Publié le 11 avril 2018

ENTREPRISES RESPONSABLES

Le bijoutier Chopard vise un approvisionnement en or 100 % certifié éthique dès 2018

La mode responsable touche aussi le luxe. La maison Chopard vient d'annoncer qu'elle s'approvisionnerait en or 100 % éthique à partir de juillet prochain. Une première dans le secteur et un véritable défi, puisqu'aujourd'hui les mines artisanales "responsables", que soutient la marque de luxe, ne permettent de fournir que quelques centaines de kilo de ce minerai précieux.

Chopard soutient notamment des mines aurifères artisanales dans leur labellisation Fairmined.
@Chopard

"Voyage vers un luxe responsable"… Le slogan de la maison Chopard va bientôt devenir réalité. À partir de juillet prochain, le joaillier suisse s’engage à utiliser 100 % d’or éthique dans ses créations. Tout l’or qui sera acheminé dans sa fonderie sera ainsi tracé et certifié "durable". Aujourd’hui, seul 5 % de son or l’est. 

Depuis 2013, Chopard soutient des mines aurifères artisanales en Amérique latine à travers l’Alliance pour une mine responsable (ARM) dans leur processus de labellisation "Fairmined". Sur le même principe que le commerce équitable, le joaillier verse une prime aux artisans leur permettant de travailler dans des conditions décentes, de percevoir une juste rémunération et de réduire l’impact environnemental du processus. 30 000 pièces de joaillerie ou d’horlogerie en or "Fairmined" ont ainsi été produites en cinq ans.

Mais c'est loin d'être suffisant pour couvrir les besoins de la maison suisse. Pour compléter son approvisionnement, Chopard va aussi miser sur le recyclage et se tourner vers l’or certifié par l’association Responsible Jewellery Council (RJC). Créée en 2005, elle rassemble plus d’un millier de sociétés de la chaîne d'approvisionnement de la joaillerie et suscite beaucoup de critiques. 

Un long chemin

"Le RJC s’est positionné comme un leader pour le commerce responsable dans la joaillerie et la bijouterie, mais sa gouvernance, ses normes et son système de certifications comportent des lacunes. Malgré ces défauts, de nombreuses sociétés de joaillerie utilisent cette certification pour présenter leur or et leur diamant comme responsables, ce n’est pas suffisant", souligne l’ONG Human Rights Watch dans un rapport publié en février dernier (1).

Un long chemin reste encore à parcourir pour arriver à un or vraiment responsable. Chopard en est conscient et tente de maîtriser sa chaîne de valeur de bout en bout. Dès 1978, elle intégrait par exemple sa propre fonderie. Outre l’or et les diamants, la maison travaille aussi sur l’approvisionnement responsable en pierres de couleur pour lesquelles il n’existe pour l’instant aucune réglementation.

D'autres joaillers s'engagent aussi pour avoir une production plus responsable. Parmi les Français qui s'appuient sur le label Fairmined, on retrouve ainsi Jem, Paulette à Bicyclette, April Paris, Flore&Zephyr...

Concepcion Alvarez, @conce1

(1) Voir le rapport de Human Rights Watch.


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Deforestation amazonie double en un an Greenpeace

Devoir de vigilance : les entreprises sont de plus en plus poursuivies en justice par des ONG

La France a été le premier pays de l'Union européenne à se doter d'une loi sur le devoir de vigilance obligeant les multinationales à prendre en compte leurs impacts environnementaux et sociaux sur l'ensemble de leurs chaînes de valeur. Deux ans après, onze procédures ont été lancées contre Casino,...

Reporting alphaspirit

Reporting ESG : la France veut faire preuve d’exemplarité au risque de la complexité

Comment traduire la loi Pacte en pratiques environnementales et sociales homogènes des entreprises pour démontrer l’excellence française ? Comment imposer par la loi de nouvelles obligations de reporting sur le climat et la biodiversité aux investisseurs ? Le gouvernement accélère pour rendre plus...

Olivia Gregoire secretaire d E tat Bercy Clarisse Gallois Hans Lucas Hans Lucas via AFP

Le gouvernement lance Impact, une plateforme pour enseigner aux entreprises le reporting extra-financier

Faire des rapports sur des données financières, c’est facile pour une entreprise. Mais reporter son impact environnemental, être transparent sur ses vertus sociales ou mesurer sa gouvernance, un casse-tête pour des milliers de PME qui devront pourtant se prêter à l’exercice dès 2023 selon le droit...

Les écarts salariaux dans les grands groupes deviennent un risque RSE surveillé par les actionnaires

Les rémunérations ahurissantes des dirigeants de grands groupes cotées ne passent plus. Aussi bien aux États-Unis qu’en Europe, les votes contre les rémunérations se sont enchaînés comme jamais lors des premières assemblées générales qui se sont tenues en 2021. En pleine crise sanitaire, quand ces...