Publié le 26 novembre 2018

FINANCE DURABLE

Des principes pour responsabiliser l’activité bancaire lancés à Paris

28 grandes banques mondiales, réunies à Paris sous l’égide des Nations Unies, ont adopté des règles communes pour responsabiliser leur secteur. Il s’agit de s’aligner avec l’Accord de Paris, d’avoir une politique responsable envers les clients ou encore de consulter les parties prenantes.

Les principes pour un secteur bancaire responsable ont été lancés le 26 novembre à Paris.
@ACHT

Après les Principes pour l’Investissement Responsable (PRI), les Principes pour l’Assurance Durable (PSI), l’initiative pour une finance à impact positif, voici venu le temps des Principes pour un secteur bancaire responsable (Principles for Responsible Banking). Ceux-ci ont été dévoilés le 26 novembre lors de la réunion annuelle de l’Initiative Finance du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (UNEP FI), organisée à Paris en même temps que le Climate Finance Day (CFD).

Ces principes sont d’ores et déjà endossés par 28 banques dont les Françaises BNP Paribas et Société Générale. Toutes ont dorénavant six mots d’ordre : aligner leurs activités avec l’Accord de Paris et les Objectifs de Développement Durable (ODD), favoriser leurs impacts positifs et minimiser leurs impacts négatifs, avoir une politique responsable envers leurs clients (particuliers, entreprises et investisseurs institutionnels), consulter leurs parties prenantes, prendre des engagements ciblés et publics et rendre compte de leur avancée.

L’engagement du secteur financier aura donc généré, en quelques années, une multiplicité de principes et d’initiatives, signés la main sur le cœur par des dirigeants qui viennent en personne témoigner. Sur la scène du Palais Brongniart, ils étaient neuf dont une femme : Munkhtsetseg Chultem qui dirige la banque mongole Golomt Bank.

Traquer les promesses non tenues

Trois ans après la première vague d’engagements, s’ouvre le temps de rendre des comptes. C’est en tous cas la tonalité des interpellations venues non seulement des ONG environnementales qui distribuaient subrepticement des tracts sur leur rapport dénonçant les investissement charbon des banques françaises, mais aussi du ministre de l’Économie et des finances. Bruno Le Maire s’est engagé à traquer les promesses non tenues des banques sur le financement de la transition. Il a annoncé vouloir commencer par une convocation au ministère avant une éventuelle régulation !

Sur la scène, seul Peter Blom, dirigeant de Triodos, banque dédiée au financement de l’économie durable, pouvait se vanter d’avoir à son bilan un tiers d’investissement dans des énergies renouvelables. De son côté, Fréderic Oudea, PDG de la Société Générale, a justifié les financements charbon en Inde ou en Afrique afin de permettre une transition énergétique à terme.

Pourtant comme l’a rappelé TP Nchocho, directeur de la banque sud-africaine de développement agricole : "En Afrique, nous voyons déjà les impacts du changement climatique. Dans mon pays nous avons connu une sécheresse terrible suivie d’inondations non moins terribles". Il s’agit donc bien d’adaptation urgente sur le continent qui concentre la majorité des pays les plus vulnérables. La transition douce des principes volontaires n’est sans doute pas à la hauteur de l’urgence climatique.

Anne-Catherine Husson-Traore,  @AC_HT, Directrice générale de Novethic


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Davos world economic forum 2020 WEF

Davos 2020 : Paris et Berlin s'allient à BlackRock pour investir 500 millions de dollars dans la transition des pays émergents

L’Agence français de développement, le ministère allemand de l’Environnement et des fondations privées s’associent à l’Américain BlackRock pour développer un Climate Finance Partnership. Ensemble, ils veulent investir 500 millions de dollars dans des projets d’infrastructures vertes dans les pays...

MarkCarney et BorisJohnson UKprimeminister

COP26 : le gouverneur de la Banque d'Angleterre Mark Carney devient conseiller de Boris Johnson pour verdir la finance

Il a été nommé envoyé spécial pour l’action climatique des Nations-Unies en décembre dernier. Cette fois, Mark Carney vient d’être appelé par Boris Johnson dès qu’il aura terminé son mandat à la tête de la Banque d’Angleterre pour l’aider à mettre en place la COP 26 qui se tiendra à Glasgow en...

Larry Fink veut engager BlackRock, le plus grand gestionnaire d'actifs au monde, vers des investissements plus durables

Le réchauffement climatique est l’une des crises les plus importantes de notre temps, selon Larry Fink. Dans sa lettre annuelle à ses clients, le PDG de BlackRock annonce vouloir renforcer sa part d’investissements durables et sa volonté de pousser les entreprises vers un modèle bas carbone, quitte...

Syndicat RATP BlackRock Retraite

Le spectre de la "finance ennemie" revient hanter la réforme des retraites

Le mouvement contre la réforme des retraites est en train de muter vers une attaque en règle de la finance concrétisée par l’irruption de grévistes dans les locaux de BlackRock à Paris. Les gilets jaunes avaient pris les agences bancaires pour cible, les cheminots visent la plus grosse société de...