les événements climatiques du premier semestre 2021 auront causé près de 40 milliards de dollars de dommages assurés, selon une étude de Swiss Re. L’enchaînement de tempêtes, inondations, grêle, etc., en raison du dérèglement climatique fait monter le prix de ces catastrophes naturelles, qui...

Paiement monnaie CCO

Le jour où les citoyens ont imposé les monnaies locales en Europe

Dans les années 2020, les citoyens ont décidé de reprendre en main la finance, en se réappropriant leur monnaie. Les systèmes de paiement locaux se sont multipliés, puis généralisés, au point qu’en 2033, les banques centrales ont décidé d’intervenir pour valider et régulariser les monnaies locales....

Banque centrale europenne Christine Lagarde Martin Lamberts ECB

La Banque centrale européenne va prendre en compte la surchauffe climatique

Dôme de chaleur en Amérique du Nord et gouttes froides en Europe matérialisent le risque climatique. Il pèse sur les entreprises sans qu’on sache très bien comment, à l’exception du secteur pétrolier. Pour le savoir la Banque centrale européenne dirigée par Christine Lagarde a annoncé, à la surprise...

Bridge siege social du Groupe Orange Orange

Orange veut développer l’impact sociétal et environnemental de ses investissements dans les start-ups

Dans le cadre de la politique RSE d'Orange, sa filiale d'investissement va prendre des participations au capital de startups qui génèrent des impacts positifs dans les domaines sociaux ou environnementaux. Le plan stratégique du groupe ambitionne de réduire son empreinte climatique et favoriser...