Publié le 08 novembre 2017

FINANCE DURABLE

COP23 : HSBC oriente 100 milliards de dollars vers la finance durable et s’écarte du charbon

À l’occasion de la COP23, HSBC va réorienter 100 milliards de dollars vers le développement durable d’ici 2025. En parallèle, la banque s’engage à s’alimenter en énergies renouvelables, à suivre les recommandations de la TCFD sur le reporting climat et à désinvestir du charbon.

HSBC va mobiliser 100 milliards de dollars d'ici 2025 en faveur de la lutte contre le changement climatique.
HSBC

À l’occasion de la COP23 qui a ouvert ses portes le 6 novembre à Bonn en Allemagne, la plus grande banque européenne a décidé de prendre une position forte en faveur du climat. Elle "s'engage à investir 100 milliards de dollars sur les financements et placements durables d'ici 2025", explique l’établissement dans un communiqué.

"L'engagement de 100 milliards de dollars que nous annonçons aujourd'hui témoigne du défi de taille que le passage à un avenir à faible émission de carbone représente. Nous sommes déterminés à devenir le partenaire mondial de choix des secteurs public et privé et de les accompagner dans cette transition", explique Stuart Gulliver, directeur général de HSBC.

Il ajoute que "au cours des dernières années, la Banque a joué un rôle déterminant dans l'élaboration de normes volontaires pour les émetteurs d'obligations vertes et sociales, elle a effectué sa propre émission d'obligations vertes d'une valeur de 500 millions d'euros".

Au-delà de cet engagement financier, la banque annonce quatre autres mesures. La première est de "s'approvisionner à 100 % en électricité renouvelable d'ici 2030". Elle précise un objectif intermédiaire de 90 % en 2025.

Plus de financement des centrales à charbon

Le deuxième est de "réduire son exposition au charbon et gérer activement la transition d'autres secteurs à forte teneur en carbone. Pour ce faire, la Banque cessera, entre autres, de financer de nouvelles centrales au charbon dans les pays développés et des mines de charbon thermique à l'échelle mondiale".

Le troisième est "d’adopter les recommandations du Task Force on Climate-related Financial Disclosures (TCFD) afin d'accroître la transparence". Le TCFD,  groupe de travail mis en place par le Conseil de stabilité financière du G20, propose aux entreprises des lignes directrices de reporting sur le climat. Le quatrième consistera à "mener et orienter le débat sur le financement et les placements durables, notamment en faisant la promotion de définitions et de normes pour l'ensemble du secteur".

Plus que la COP23, cette annonce fait surtout écho au sommet climat du 12 décembre à Paris, le One Planet Summit. Présenté publiquement mardi 7 novembre, celui-ci a pour objectif de "verdir la finance" et "accélérer la mobilisation des moyens financiers publics et privés", selon l’Élysée. 100 dirigeants mondiaux et 2000 participants y sont attendus. Le gouvernement français souhaite "créer des coalitions d’acteurs publics, privés, d’ONG et du monde de la recherche, pour mobiliser les financements existants et en faire émerger de nouveaux".

Ludovic Dupin, @LudovicDupin


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Smartphone appli BNP CCO

BNP Paribas propose à ses clients de calculer l’empreinte carbone de leurs dépenses

En s’associant avec la jeune pousse Greenly, BNP Paribas permet à ses clients de mesurer l’empreinte carbone de leur consommation. Intégrée à l’application bancaire, la solution de Greenly détermine le volume d’émission de gaz à effet de serre de chaque ligne de dépense affichée sur les relevés de...

Pompage petrole CC0

Les premières exclusions du pétrole et gaz, premier signe d’un retrait massif à venir des investissements dans les fossiles

Une étude publiée le 20 octobre par l’institut australien IEEFA spécialiste de l’analyse économique et financière du secteur de l’énergie, a passé au crible les politiques de 50 investisseurs de poids qui excluent les sables bitumineux et le forage gazier en Arctique. Leurs conclusions : un exode...

Nikola refuse1 NikolaMotor

Nikola Motor, "l’autre Tesla", s’effondre en Bourse sur fond de promesses technologiques douteuses

Le cours de Bourse de Nikola Motor est descendu aussi vite qu’il était monté. La startup américaine cotée au Nasdaq depuis juin a fait l’objet d’un rapport à charge d’un investisseur. Celui-ci démonte toutes les promesses sur la technologie et sur l’existence même de prototypes du fondateur de la...

FINANCEMENT ODD

5 ans des Objectifs de développement durable (ODD) : quelles solutions pour accélérer les financements

Il y a cinq ans, l’ONU adoptait les Objectifs de Développement durable, soit 17 priorités environnementales, sociales et économiques pour 2030. Mais aujourd'hui, le compte n’y est pourtant pas. Seuls 2 500 milliards d'euros sont mobilisés chaque année alors que 5 000 à 7 000 seraient nécessaires. Et...