Publié le 18 mars 2021

ÉCONOMIE

Une partie de la France renoue avec le confinement et remet l’économie en souffrance

Les taux de contamination remontent en flèche et les hôpitaux sont de nouveaux saturés. Le Premier ministre Jean Castex assure qu’il n’y a pas d’autre alternative que de renouer avec des confinements territorialisés, en particulier en Ile-de-France et dans les Hauts de France. Mais s’il s’agit de freiner l’épidémie, c’est à nouveau l’économie qui va souffrir, avec 110 000 commerces mis à l’arrêt et 1,2 milliard d’euros d’aides supplémentaires par mois.

Jean castex confinement 18 mars MartinBurea Pool AFP
Jeudi 18 mars, Jean Castex a annoncé le reconfinement de 16 départements.
@MartinBureau/Pool/AFP

Un an et un jour après le premier confinement en France, le pays renoue en partie avec celui-ci. À partir de vendredi 19 mars à minuit et pour quatre semaines au moins, 16 départements seront concernés : ceux de l'Ile-de-France, des Hauts-de-France, ainsi que les Alpes-Maritimes, la Seine-Maritime et l'Eure. Si Jean Castex et Olivier Varan arguent qu’il s’agit d’un confinement plus souple, il n’empêche que les déplacements seront de nouveau soumis à attestation, les commerces non-essentiels seront fermés et les déplacements interrégionaux interdits.

Seule bonne nouvelle, l’heure du couvre-feu est reculée d’une heure passant de 18 heures à 19 heures et les déplacements "pour prendre l’air" seront autorisés à 10 kilomètres de son domicile sans limite de durée. "J’ai conscience des efforts que je vous demande ce soir. Mais nous ne pouvons pas laisser ce virus - ou plutôt ces variants - poursuivre sa route sans tout mettre en œuvre pour l’entraver en prenant des mesures pragmatiques et territorialisées", justifie Jean Castex.

1,2 milliard d’aides supplémentaires

C’est un nouveau coup très dur qui va être porté à l’économie puisqu’à elle seule, l’Ile-de-France représente près d’un tiers du PIB français. Cette activité va être mise à l’arrêt ou ralenti, ce qui va grever l’impact du plan de relance de 100 milliards d’euros en cours de déploiement. Selon des données de Bercy, 110 000 commerces (incluant ceux des grandes surfaces déjà fermées) seront mis à l’arrêt dans les 16 départements confinés.

Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie, calcule : "l’impact des nouvelles restrictions sanitaires sur l’économie française est de 0,2 point de PIB annuel. Les mesures de soutien coûteront 1,2 milliard d’euros en plus par mois. Soit 7,2 milliards d’euros en tout par mois". Ce montant supplémentaire se répartit à hauteur de 600 millions pour le fonds de solidarité, 400 millions pour l’activité partielle et 200 millions d’exonérations de charges.

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

IStock @Andrii Yalanskyi

Loi climat : les désaccords entre l’Assemblée nationale et le Sénat discutés en commission

Le projet de loi Climat et résilience est examiné en Commission mixte paritaire le 12 juillet. L'objectif de cette session, qui rassemble sept députés et sept sénateurs, est de trouver un compromis sur un texte commun. Après l’examen des articles par les deux chambres en avril et en juin, des points...

Jean Castex MArtin Bureau AFP

Climat : Le gouvernement enterre le référendum visant à inscrire la protection de l'environnement dans la Constitution

La protection de l'environnement ne figurera pas dans l'article 1er de la Constitution. Le Premier ministre Jean Castex a en effet annoncé le 6 juillet que le référendum sur cette question n'aurait finalement pas lieu. Alors qu'il est essentiel pour la tenue du plébiscite que l'Assemblée nationale...

Abstention elections Sandrine Marty Hans Lucas Hans Lucas AFP

Abstention : quatre pistes à explorer pour remobiliser les électeurs

Aux deux tours des élections régionales 2021, près de deux tiers des électeurs ont décidé de faire l’impasse sur la visite de leur bureau de vote. C’est une vraie crise démocratique. Si l’appel à réformer l’offre politique se fait entendre, on peut aussi repenser la façon de voter. Certains pays ont...

Resultat second tour regionles 2021 Laurence Saubadu Kenan Augeard AFP 01

Les Français ont boudé les Régionales et poussé les Écologistes

Au premier regard, les élections régionales ressemblent à un statu quo. Les exécutifs sortants sont réélus et le rapport de force est maintenu sur la carte de France entre le bleu républicain et le rose socialiste. Mais la progression des listes écolos, le recul du Front National et la désaffection...