Publié le 27 septembre 2017

FINANCE DURABLE

Christiana Figueres met au défi la communauté des PRI d’investir 700 milliards de dollars dans les énergies propres d’ici 2020

Lors de la conférence PRI in Person à Berlin, Christiana Figueres, l’une des grandes architectes de l’Accord de Paris, a appelé la communauté financière engagée à investir 1 % de leurs actifs dans les énergies propres d’ici 2020. Cela représente un montant de 700 milliards de dollars.

Cinq jours après le début des négociations Christiana Figueres la secrétaire exécutive de la CCNUCC insiste toujours sur la place du financement d
Christiana Figueres fut à la manoeuvre pour obtenir l'accord de Paris. Aujourd'hui, elle met au défi la finance d'investir réellement dans la transition énergétique.

Du 25 au 27 septembre se tenait la conférence PRI in Person à Berlin. Les PRI (Principes pour l'Investissement Responsable) ont été lancés par les Nations Unies en 2006. Il s'agit d'un engagement volontaire qui s'adresse au secteur financier et incite les investisseurs à intégrer les problématiques Environnementale, Sociale et de Gouvernance (ESG) dans la gestion de leurs portefeuilles. À cette occasion, Christiana Figueres, ancienne secrétaire de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, a mis au défi toute la communauté réunie.

Dans un message vidéo, elle a lancé le Low-Carbon Challenge ("le challenge bas carbone"). Elle invite les signataires des PRI, qui gèrent environ 70 000 milliards d’actifs, à s’engager à ce que 1 % de leur portefeuille soit investi dans les énergies "propres et renouvelables" d’ici 2020. Cela représente un montant global de 700 milliards d’euros. "Mes amis, tel est mon défi", lance-t-elle à la communauté.

 

2020, dernier rendez-vous avant des dégâts irréversibles

Si l’une des architectes de l’Accord de Paris vise la date de 2020, c’est-à-dire demain, ce n’est pas par hasard. Celle-ci a lancé l’initiative Mission 2020. Son message est qu’il faut infléchir la courbe du réchauffement avant cette date, faute de quoi les conséquences du changement climatique deviendront irréversibles. "Nous manquons de temps pour des actions progressives", tranche-t-elle. Aussi, pour ne pas perdre de temps, elle propose aux futurs participants du Low-Carbon Challenge de présenter leur contribution lors de la prochaine conférence PRI in person en septembre 2018 à San Francisco.

Cet investissement de 700 milliards de dollars conduirait à "décarbonner près de mille milliards de dollars par an à partir de 2020", s’enthousiasme-t-elle. Elle considère qu’il s’agit là du point de départ pour amorcer le financement de la transition énergétique globale. "Une telle action mettrait un F majuscule à la responsabilité fiduciaire (…). Cela donnerait aux investisseurs une chance de devenir réellement les protecteurs de l’économie globale dans les quelques années à venir", ajoute-t-elle.

Seulement 287 milliards de dollars investis dans les greentechs en 2016

Dans une étude publiée en septembre, Novethic en partenariat avec les PRI, souligne que 74 % des investisseurs institutionnels indiquent agir sur le changement climatique et le percevoir comme une des principales tendances de long terme, soit une augmentation de 8 % par rapport à 2016. Cependant, cela ne se traduit pas par un montant significatif d’actifs sous gestion mobilisés en faveur des investissements bas-carbone.

Seulement 53 % d’entre eux ont déjà réalisé des investissements bas-carbone ou climatiquement résilients. Ainsi, seulement 287,5 milliards de dollars ont été investis dans les énergies vertes en 2016 selon Bloomberg New Energy Finance, alors que Mission2020 estime que plus de 800 milliards de dollars sont nécessaires chaque année.

Ludovic Dupin, @LudovicDupin


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Pourtant opposé à la spéculation, le Vatican a pris de gros risques en Bourse

La doctrine de l’Église était pourtant claire : les couvertures de défaillance, ces produits financiers très spéculatifs, ne sont pas éthiques. Une enquête du Financial Times a pourtant révélé qu’une administration du Vatican avait investi dans de tels contrats, spéculant sur la faillite de Hertz,...

Smartphone appli BNP CCO

BNP Paribas propose à ses clients de calculer l’empreinte carbone de leurs dépenses

En s’associant avec la jeune pousse Greenly, BNP Paribas permet à ses clients de mesurer l’empreinte carbone de leur consommation. Intégrée à l’application bancaire, la solution de Greenly détermine le volume d’émission de gaz à effet de serre de chaque ligne de dépense affichée sur les relevés de...

Pompage petrole CC0

Les exclusions de projets pétroles et gaz les plus controversés annoncent un mouvement plus large

Une étude publiée le 20 octobre par l’institut australien IEEFA spécialiste de l’analyse économique et financière du secteur de l’énergie, a passé au crible les politiques de 50 investisseurs de poids qui excluent les sables bitumineux et le forage gazier en Arctique. Leurs conclusions : un exode...

Nikola refuse1 NikolaMotor

Nikola Motor, "l’autre Tesla", s’effondre en Bourse sur fond de promesses technologiques douteuses

Le cours de Bourse de Nikola Motor est descendu aussi vite qu’il était monté. La startup américaine cotée au Nasdaq depuis juin a fait l’objet d’un rapport à charge d’un investisseur. Celui-ci démonte toutes les promesses sur la technologie et sur l’existence même de prototypes du fondateur de la...