Publié le 17 mai 2018

ENVIRONNEMENT

Néonicotinoïdes : la justice européenne déboute Bayer et choisit de protéger les abeilles

Le Tribunal de l'Union européenne a confirmé jeudi 17 mai les restrictions d'utilisation imposées en 2013 à trois néonicotinoïdes, des insecticides considérés comme nocifs pour les abeilles, qui étaient contestées par les fabricants Bayer et Syngenta.

Abeilles Bayer Syngenta lev olson
Le tribunal de l'Union européenne a confirmé l'interdiction des néonicotinoïdes, néfastes aux abeilles.
@levOlson

Sans même attendre cette décision de la justice européenne, l'Union européenne avait décidé fin avril d'élargir cette première interdiction portant sur les trois substances - clothianidine, thiaméthoxame et imidaclopride - à toutes les cultures en plein champ et non plus seulement aux cultures sous serre.

En 2013, l'Union européenne avait dans un premier temps imposé des restrictions d'usage. Les deux géants des pesticides dont les produits étaient directement concernés, le Suisse Syngenta et l'Allemand Bayer, demandaient l'annulation de cette décision, le premier réclamant également une indemnité d'au moins 368 millions d'euros. Le moratoire partiel s'appliquait aux cultures qui attirent les abeilles (comme le maïs, le colza oléagineux ou le tournesol) sauf quelques exceptions.

Une alerte de l’Efsa

Le Tribunal a rejeté "dans leur intégralité" les recours de Bayer et Syngenta. Il se base sur des études qui soulevaient des "préoccupations" sur les conditions d'approbation des néonicotinoïdes, alors que l'UE s'était dotée de règles de protection des abeilles afin de sauvegarder leur rôle de pollinisateurs pour la flore et les cultures arables.

Une première évaluation de l'Efsa, l'Agence européenne pour la sécurité des aliments, avait déclenché en 2013 les premières restrictions. L'agence, basée à Parme, a ensuite confirmé son opinion à la fin du mois de février cette année, venant conforter la volonté de Bruxelles d'élargir l'interdiction. "Les risques constatés par l'Efsa justifiaient la conclusion selon laquelle les trois substances en question ne satisfaisaient plus aux critères d'approbation", explique le Tribunal dans un communiqué.

La Rédaction avec AFP


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

[INFOGRAPHIE] Tandis que les abeilles meurent, la France importe du faux miel

Confrontée au déclin du nombre d'abeilles, la production de miel français a considérablement chuté. Pour répondre à la demande, le pays importe les trois-quarts du miel consommé dans l'Hexagone, principalement depuis la Chine qui a augmenté sa production de 198 % en 5 ans. Or, elle est...

L’Europe interdit trois néonicotinoïdes tueurs d’abeilles

Malgré l'intense lobbying des géants des pesticides comme Syngenta et Bayer, les États européens viennent d'approuver l'interdiction des trois néonicotinoïdes très dangereux pour les abeilles. Une décision saluée par les associations environnementales. 

Face à l'extinction des abeilles, Walmart mise sur des robots pollinisateurs

Le géant américain Walmart entrevoit une faille dans son business model : l'extinction des abeilles. Ces dernières pollinisent un tiers de la nourriture que nous mangeons. Pour remédier à ce problème, il a déposé un brevet concernant des abeilles robotisées capables de détecter le pollen...

Néonicotinoïdes : les abeilles, véritables lanceuses d’alerte sur la destruction de la biodiversité

Chaque année, 30 % des colonies d'abeilles disparaissent, contre 5 % il y a 20 ans. En cause, notamment, les néonicotinoïdes. Ces pesticides seront interdits par la loi française à partir de septembre 2018, mais avec des possibilités de dérogations. 135 députés et sénateurs se mobilisent...

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Tigre blanc photomaru

[Science] Biodiversité : le CNRS pointe du doigt l’inaction des gouvernements malgré les alertes des scientifiques

Si la biodiversité connaît un recul accéléré, ce n'est pas faute de connaissances scientifiques mais plutôt d'actions politiques, souligne une étude du CNRS. Pendant deux ans, deux spécialistes du centre de recherche ont décortiqué 13 000 études parues depuis 15 ans dans les principales revues...

Blackfish

Orques maltraités : SeaWorld condamné à 4 millions de dollars d'amende pour avoir trompé ses investisseurs

Le groupe SeaWorld Entertainment et son ancien directeur général devront payer respectivement quatre et un millions de dollars d'amende pour avoir minimisé auprès des investisseurs l'impact du documentaire "Blackfish", qui dénonçait le traitement des orques en captivité, ont annoncé mardi les...

Ruches urbaines danger pour les abeilles sauvages

Les ruches en villes, un danger pour les abeilles

Mettre des ruches sur les toits des bâtiments n'est pas forcément une bonne idée. Les ruches urbaines participent à l'expansion des abeilles domestiques mais représentent à terme un danger pour les abeilles sauvages, pourtant pilier de la biodiversité grâce à leur rôle de pollinisateurs.

Oceans recif coralliens pixabay

Un traité international juridiquement contraignant pour sauver les océans en négociation à l'ONU

Les Etats membres de l'ONU donnent le coup d'envoi ce 4 septembre à deux semaines de négociations destinées à préparer un traité international contraignant sur la haute mer. Des négociations qui doivent durer deux ans. Objectif : protéger la biodiversité marine et éviter que les océans ne se...