Publié le 28 novembre 2018

FINANCE DURABLE

Au Climate Finance Day 2018, Brune Poirson appelle le monde financier à sauver le climat, la biodiversité... et les gilets jaunes

Lors du troisième Climate Finance Day le mercredi 28 novembre, Brune Poirson, secrétaire d’État au ministère de la Transition énergétique, a appelé à ce que la finance climat devienne la finance traditionnelle. Selon elle, ce domaine doit s’emparer des sujets climatiques, de la biodiversité mais aussi de la fracture sociale, incarnée par les gilets jaunes.

Brune Poirson CFD2018 ParisEuroplace
Devant le Climate Finance Day 2018, Brune Poirson, secrétaire d'État au ministère de la Transition écologique, a appelé à faire de la finance climat la finance traditionnelle.
@ParisEuroplace

Ce 28 novembre, Paris accueillait le troisième Climate Finance Day (CFD). C'est la secrétaire d'État Brune Poirson qui est venue à la tribune pour saluer le monde financier engagé pour le climat. Cette dernière a appelé, trois ans après la signature de l'Accord de Paris, a allé "plus loin et plus vite".

"La finance n'est pas un ennemi. La finance n'est pas un ami. La finance est un outil", lance-t-elle. Citant le rapport d'Oxfam qui montre que les banques françaises financent plus les énergies fossiles que les renouvelables, elle se dit choquée. "Aujourd'hui, nous trouvons inacceptable que les banques aient financé l'esclavage. Demain, j'espère que ma fille trouvera inacceptable que les banques aient financé les énergies fossiles".

D’une niche à la finance traditionnelle

En matière d’énergie, elle n’hésite pas à demander l’aide des investisseurs. "Le Président a lancé un plan massif de soutien aux énergies renouvelables (71 milliards d'euros, ndr), mais nous aurons besoin de votre argent et de vos innovations financières", explique-t-elle. "Nous avons besoin de vous, nous avons besoin de milliards (We need you ! We need trillions)", martèle-t-elle, en faisant référence au premier slogan du CFD "Shift the Trillions".

Au-delà des sujets de transition énergétique, la ministre souhaite que "la finance climat devienne la finance traditionnelle". Pour elle, ce domaine, "qui n’est plus une niche", doit étendre son horizon. "La biodiversité et la nature sont les nouvelles frontières de la finance climat. Oui c’est difficile. Oui, il faut un nouveau business model et une nouvelle expertise. Mais c’est la condition de notre survie", prévient-elle.

Embarquer les gilets jaunes dans la transition écologique

À travers ce membre de l'exécutif, ce sont aussi les gilets jaunes qui se sont invités dans le grand auditorium du Palais Brongniart où se tenait la conférence. Pour la secrétaire d'État, ces manifestants illustrent ceux que la finance répulse. "Quand je parle à des gilets jaunes, ils me disent qu’ils haïssent la finance. Nous avons besoin de créer de la confiance (en étant) des pionniers d'une finance climat qui se soucie de la justice sociale".

Selon elle, "nous devons trouver des solutions (financières) innovantes pour embarquer les gilets jaunes dans la transition écologique". Reste encore à trouver lesquelles. La veille, lors de son discours sur la politique énergétique de la France, Emmanuel Macron a déjà fait appel aux banques afin qu’elles participent à l'effort de transition énergétique auprès des particuliers, notamment en matière de conversion vers des véhicules moins polluants.

Ludovic Dupin, @LudovicDupin


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

NGFS Carney villeroydeGalhau Elderson banque de France

Verdir le système financier : une nouvelle mission pour les banques centrales

La lutte contre le changement climatique peut faire des miracles. Elle est non seulement capable de transformer des banquiers centraux en apôtres de l’environnement mais ramène aussi la régulation prudentielle à des considérations concrètes sur les risques financiers liés au climat. C’est ce qu’a...

Rupture barrage Brumadinho Vale Bresil 25 janvier 2019 Douglas Magno AFP

Après la rupture du barrage minier au Brésil, les investisseurs posent un ultimatum aux compagnies minières

Après la rupture du barrage de Vale qui a causé la mort de centaines de personnes en janvier, les investisseurs internationaux demandent des comptes à l’industrie minière. Une centaine d’entre eux ont envoyé une lettre à 683 compagnies minières leur demandant des informations précises sur leurs...

Finance verte iStock jwohlfeil

Dans un contexte morose, les fonds durables attirent de plus en plus d’investisseurs

La finance durable continue de progresser à un rythme plus rapide que le reste du marché. L’indicateur Novethic dénombre 488 fonds responsables, dont 147 fonds thématiques. Ces derniers, qui revendiquent un impact sur la société, font le plus recette : leur encours progresse de 18 % en 2018. Mais...

Ecolabel europeen Pogonici

L’investissement responsable teste la diffusion de masse : attention au crash test !

L’investissement responsable se développe à grande vitesse et commence à infuser dans le reste de la finance. Le pari est pourtant loin d’être gagné. La disparité des appellations en rend la lecture particulièrement complexe tant pour les épargnants que pour les commerciaux chargés de leur vendre...