Publié le 26 octobre 2020

ÉCONOMIE

Pour dynamiser l’économie réelle, Bpifrance propose aux Français d’investir leur épargne dans les PME

La banque publique d’investissement propose aux épargnants français de placer une partie de leurs économies dans le capital des PME. Elle vient de lancer un produit d’épargne permettant d’investir dans un vivier de quelque 1 500 PME et startups principalement françaises et non cotées en Bourse. Impulsé par Bercy, ce dispositif vise à contribuer à renforcer les finances des petites entreprises dans le contexte de la crise sanitaire.

Epargne pxhere com
Le ministère de l'Économie et Bpifrance proposent aux Français d'investir leur épargne dans les PME françaises non cotées.
@CCO

C’est un dispositif inédit que vient de lancer Bpifrance. La banque publique d’investissement, filiale de l’État et de la Caisse des dépôts, a créé un fonds spécial pour permettre aux épargnants français de placer leur argent dans des PME et soutenir l’économie réelle. Bpifrance a pour cela créé un fonds spécial, baptisé "Entreprises 1", qui va piocher dans les 1500 entreprises dans lesquelles la banque publique a déjà pris une participation en capital. Il s’agit de PME et de start-ups qui sont en majorité françaises, principalement non cotées en Bourse, et présentes dans de nombreux secteurs de l’économie.

L’ambition du gouvernement consiste à utiliser une partie de l’épargne des Français pour renforcer les fonds propres des PME, très affectées par la crise sanitaire, afin de les aider à rebondir plus vite. La banque publique, de son côté, ambitionne de faciliter l’accès des particuliers à l’investissement dans de petites entreprises.

Placer son épargne dans les PME

Le non coté est généralement réservé à des investisseurs plus avertis, étant donné le risque lié à ces investissements, mais aussi le fait que la sortie du capital (la vente des actions) prend en général plus de temps que pour des sociétés cotées en Bourse. L’historique d’investissement de Bpifrance pourrait toutefois rassurer un peu les épargnants français, d’autant que le nouveau fonds est déjà constitué, à partir de prises de participation dans des PME effectuées entre 2016 et 2019. La banque publique dispose donc déjà d’un certain recul sur ces placements. En contrepartie, le rendement de ce placement devrait être plus élevé que celui de l’épargne plus sûre, telle que les livrets.

Cet investissement proposé par Bpifrance n’est toutefois pas direct, les épargnants ne sauront pas exactement dans quelle PME ou dans quelle start-up ils ont investi. La banque publique crée en fait un fonds constitué de participations dans d’autres fonds d’investissement qui, eux, sont spécialisés dans la prise de capital dans des PME. En tout, le fonds Entreprises 1 a accès un panel de 145 fonds d’investissement, gérés par 80 sociétés de gestion partenaires de Bpifrance.

Ce nouveau dispositif est plutôt réservé à des particuliers disposant déjà d’une certaine réserve d’épargne. Le montant minimum pour accéder à Entreprises 1 est de 5000 euros, qui seront bloqués en partie entre six et sept ans. Bpifrance compte lever en tout autour de 100 millions d’euros avec ce véhicule. Pour sa distribution, la banque publique a passé un partenariat avec 123 Investment Managers, une société spécialisée dans le capital investissement dans les PME, qui va permettre aux particuliers de souscrire au fonds en direct via une plateforme numérique.

Arnaud Dumas, @ADumas5


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Sandrine Rousseau Yannick Jadot Antonin Burat Hans Lucas Hans Lucas via AFP

Le drapeau écologiste sera porté par Yannick Jadot qui élargit son horizon de campagne

Et si la campagne présidentielle avait vraiment commencé avec la Primaire écologiste qui, contre vents et marées médiatiques, a tenté de dessiner un nouvel agenda politique ? Yannick Jadot a battu d’une très courte tête Sandrine Rousseau lors du second tour de la primaire du parti. Un score serré...

Lections allemagne resultats provisoires ALEXEY VITVITSKY SPUTNIK SPUTNIK VIA AFP

Élections en Allemagne : ces défis que devra relever la nouvelle coalition pour réussir la transition écologique

Dimanche 26 septembre, les 60 millions d'électeurs allemands étaient appelés à désigner le successeur d'Angela Merkel. Si les sociaux-démocrates du SPD semblent l'emporter d'une courte tête, ils sont au coude à coude avec les conservateurs de la CDU-CSU, faisant perdurer le mystère sur l'identité du...

Jadot Rousseau EELV MedhiFedouach AFP

Yannick Jadot face à Sandrine Rousseau : le second tour des Primaires écologistes opposera deux tons de vert

Le premier tour de la Primaire écologiste a désigné Yannick Jadot et Sandrine Rousseau. Le second tour opposera un homme à une femme, un candidat "légitime" face à une candidate "radicale", une écologie de rassemblement contre une écologie de la disruption. Le candidat ou la candidate désigné pour...

Valeurs actuelles sandrine rousseau

[Édito] Écologie contre xénophobie : les médias mènent-ils la danse de l’opinion publique ?

Au vu de la place médiatique prise par les agitateurs d’idées xénophobes comme Éric Zemmour et de l’écolo bashing défendu par Valeurs Actuelles, on pourrait conclure que l’écologie est mal partie pour jouer un rôle de premier plan dans le jeu électoral français. Pourtant les préoccupations...