Publié le 12 mars 2020

FINANCE DURABLE

Coronavirus : La BCE débloque 120 milliards d’euros pour soutenir l’économie

La propagation du Coronavirus menace de nombreuses entreprises, particulièrement les plus petites. Pour les aider à passer la crise, la Banque centrale européenne (BCE) annonce un train de mesures monétaires permettant de garantir leur financement. Parmi elles, une enveloppe de 120 milliards d’euros permettant aux banques de continuer à accorder des prêts aux entreprises et aux ménages.

Christine Lagarde, Présidente de la Banque centrale européene, a annoncé plusieurs mesures pour soutenir l'économie.
@BM

C’est au tour de la Banque centrale européenne (BCE) de réagir à la crise économique engendrée par la propagation du Coronavirus. L’institution européenne a annoncé, à l’occasion de la réunion du 12 mars du conseil des gouverneurs des banques centrales de la zone euro, plusieurs mesures en vue de préserver le financement de l’économie. Mais, contrairement aux annonces de la Federal Reserve américaine (Fed) du 3 mars, elle a choisi de ne pas abaisser ses taux directeurs, déjà très bas.

La BCE a opté pour des mesures permettant de répondre au risque de tensions dans l’économie réelle. Une enveloppe de 120 milliards d’euros sera ainsi débloquée jusqu'à la fin de l’année, pour racheter des obligations sur les marchés, notamment des dettes d’entreprises. Cette mesure vise à apporter de l’oxygène aux banques détentrices de ces obligations, pour leur permettre de continuer de prêter de l’argent aussi bien aux ménages qu’aux entreprises.

Faciliter l’accès au crédit

L’organisation présidée par Christine Lagarde veut également assouplir les conditions d’accès au crédit, notamment pour les petites et moyennes entreprises. Elle va pour cela augmenter ses prêts ciblés aux banques, avec des conditions particulièrement avantageuses. Les banques auront ainsi accès à de nouvelles poches de liquidités pour faire crédit aux entreprises les plus impactées par la crise du Coronavirus. Cette mesure, qui devrait durer jusqu’en juin 2021, vise à éviter les faillites en série d’entreprises.

Pour Christine Lagarde, ces annonces sont pour l’instant préventives. "Nous ne voyons pas de tensions sur les marchés ou de manque de liquidité, assure-t-elle. Mais ces mesures fourniront un rempart à l’économie si besoin." L’économie réelle, elle, est déjà bel et bien touchée par l’épidémie, tant du fait des ruptures de chaîne d’approvisionnement, que des mesures de mise en quarantaine. La BCE a ainsi révisé à la baisse sa prévision de croissance de la zone euro à 0,8 % pour 2020, contre 1,1 % estimés en décembre dernier.

Christine Lagarde a par ailleurs rappelé l’importance d’une stratégie budgétaire coordonnée entre les gouvernements de la zone euro et par les différentes institutions européennes. Les chefs de gouvernements se sont réunis le 10 mars pour coordonner leur action. Ils ont notamment décidé la création d’un fonds de 25 milliards d’euros pour soutenir les secteurs vulnérables de l’économie.

Arnaud Dumas, @ADumas5


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


Pour aller plus loin

Bourses, énergie commerce... le coronavirus contamine l’économie mondiale

[Actualisé le 17 mars] Des entreprises à l’arrêt, des cours de bourse qui plongent, la chaîne d’approvisionnement mondiale qui se grippe, des États qui se confinent… Alors que l’épidémie de Covid-19 s’étend dans le monde, la croissance économique est revue à la baisse. États et...

[Infographie] Le coronavirus met en lumière notre extrême dépendance à la Chine

La France est très liée à la Chine pour les importations de produits informatiques, l'électronique, le textile et les chaussures. Mais les importations de ces biens commencent à fléchir au profit de secteurs plus stratégiques tels que l’automobile, l’aéronautique et les médicaments....

Coronavirus : l’Union européenne veut mettre fin aux "vols fantômes"

Pour conserver leur créneau sur les aéroports, les avions doivent utiliser au moins 80 % de ce qui leur est alloué. Mais nombre d’entre eux sont inutiles alors que le trafic est en chute libre en raison de l’épidémie de coronavirus Covid-19. Aussi les compagnies se retrouvent obligées de...

Coronavirus : face au risque de récession, les banques centrales sont contraintes de se mettre au chevet de l’économie mondiale

La banque centrale américaine, la Fed, a annoncé une baisse surprise de ses taux directeurs. La Banque du Japon fait tourner la planche à billet. L’Europe réfléchit à des mesures monétaires et budgétaires. Les banques centrales emploient tous les outils à leur disposition pour tenter...

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Siege Banque Mondiale Washington WorldBank

Allègement de la dette des pays pauvres contre investissements verts : l'idée venue du FMI et de la Banque Mondiale

Les pays à faibles revenus se retrouvent pris en étau d’une dette trop élevée et de la nécessité de réaliser des investissements verts pour assurer l’avenir de leur pays. La Banque Mondiale et le Fonds monétaire international (FMI) ont monté un groupe de travail pour tenter d’apporter une réponse...

Emissions CO2 Olivier Moal

43 grandes banques s’allient pour atteindre la neutralité carbone d'ici 2050

Les banques sont souvent pointées du doigt pour leurs financements à des projets qui ne vont pas dans le sens de la transition énergétique. Celles-ci sont bien décidées à donner des gages en lançant une initiative pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Les assureurs préparent une annonce...

European Commission CCO

Taxonomie européenne sur les activités vertes : pourquoi tout le monde en parle

La Commission européenne doit publier les détails de la taxonomie des activités vertes. Ces décrets d’application, dits actes délégués, permettront de définir ce qu’est, en Europe, une activité contribuant à l’atténuation du réchauffement climatique. Les milieux d’affaires sont en train de s'emparer...

Declin energies fossiles

Une coalition de sept pays européens veut supprimer tout soutien pour les énergies fossiles à l'export

Sept pays européens veulent interdire le soutien public aux projets liés aux énergies fossiles. France, Allemagne, Royaume-Uni, Danemark, Espagne, Pays-Bas et Suède lancent la coalition "Export Finance for Future" dans laquelle ils s’engagent à refuser les garanties publiques pour les projets...