Publié le 22 septembre 2021

ÉCONOMIE

Le parquet national financier ouvre une enquête sur l’implantation de Total à Polytechnique

La plainte pour prise illégale d’intérêt déposée en avril par Greenpeace, Anticor et l’association d’anciens élèves le Sphynx contre Patrick Pouyanné fait l’objet d’une enquête préliminaire. Le Parquet National Financier va devoir déterminer si le PDG de Total a profité de sa présence au conseil d’administration de Polytechnique pour influencer la décision d’implanter un centre de recherche au sein du campus.

Patrick Pouyanné, le PDG de Total, est visé par une enquête préliminaire dans le cadre de l'implantation d'un centre de recherche sur le campus de Polytechnique.
@Total

Greenpeace, Anticor et l’association d’anciens élèves de Polytechnique, le Sphynx, emportent une première manche. Ils avaient déposé plainte pour prise illégale d’intérêt en avril contre Patrick Pouyanné, PDG de Total, dans l’affaire de l’implantation d’un centre de recherche financé par le pétrolier sur le campus de la célèbre école d’ingénieurs. Selon les informations du Monde, le Parquet National Financier (PNF) a décidé d’ouvrir une enquête préliminaire en mai à propos du dirigeant de Total.

Les trois organisations estiment dans leur plainte que Patrick Pouyanné, en tant qu’administrateur de l’école Polytechnique depuis 2018, aurait influencé la décision de l’établissement pour l’implantation du centre de recherche. Celui-ci aurait pour mission de travailler sur les innovations en matière de décarbonation de l’énergie. Le projet prévoit une implantation au cœur du campus de l’école d’un centre de 10 000 m2 dans lequel travailleraient près de 250 chercheurs. Les anciens élèves demandent que le centre de recherche soit plutôt construit en dehors du campus. Pour le moment, les travaux de construction du nouveau centre de recherche qui devaient débuter en juillet, selon Greenpeace, n’ont pas encore commencé.

Perte de confiance

Ils demandent par ailleurs la démission de Patrick Pouyanné du conseil d’administration de l’école. "Patrick Pouyanné n’a plus la confiance nécessaire pour que le conseil d’administration continue de fonctionner sereinement en sa présence", estime Thomas Vezin, secrétaire général de l’association. "L’ouverture d’une enquête préliminaire devrait encourager la direction et le conseil d’administration de l’école Polytechnique à prendre leurs responsabilités pour rétablir rapidement une gouvernance saine."

Le PDG de Total, de son côté, réfute les accusations portées par les trois organisations. Il a affirmé qu’il ne prenait pas part aux débats sur l’implantation du centre de recherche et quittait la salle du conseil d’administration lorsque ceux-ci se déroulaient. C’est sans doute l’un des points que le PNF va devoir examiner au cours de son enquête. La prise illégale d’intérêt constitue un délit pénal dont la peine peut atteindre cinq ans de prison et 500 000 euros d’amende.

Arnaud Dumas, @ADumas5


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Gouvernement macron

Un casting gouvernemental multi-cibles : transition écologique, diversité et souveraineté

Difficile de décrypter le message d’un gouvernement où le principal fait nouveau est le changement radical sur l’éducation confiée à l’historien Pap Ndiaye. Pour le reste c’est un trio de femmes précédemment ministres (Élisabeth Borne, Amélie de Montchalin et Agnès Pannier-Runacher) qui doivent...

Elisabeth borne premiere ministre LUDOVIC MARIN POOL AFP

Élisabeth Borne, Première ministre, sera-t-elle la femme d’un second souffle ?

30 ans après Édith Cresson, c’est Élisabeth Borne qui a enfin brisé le plafond de verre de Matignon. Après trois semaines d’attente, Emmanuel Macron a décidé de remplacer Jean Castex, représentant des terroirs, par Élisabeth Borne, une femme dont il a éprouvé la loyauté puisqu’elle a été...

Legislative nupes renaissance stephane de sakutin afp julien de rosa afp

Social et écologie, mots d’ordre des Législatives opposant la Renaissance d'Emmanuel Macron à l’alliance de la gauche, la NUPES

La cérémonie d’investiture d’Emmanuel Macron pour son second mandat a confirmé que la campagne des législatives aurait une tonalité différente de celle des Présidentielles, que la montée de l’extrême droite avait rivé sur la sécurité et de l’immigration. Dans son discours, le nouveau président a dit...

Emmanuel Macron election president Ludovic MARIN AFP

Quel président pour quelle France ? Les choix d’Emmanuel Macron restent flous

Emmanuel Macron a été réélu Président avec plus de 58 % des voix contre Marine Le Pen qui en a obtenu près de 41 %, soit huit points de plus qu’en 2017. La tonalité était au soulagement de ne pas voir l’extrême-droite accéder au pouvoir mais tous les commentateurs évoquaient les fractures, les...