Publié le 22 juin 2018

ENTREPRISES RESPONSABLES

Performance extra-financière : Schneider Electric, Peugeot et Sanofi au sommet, selon ISS-Oekom

12 entreprises françaises sont intégrées dans le classement annuel des grandes entreprises mondiales considérées comme les plus performantes en matière de performance ESG (environnemental, social et gouvernance). Un classement réalisé par l’agence de notation extra-financière ISS-Oekom, au sein duquel les Schneider, Peugeot, L’Oréal, Valeo ou CNP Assurances se distinguent.

Reporting RSE iStock
La France et l’Allemagne sont les pays qui abritent le plus grand nombre d’entreprises ayant de bonnes performances RSE, suivi par le Royaume-Uni.
istock

La France et l’Allemagne sont les pays qui abritent le plus grand nombre d’entreprises ayant de bonnes performances RSE (Responsabilité sociétale des entreprises), suivis par le Royaume-Uni. C’est l’un des enseignements de l’étude annuelle sur les performances ESG (environnemental, social et gouvernance) des plus grandes entreprises mondiales.

Ce classement est établi annuellement par l’agence ISS-Oekom Research sur la base d’une analyse de 3 900 grandes entreprises. Il distingue un trio de tête d’entreprises par secteurs. Cette année, c’est la France et l’Allemagne qui s'illustrent avec 12 entreprises chacune. En 2017, la France avait toutefois réussi à placer 16 entreprises.

On trouve en première position : Valéo (B-) et Peugeot (C+) pour le secteur automobile, Schneider Electric (B) pour le secteur composants électroniques, Amundi (C+) pour la finance, Sanofi (B-) pour le secteur pharmaceutique ou CNP Assurances (B-) pour les assurances.

Biens de consommation au top, l’immobilier fait flop

Quant aux secteurs les mieux notés, il s’agit des produits ménagers et des biens de consommation (43/100), les établissements et services de soins de santé (41/100) suivi par celui des semi-conducteurs (40/100). En queue de peloton : la distribution (24,5/100) et l’immobilier (23,5/100) ferment la marche.

Si ce classement est toujours scruté par les entreprises pour se comparer, l’agence de notation insiste aussi sur les tendances globales. La part des entreprises les plus performantes, qui représentent 17,2 % du de la part des entreprises analysées, elle stagne, déplore l'agence de notation. Mais parallèlement, "pour la première fois les entreprises démontrant des mesures insuffisantes en matière de RSE sont devenues minoritaires (39,2%)", affirme Julia Haake, responsable de l'investissement responsable chez ISS-Oekom. C'est donc la "classe moyenne" qui occupe désormais la place la plus importante. 

Cette augmentation de la performance globale est due en partie à une amélioration du reporting un peu partout dans le monde. C'est notamment le cas en Europe grâce à la directive européenne sur la transparence extra-financière. Mais l'exigence des entreprises en matière de performance extra-financière des entreprises s'est elle-même améliorée, souligne l’agence de notation.

L’écart se resserre entre pays émergents et développés

Autre donnée intéressante de l’étude : la réduction de l’écart entre la performance des entreprises des pays développés (31,5/100) et celles des pays émergents (21,7/100). Sur certains secteurs comme le secteur pétrolier et gazier, il existe même une grande similarité entre les deux pôles. Des différences sont désormais plus visibles entre l’Europe où le gaz est fortement mis en avant et l’Amérique du Nord, où les énergies fossiles "sales" sont plus exploités.

Enfin, le rapport d’ISS-Oekom évalue également la façon dont les entreprises contribuent aux Objectifs de développement durable (ODD). Sur 2 300 entreprises couvertes, 36 % y contribuent de manière positive par le biais de services éducatif, de service de santé ou de technologie vertes). 22 % y font obstacle (tabac, gaz & pétrole, automobile, alimentation…). Les 42% restants ayant un impact neutre.

Si on se focalise plus précisément sur le climat, les entreprises ne doivent pas ménager leurs efforts. Seuls 5,6 % des entreprises sont considérées comme réellement performantes sur le sujet.

Béatrice Héraud @beatriceheraud 

L’étude et le classement sont disponibles ici.


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Obsolescence programmee seb

[Objectif RSE] Chez Seb, la lutte contre l’obsolescence programmée est moteur d'innovations

Comment mieux diffuser la RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) en interne et dans son écosystème ? Cette question, toutes les entreprises engagées se la posent. Novethic a recensé des bonnes pratiques des grands acteurs économiques, qui ont fait leurs preuves. Cap sur Seb, le leader...

Antoine Frerot Veolia JoelSaget AFP

"L’entreprise n’est prospère que si elle est utile", selon Antoine Frérot, PDG de Veolia

Antoine Frérot est le PDG de Veolia. Face aux enjeux de la pollution, de la mondialisation, de la hausse des inégalités, il assure que les entreprises doivent jouer leur rôle sous peine de mettre en péril leur propre activité. Dans le même temps, il craint que la défiance du public vis-à-vis du...

Dl6ev S M Ws A Ie13t

[Objectif RSE] Chez Veolia, "les amis critiques" questionnent la stratégie de l’entreprise

Comment mieux diffuser la RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) en interne et dans son écosystème ? Cette question, toutes les entreprises engagées se la posent. Novethic a recensé des bonnes pratiques des grands acteurs économiques, qui ont fait leurs preuves. Cette semaine, nous nous...

JLChaussade SDG Pioneer GlobalCompact

[Objectif RSE] Chez Suez, les Objectifs de Développement Durable guident la transformation du groupe

Comment mieux diffuser la RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) en interne et dans son écosystème ? Cette question, toutes les entreprises engagées se la posent. Novethic a recensé des bonnes pratiques des grands acteurs économiques, qui ont fait leurs preuves. Cette semaine nous vous...