Publié le 18 mai 2018

ENTREPRISES RESPONSABLES

RSE : Même pas encore votée, la loi Pacte est déjà en train de transformer les entreprises de l'intérieur

En quelques semaines, le débat sur la loi Pacte, qui vise à transformer le but de l'entreprise, a fait massivement évoluer la position des cadres français. Ceux-ci sont de plus en plus enclins à voir la RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) comme un enjeu stratégique. C’est ce que révèle une étude Viavoice pour HEC Paris, SnO et France info.

Les cadres sont de plus en plus nombreux à envisager la RSE comme une politique stratégique pour l'entreprise. Un effet des débats liés à la loi Pacte ?
@RichVintage

Le débat sur le but de l'entreprise, dans le cadre du projet de loi Pacte (Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises), serait-il déjà en train de faire évoluer les mentalités ? C’est l’analyse que fait HEC Paris dans une étude sur la vision des cadres français en matière de RSE (baromètre entreprise et société). La loi ne sera pourtant présentée en Conseil des ministres que d'ici la deuxième quinzaine de juin. 

La perception de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) a profondément évolué en quelques semaines, notent ainsi les commanditaires du baromètre. Ils se basent sur la dernière édition de janvier 2018. "Depuis le rapport de Nicole Notat et Jean-Dominique Senard préconisant d’inscrire dans le code civil les enjeux sociaux et environnementaux de l’entreprise - et avant la présentation du projet de loi Pacte en Conseil des ministres - les prises de position se multiplient sur ces enjeux, contribuant à faire évoluer les opinions", notent-ils.

Dépasser une vision de la RSE peu ambitieuse

Parmi les grandes évolutions, l’idée selon laquelle "la RSE doit être perçue comme une opportunité économique, car c'est une source d'avantage concurrentiel pour l'entreprise" convainc aujourd’hui 63 % des cadres, en progression de 8 points depuis janvier.

La place concrète de la RSE au sein de l’entreprise évolue également très fortement : 7 cadres sur 10 pensent que celle-ci doit être "intégrée à la stratégie et aux opérations commerciales". C’est 18 points de plus qu’en janvier. "Autrement dit, ce qui n’était hier qu’un point de vue parmi d’autres devient une vision de plus en plus consensuelle et partagée, à la faveur des débats en cours", soulignent les analystes.

Pour Rodolphe Durand, professeur à HEC Paris, et fondateur du Centre Society And Organizations, ces évolutions, particulièrement significatives sur une période aussi courte sont le signe d’"une attente croissante de la part des cadres de dépasser une vision de la RSE peu ambitieuse ou trop accommodante pour inciter les dirigeants à s’engager davantage et de manière plus concrète".

 

Béatrice Héraud @beatriceheraud


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

La loi Pacte devrait entériner la responsabilité sociétale comme socle de l’entreprise du XXIe siècle

Le rapport Notat/Sénard sur l’objet social de l’entreprise remis le 9 mars au gouvernement consacre la RSE (Responsabilité sociétale de l’entreprise) comme le socle de l’entreprise française du XXIe. Un rapport qui a visiblement convaincu le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, qui le...

[Décryptage] Entreprise bienveillante ou contributive ne veut pas dire monde des bisounours

Entreprises à mission, entreprises contributives, mouvement pour une économie bienveillante, économie positive, capitalisme responsable… Depuis quelques mois, ces nouveaux concepts, dont les noms peuvent paraître un peu naïfs, font florès. Faut-il y voir les signes d’une "économie...

Avec la Loi Pacte, Bruno Le Maire veut redéfinir le "capitalisme européen"

Dans une interview accordée aux Echos, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, détaille le contenu de la loi Pacte sur le volet concernant la modification de l’Objet social de l’entreprise. Il repose sur un élément clé : la possibilité pour l’entreprise, d’ajouter une raison d’être à...

Entreprises contributives, à mission ou bienveillantes : de quoi parle-t-on ?

Depuis quelques mois, de nouveaux mouvements voient le jour autour d’une contribution positive des entreprises à la société et au bien commun. Jacques Attali porte depuis quelques années maintenant le concept d’économie positive, Gonzague Blignières et Clara Gaymard viennent de lancer le...

Les PME et la RSE : l'esprit oui, les lourdeurs non !

Les dirigeants de PME et de TPE entretiennent une relation ambigüe avec la responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE). S’ils en partagent largement l’esprit, ils en regrettent les travers administratifs et en questionnent la sincérité, notamment de la part des grands groupes. Ils sont...

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Cannes Lion 2022 ban fossil fuel ads

Poussé par des agitateurs internes, le secteur de la publicité doit se réinventer

Encore une cérémonie bousculée ! Un ancien lauréat du Cannes Lion, grande fête de la publicité, a rendu son trophée pour dénoncer le soutien du festival aux "compagnies fossiles". Sous haute pression concurrentielle, parfois qualifié de verrouillé, le secteur de la publicité doit pourtant réinventer...

Arctic LNG 2 total energies russie novatek ru

Pourquoi TotalEnergies, de plus en plus isolée, s’accroche à la Russie

TotalEnergies est de plus en plus prise à partie pour sa présence en Russie. Des militants ont perturbé une table-ronde à laquelle participait son PDG tandis que deux ONG ont mis en demeure le groupe de cesser ses activités sur place, en s'appuyant sur son devoir de vigilance et le risque de...

Societes a mission CCO

La création du statut d’entreprise à impact, une "bascule" vers un nouveau modèle de capitalisme

Les patrons engagés signataires du "Manifeste pour l'économie de demain", dont la Maif, le groupe Le Bon Coin ou encore La Ruche qui dit oui, militent pour la création d'un statut à impact, à la fois plus contraignant mais aussi doté de contreparties comme des allégements de charges, des accès...

C I O

RSE : Pourquoi les "Chief Impact Officers" sont une bonne nouvelle pour réduire l'empreinte environnementale des entreprises

De plus en plus d’entreprises nomment des "Chief Impact Officers" au sein de leur comité exécutif. Si leurs missions s’apparentent à celle du "directeur développement durable" ou "de la RSE", elles permettent d'aller plus loin en amenant les entreprises à mesurer leurs progrès concrets en matière...